Retour
 

Propositions pour une politique de maintien et de développement de la pêche professionnelle en eau douce

Auteur(s) :

    • FRANCE. Conseil général de l'environnement et du développement durable

Editeur :

  • Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Date de remise : Février 2016
41 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Aujourd'hui, 400 pêcheurs professionnels tirent tout ou partie de leurs revenus de la pêche en eau douce. Cette activité reste et doit rester artisanale avec des prélèvements modérés pour pouvoir perdurer sur des milieux fragiles et dont la restauration de la qualité est un objectif majeur. Ceci limite le potentiel de son développement mais ne compromet pas son existence. Ces pêcheurs apparaissent comme des témoins ou des indicateurs de la reconquête de la qualité de nos fleuves, rivières et lacs. S'il n'appartient pas à l'Etat de se substituer à eux pour leurs choix de vie et d'activité, celui-ci peut les aider dans la réaffirmation de la légitimité d'une profession ancienne, reconnue et encadrée par la législation et la réglementation. L'appui de l'Etat peut également viser à favoriser la recherche de la rentabilité des entreprises de pêche en eau douce, dans le respect des milieux. En effet, les pêcheurs professionnels produisent via des circuits courts et même modestement, de la richesse et des emplois non délocalisables, contribuent au développement, notamment touristique, des régions où ils exercent et enfin, sont à même de proposer leurs savoir-faire et leurs services pour le suivi et la gestion des milieux aquatiques. Des exemples de réussite, dans divers contextes et diverses régions françaises, montrent que l'atteinte de cette rentabilité est possible. Les recommandations formulées visent trois objectifs : renforcer la légitimité de la pêche professionnelle en eau douce, favoriser ou même établir un véritable dialogue entre pêche professionnelle et pêche de loisir, deux activités dont les intérêts sont fondamentalement convergents, et enfin favoriser la rentabilité économique de cette activité, dans le respect des milieux. Tels sont les constats de la mission qui considère que l'ensemble de ces objectifs ne pourra être atteint sans un portage politique et émet des propositions en ce sens.