Retour
 

L'avenir des sciences économiques à l'université en France

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche; FRANCE. Secrétariat d'Etat à l'enseignement supérieur

Editeur :

  • Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Date de remise : Juin 2014
134 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Présenté par Pierre-Cyrille Hautcoeur, président de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), ce rapport avait pour objectif "d'analyser la situation actuelle de la filière sciences économiques, au regard du principe de la diversité des modèles théoriques, des interfaces disciplinaires et des voies de formation et d'insertion professionnelle pour les étudiants" (selon les termes de la lettre de mission). Il formule 20 propositions, organisées autour de quatre grandes thématiques : la première consacrée à la formation souligne, en adéquation avec la loi du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et la recherche, la nécessité en licence d'une plus grande pluridisciplinarité et d'une spécialisation plus progressive, permettant aux étudiants de mieux s'orienter. La mission plaide également pour des innovations pédagogiques renforçant l'attractivité de la filière en l'ouvrant à un public plus large ; la deuxième avance des propositions pour une recherche ouverte, internationale et innovante, notamment dans ses modes d'évaluation, comme en matière de déontologie et de publicité. La mission insiste sur l'importance des politiques d'open data et l'ouverture des données de l'administration aux chercheurs ; la troisième concerne la gestion des carrières des enseignants-chercheurs en matière de recrutement, de services, de salaires, de valorisation de l'activité pédagogique et de promotion. Elle propose notamment l'amélioration de l'insertion des docteurs dans la fonction publique et l'expérimentation d'une modification des modalités d'accès au corps des professeurs ; la quatrième enfin formule des recommandations pour une information sur la filière sciences économiques mieux documentée et plus transparente et l'émergence d'une réflexion collective sur son évolution.