Retour
 

L'implication des universités dans la formation tout au long de la vie

Auteur(s) :

Editeur :

  • Premier ministre : Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Date de remise : Avril 2015
187 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

La loi du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche a pour la première fois reconnu la formation tout au long de la vie (FTLV) comme l'une des missions du service public de l'enseignement supérieur. Le programme communautaire Education et formation 2020 fixe en outre aux universités l'objectif d'atteindre 15% des adultes en formation. Cette évaluation, lancée en avril 2014, avait ainsi pour ambition de contribuer à l'objectif du ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur de faire de la FTLV une mission à part entière des universités, et, réciproquement, de faire des universités des acteurs importants du « marché » de la formation professionnelle tout au long de la vie. L'évaluation de l'implication des universités dans la formation tout au long de la vie a été confiée à une mission composée de membres de l'Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR).

Introduction

Première partie : contexte historique, juridique, chiffres, éléments de comparaison européenne

1. Principaux textes législatifs et réglementaires. Incidences de la loi du 5 mars 2014 sur l’activité des universités en matière de formation continue

1.1. La formation professionnelle : un concept qui a constamment évolué depuis 1945 pour s’adapter aux besoins et aux attentes de la société

1.2. L’incidence possible de la loi du 5 mars 2014 sur l’activité de formation continue des universités

2. L’évolution, en chiffres, de la formation continue universitaire entre 2003-2012

2.1. En quelques chiffres

2.2. La formation professionnelle continue, une dépense en hausse, mais concentrée sur certains publics et quelques organismes

2.3. Les universités et la formation continue : 1,55 % des stagiaires, 1,96 % du chiffre d’affaires, un acteur très minoritaire

3. Éléments de comparaison internationale : l’éducation et la formation tout au long de la vie (EFTLV) en Europe

3.1. L’UE a donné une nette impulsion

3.2. La comparaison des politiques des différents États membres fait apparaître d’importantes disparités

3.3. En résumé, la France peut mieux faire en matière d’inscription d’étudiants adultes dans l’enseignement supérieur, mais elle est le « bon élève » dans ses dispositifs de validation des acquis

Deuxième partie : identification des freins, propositions, réponses aux trois questions de la commande ministérielle et du CIMAP

4. Constats, identification des freins et propositions d’évolution

4.1. Les freins au développement de la formation continue et de la FTLV au sein même des universités

4.2. Les freins liés au pilotage national ou à l’insuffisante implication des universités dans la gouvernance régionale

5. Réponse aux trois questions de la commande ministérielle et du CIMAP

5.1. Les universités peuvent-elles faire mieux en matière de volume de formation ?

5.2. Les universités peuvent-elles développer davantage leurs ressources propres ?

5.3. Les universités peuvent-elles faire mieux dans l’accueil des demandeurs d’emploi ?

Tableau récapitulatif des constats, freins et propositions

Annexes

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Universite , Formation continue , Formation professionnelle

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP