Retour
 

Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires sociales sur le système d'apprentissage en Allemagne et en Autriche

Auteur(s) :

Editeur :

  • Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Titre de couverture : "Le système d'apprentissage en Allemagne et en Autriche : un modèle à suivre ?"

Date de remise : Septembre 2015
58 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Une délégation de la commission des affaires sociales a effectué un déplacement du 20 au 24 avril 2015 en Allemagne et en Autriche afin d'y étudier les modalités du système d'apprentissage et l'insertion professionnelle des jeunes apprentis. Le présent rapport présente les principales caractéristiques de ces systèmes d'apprentissage, les raisons de leur succès, mais également les défis auxquels ils sont confrontés.

AVANT PROPOS

EXPOSÉ GÉNÉRAL

I. LES PERFORMANCES ENVIABLES DES SYSTÈMES D'APPRENTISSAGE ALLEMAND ET AUTRICHIEN

A. UN NOMBRE D'APPRENTIS BIEN PLUS ELEVÉ EN ALLEMAGNE ET EN AUTRICHE QU'EN FRANCE, MAIS EN RECUL CONSTANT
1. L'Allemagne compte trois fois plus d'apprentis que la France, mais le nombre d'apprentis n'a jamais été aussi bas depuis la réunification
2. Près de 40 % des élèves autrichiens sont en apprentissage, dans un pays où les formations en alternance sont la règle

B. LES JEUNES EN APPRENTISSAGE : UN PUBLIC PLUS ÂGÉ, PLUS FÉMINISÉ, PLUS LONGTEMPS EN FORMATION ET DAVANTAGE PORTÉ SUR LES QUALIFICATIONS INTERMEDIAIRES QU'EN FRANCE
1. Des apprentis plus âgés qu'en France, une mixité plus marquée
a) Des apprentis plus âgés en Allemagne
b) Un relèvement de la formation initiale des apprentis
c) Une mixité plus marquée outre-Rhin
2. Une formation plus longue, qui prépare à des qualifications intermédiaires
a) Une formation plus longue
b) L'attrait des apprentis pour les qualifications intermédiaires
c) Une formation plus axée sur la pratique qu'en France

C. LES ENTREPRISES D'ACCUEIL : PLUS DIVERSIFIÉES QU'EN FRANCE, MOINS GÉNÉREUSES ET MOINS AIDÉES FINANCIÈREMENT PAR LES POUVOIRS PUBLICS
1. Des entreprises d'accueil dont la taille est plus diversifiée qu'en France, mais qui se concentrent dans le secteur des services
a) En Allemagne
b) En Autriche
2. Une rémunération des apprentis plus faible qu'en France
a) En Allemagne
b) En Autriche
3. Des aides publiques moins généreuses dans le modèle germanique
a) En Allemagne
b) En Autriche

D. UNE INSERTION DES JEUNES PLUS AISÉE EN ALLEMAGNE ET EN AUTRICHE, EN PARTIE GRÂCE À L'EFFICACITÉ DE L'APPRENTISSAGE
1. Des performances enviables des jeunes sur le marché du travail
2. Une bonne insertion professionnelle des jeunes apprentis

II. LES CLEFS DU SUCCES DU MODELE D'APPRENTISSAGE GERMANIQUE

A. UN SYSTÈME SCOLAIRE QUI ORIENTE PLUS TÔT QU'EN FRANCE LES JEUNES VERS L'APPRENTISSAGE, GRÂCE À UNE IMAGE POSITIVE DE CETTE FORMATION EN ALTERNANCE
1. Une image positive de l'apprentissage
a) En Allemagne
b) En Autriche
2. Une orientation vers l'apprentissage dès douze ans en Allemagne
a) En Allemagne
b) En Autriche

B. UNE ORGANISATION INSTITUTIONNELLE COMPLEXE, MAIS PLUS EFFICACE QU'EN FRANCE, QUI DONNE AUX PARTENAIRES SOCIAUX UN RÔLE DE PILOTAGE INCONTESTÉ
1. Une organisation institutionnelle complexe compte tenu du caractère fédéral de l'Etat
a) En Allemagne
b) En Autriche
2. Une formation définie par des partenaires sociaux, qui répond avec diligence aux besoins des entreprises
a) En Allemagne
b) En Autriche

C. UNE PLUS FORTE MOBILISATION DU SERVICE PUBLIC DE L'EMPLOI EN FAVEUR DE L'APPRENTISSAGE

III. LES DÉFIS QUE DOIVENT RELEVER LES SYSTÈMES D'APPRENTISSAGE ALLEMAND ET AUTRICHIEN

1. Des tensions démographiques inconnues en France
a) L'Allemagne semble plus touchée que l'Autriche par le vieillissement de sa population
b) Une élévation du niveau scolaire qui détourne certains jeunes de l'apprentissage
c) Tandis que certains jeunes n'ont pas le niveau pour entrer en apprentissage
2. Les déséquilibres croissants sur le marché de l'apprentissage allemand
a) Un marché de l'apprentissage confronté à un double défi
b) Un nombre important de jeunes qui ne parviennent pas à obtenir une place d'apprentissage
c) Certains métiers peinent à attirer des candidats à l'apprentissage
d) Plus fondamentalement, l'attractivité de l'apprentissage est en perte de vitesse en Allemagne
3. Les systèmes palliatifs mis en place montrent leurs limites
a) En Allemagne
b) En Autriche
4. Les autres défis que doivent surmonter les systèmes d'apprentissage allemand et autrichien

CONCLUSION

EXAMEN EN COMMISSION

PROGRAMME DES DÉPLACEMENTS

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Apprentissage , Allemagne

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP