Retour
 

Parcours professionnels des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie : Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

Date de remise : Juillet 2015
217 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts (IPEF) a été constitué récemment de fusions successives de corps préexistants. Le rapport fait tout d'abord le point des évolutions majeures du contexte de l'exercice des missions des IPEF (décentralisation, développement des opérateurs de l'État) qui conduisent à une tension entre une tradition de gestion de carrières et une dynamique nouvelle de gestion d'emplois. Il analyse ensuite la situation du corps des IPEF, sa démographie, ses employeurs et leurs attentes. Malgré les évolutions dont elle a fait l'objet, la gestion des ingénieurs n'est pas adaptée aux réalités. La diminution des effectifs du corps s'est accompagnée d'un repli sur les services de l'Etat, à rebours des orientations qui préconisaient une ouverture vers les opérateurs et les collectivités territoriales. Ce recentrage, le vieillissement du corps et la diminution du nombre des emplois supérieurs ont abouti à ce qu'un nombre important d'IPEF expérimentés soient en poste dans les ministères, rendant difficile leur accès à ces emplois. La faible dimension opérationnelle des parcours des IPEF comporte le risque de réduire leur employabilité future. Le cloisonnement des carrières s'accroît. Le secteur privé recrute moins de cadres supérieurs et dirigeants parmi les ingénieurs de l'État. Ces constats conduisent la mission à proposer qu'un plan d'actions soit engagé sur une période de 5 ans pour infléchir cette situation. La stratégie repose sur deux orientations principales: mieux affirmer l'identité du corps et son ancrage scientifique et élargir le périmètre des employeurs en cohérence avec les enjeux traités par les ministères de rattachement. Est suggéré de rendre les parcours multi-employeurs plus «fluides» grâce à une utilisation volontariste des dispositifs existants. Selon la mission, la mise en oeuvre de ce plan nécessite la mobilisation d'une équipe projet au sein des secrétariats généraux des deux ministères pour conclure des accords bilatéraux avec les opérateurs et les collectivités, renforcer les moyens de suivi, inciter les acteurs des réseaux d'orientation internes à se tourner vers l'extérieur et appuyer les démarches individuelles de rebond et d'essaimage. Cela suppose la mise en place d'une instance de pilotage et de facilitation. Beaucoup de questions abordées ou de propositions formulées pourraient être transposées à d'autres corps.

Résumé

Liste thématique des recommandations

Le projet du corps

Les objectifs d’un plan d’action à 5 ans

Les principaux outils du plan d’action à 5 ans

La gouvernance du plan d’action à 5 ans

Les données et les études

La formation initiale

L’accompagnement, l’orientation et la formation continue

Les postes et les missions exercées par les seniors

Introduction

1. Un projet du corps des IPEF adapté aux évolutions de la société

1.1. La commande

1.2. Contexte général de l’évolution des institutions et de la fonction publique

1.2.1. Décentralisation

1.2.2. L’évolution de l’organisation et de la gestion des emplois au sein de l’État

1.2.3. Les opérateurs de l’État : développement et restructurations

1.2.4. Rapports sur la fonction publique

1.3. Le corps des IPEF

1.3.1. Histoire des corps constituant aujourd’hui les IPEF

1.3.2. Rapports antérieurs et sources documentaires

1.3.3. Les IPEF aujourd’hui à la croisée des chemins

2. Les parcours des IPEF et les responsabilités qu’ils exercent

2.1. Caractéristiques générales du corps des IPEF

2.1.1. Des recrutements en diminution depuis 2009

2.1.2. Des flux déséquilibrés

2.1.3. Une pyramide des âges composite

2.1.4. Des évolutions récentes au rebours des objectifs affichés

2.2. Les enjeux des employeurs

2.2.1. Les ministères de rattachement

2.2.2. Les employeurs du périmètre de compétence des ministères

2.2.3. Les IPEF en collectivités locales

2.2.4. Les IPEF et la recherche

2.2.5. Les IPEF et l’interministérialité

2.2.6. Les IPEF et l’essaimage

2.2.7. Les IPEF à l’international

2.3. Les parcours des IPEF

2.3.1. Une étape cruciale : le premier poste

2.3.2. Les parcours : analyses statistiques et enquêtes

2.3.3. Les emplois de responsabilité des IPEF dans les ministères

2.3.4. La mobilité au sein des ministères

2.3.5. Les difficultés de départ et de retour

2.3.6. Les questions nouvelles concernant la mobilité géographique

2.3.7. Les questions relatives à l’égalité homme – femme

2.3.8. Les dispositifs de suivi, d’accompagnement et d’orientation existants

2.4. Un bilan contrasté qui soulève de nombreuses questions pour l’avenir

2.4.1. Une situation inquiétante du pyramidage du corps et de l’accès aux responsabilités au sein de l’État

2.4.2. Peu d’ouverture et de fluidité avec les opérateurs et les collectivités

2.4.3. Des résultats assez satisfaisant concernant la recherche

2.4.4. Une dimension interministérielle quasi inexistante

2.4.5. Une évolution du recrutement par le secteur privé

2.4.6. Des perspectives encourageantes pour les femmes mais un problème sérieux de vivier

2.4.7. Le besoin d’une analyse plus globale concernant d’autres corps

3. Propositions

3.2. Clarifier les enjeux stratégiques pour les ministères et pour le corps de IPEF

3.2.1. Quelle place pour une gestion de corps

3.2.2. Les enjeux stratégiques

3.3. Adapter la politique de recrutement

3.3.1. Flux d’entrée annuel dans les emplois d’encadrement supérieur

3.3.2. La situation particulièrement difficile des IPEF recrutés au début des années 2000

3.3.3. Flux d’entrée annuel nécessaire dans le corps des IPEF

3.3.4. Conclusion sur le flux de recrutements

3.3.5. Modifier le mode de recrutement des IPEF à l’X

3.4. Adapter la formation et en revoir le pilotage

3.4.1. Les formations techniques

3.4.2. L’expérience professionnelle préalable à la prise de poste (ex-stage long).

3.4.3. La formation aux enjeux et méthodes de l’action publique

3.4.4. La formation doctorale

3.4.5. Le pilotage de la formation

3.5. Assurer des parcours multi-employeurs et de spécialités

3.5.1. Renforcer les parcours de spécialités

3.5.2. Contractualiser avec les opérateurs de l’État

3.5.3. Contractualiser avec les collectivités locales

3.6. Fluidifier les parcours

3.6.1. Stabiliser les flux de chercheurs et en améliorer la gestion prévisionnelle

3.6.2. Mieux organiser les viviers

3.6.3. Renforcer l’accompagnement professionnel et la formation continue

3.6.4. Organiser les troisièmes carrières et l’emploi des seniors

3.7. Améliorer la gouvernance

3.7.1. L’équipe opérationnelle

3.7.2. Confier au chef du corps le pilotage stratégique et l’animation du plan d’action

Conclusion

Annexes

Annexe 1. Lettre de mission

Annexe 2. Liste des personnes rencontrées

Annexe 3. Employeurs actuels après 10, 20 et 30 ans de présence dans le corps

1. Démarche

2. Promotions 1982-1983-1984 (397 IPEF

Description générale

Analyse spécifique liée au genre

Zoom sur les polytechniciens

3. Promotions 1992-1993-1994 (356 IPEF

Caractéristiques générales

Analyse liée au genre

Zoom sur les polytechniciens

4. Promotions 2002-2003-2004 (443 IPEF

Caractéristiques générales

Analyse liée au genre

Zoom sur les polytechniciens

5. Comparaison des 3 générations

Répartition entre employeurs

Analyse liée au genre

Zoom sur les polytechniciens

Annexe 4. Parcours des promotions 2002 à 2004

1. Démarche

2. Les employeurs et les niveaux des responsabilités exercées

Poste actuel

Premier poste

Deuxième poste

3. Parcours entre catégories d’employeurs

Présentation synthétique des parcours

Dix parcours-types

Annexe 5. Perception de leurs parcours par les promotions 2002-2004

1. La démarche

Le questionnaire

Un taux de réponse satisfaisant

2. Les parcours

Des parcours en général dynamiques

Des postes occupés aujourd'hui très divers

Des emplois plutôt opérationnels et techniques

L’attrait pour le service public

3. Des parcours riches, motivés par le service public

Des ingénieurs assez largement satisfaits des postes occupés

Des difficultés pour les changements de postes

Un choix des postes dominé par les métiers exercés

Une posture ouverte quant aux futurs employeurs

4. Orientation, appui et gestion des parcours

Un souhait majoritaire d’une certaine liberté de conduire sa carrière

Des parcours où les qualités transversales sont primordiales

5. La perception des parcours

Annexe 6. Les IPEF et les poste de responsabilité au sein du MAAF, du MEDDE et MLETR

1. Les emplois de responsabilité en DDT

Les directeurs départementaux

Les directeurs départementaux adjoints

2. Les emplois de responsabilité au niveau régional et interrégional

Les DREAL

Les DREAL adjoints

Les DRAAF

3. Les emplois de responsabilité des administrations centrales

Les sous-directeurs

Les adjoints

Les chefs de services

Les directeurs

Annexe 7. Simulations recrutements-accès aux responsabilités

4. Glossaire des sigles et acronymes