Retour
 

Rapport d'information fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication par la mission d'information sur l'orientation scolaire

Auteur(s) :

    • FRANCE. Sénat. Commission de la culture, de l'éducation et de la communication

Editeur :

  • Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Titre de couverture : "Une orientation réussie pour tous les élèves"

Date de remise : Juin 2016
106 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Etabli après plus d'un an de travaux, le rapport de la mission d'information présente douze recommandations en faveur d' « une orientation réussie pour tous les élèves ». Il recommande notamment de : définir des objectifs d'insertion professionnelle pour le système éducatif ; transférer le réseau « Information Jeunesse » ainsi que les CIO (centres d'information et d'orientation) aux régions ; intégrer la formation au conseil en orientation dans la formation initiale et continue des enseignants et rendre obligatoire un stage en milieu professionnel ; valoriser les réussites de l'enseignement professionnel et de l'apprentissage ; renforcer la présence des représentants du monde professionnel dans la gouvernance des établissements ; faire du lycée polyvalent la norme ; rendre plus transparents les barèmes et les critères d'AFFELNET (Affectation des élèves par Internet) et d'APB (Admission post bac) ; autoriser l'édiction de prérequis pour les filières à effectifs limités dans l'enseignement supérieur.

SYNTHÈSE DES PRINCIPALES RECOMMANDATIONS

AVANT-PROPOS

I. UNE NOUVELLE AMBITION POUR L'ORIENTATION : DES OBJECTIFS CLAIRS, UNE ORGANISATION SIMPLIFIÉE 

A. REVOIR LES OBJECTIFS DU SYSTÈME ÉDUCATIF EN MATIÈRE D'ORIENTATION 

1. L'insertion professionnelle des diplômés : un objectif à réaffirmer

a) Des objectifs aujourd'hui trop exclusivement académiques              

b) Remettre l'insertion professionnelle au coeur des objectifs           

c) Un manque persistant de considération pour la voie professionnelle

2. L'orientation « tout au long de la vie » : un objectif à concrétiser

B. SIMPLIFIER L'ORGANISATION DES ACTEURS DE L'ORIENTATION

1. Une information surabondante

2. Des acteurs nombreux et insuffisamment coordonnés

a) Au niveau du pilotage, une décentralisation inachevée              

b) Sur le terrain, un paysage touffu et complexe          

(1) Vers des « guichets uniques de l'orientation »              

(2) Renforcer les services d'orientation rattachés aux régions

3. Donner aux enseignants toute leur place dans le travail d'orientation

II. FAIRE DE L'ORIENTATION CHOISIE ET RÉUSSIE UNE DES PRIORITÉS DU SYSTÈME ÉDUCATIF

A. FAIRE DE L'ORIENTATION UN PARCOURS PERSONNEL DONT L'ÉLÈVE EST ACTEUR 

1. Donner à chaque élève le temps et les moyens d'élaborer un projet personnel            

a) Éduquer à l'orientation tout au long de la scolarité            

(1) Le parcours Avenir : une ambition à consolider par l'instauration d'un horaire dédié            

(2) Dédramatiser l'orientation par l'anticipation et la progressivité             

(3) Repenser la place et les modalités des stages en milieu professionnel              

b) Prendre en compte d'autres critères que les seuls résultats académiques pour l'orientation et l'affectation des élèves               

c) Retarder le choix des spécialités

2. Mieux associer et informer les parents, dans une véritable démarche de coéducation

a) L'orientation : une « question stratégique » dans la relation entre l'école et les parents d'élèves              

b) Donner à l'élève et à sa famille le choix de son orientation            

c) Donner aux familles les moyens de faire des choix informés et éclairés             

d) Associer les parents d'élèves à l'éducation à l'orientation, dans une véritable démarche de coéducation          

3. Faciliter les transitions et les changements de parcours

a) Développer les parcours montants            

b) Donner les moyens d'une réorientation réussie               

c) Organiser les établissements et les mettre en réseau pour faciliter les transitions

B. RENDRE LA PHASE D'AFFECTATION PLUS TRANSPARENTE ET PLUS JUSTE

1. Rendre l'offre de formation plus souple et plus réactive

a) L'affectation source de déception et de frustration, particulièrement dans la voie professionnelle             

(1) Une affectation déterminante, qui peut démentir les décisions d'orientation               

(2) L'offre de formation, qui dicte l'affectation des élèves, exerce une influence structurante sur l'orientation des élèves               

b) Favoriser l'adaptation de l'offre de formation aux débouchés et aux aspirations des élèves               

(1) Une offre de formation trop rigide

(2) La définition de l'offre de formation, un exercice délicat qui associe l'État et les régions               

(3) Rendre la définition de l'offre de formation plus réactive           

c) Réduire le nombre de spécialités en voie professionnelle           

2. Rendre les procédures d'affectation plus transparentes               

a) Des procédures déterminantes dans l'orientation des élèves...           

(1) AFFELNET             

(2) Admission post bac            

b) Rendre la procédure AFFELNET plus lisible et plus efficace              

c) Poursuivre le développement et l'amélioration d'APB      

3. Mieux préparer l'entrée à l'université

4. Assumer une sélection juste dans l'enseignement supérieur

a) Au scandale de l'échec en licence ...           

b) ... on ne peut pas répondre par le scandale du tirage au sort             

c) Permettre l'édiction de « prérequis »           

d) Recréer des filières « naturelles » d'orientation post bac

III. APPROFONDIR LES RELATIONS AVEC LE MONDE ÉCONOMIQUE POUR UNE FORMATION PROFESSIONNELLE EFFICACE

A. VALORISER RÉELLEMENT LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET L'APPRENTISSAGE

1. Mettre en avant toutes les réussites

2. Développer et encourager la mixité des parcours et des publics 

a) Favoriser les parcours alliant formation en alternance et sous statut scolaire               

b) Développer les formations mixtes           

3. Favoriser la mobilité des lycéens professionnels et des apprentis

B. ASSOCIER DAVANTAGE LE MONDE PROFESSIONNEL

1. Les enseignants doivent améliorer leur connaissance du monde professionnel

2. Le monde professionnel doit être plus présent dans l'éducation

a) Une large panoplie de dispositifs associant le monde professionnel et l'école              

(1) Les conventions de coopération avec les branches et les entreprises           

(2) Les accords-cadres de partenariat avec les acteurs économiques               

(3) Des ingénieurs pour l'école              

(4) La semaine école-entreprise              

(5) Les mini-entreprises              

(6) Le label « Campus des métiers et des qualifications »            

b) Des nouvelles modalités à inventer

IV. EXAMEN EN COMMISSION

CONTRIBUTIONS ÉCRITES DES GROUPES POLITIQUES DU SÉNAT

LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES

GLOSSAIRE

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Orientation scolaire

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP