Retour
 

Lignes de faille. Une société à réunifier

Auteur(s) :

Editeur :

  • France Stratégie

Date de remise : Octobre 2016
162 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (EPUB)
 
Télécharger
Numérique (PDF)
 
Télécharger

Les Français portent sur eux-mêmes un regard excessivement noir, et sont exceptionnellement pessimistes quant à l'avenir. Ils se perçoivent comme profondément divisés, à tel point que seuls 13 % d'entre eux anticipent que les différents groupes qui composent la société pourront, dans les dix prochaines années, vivre ensemble et en bonne entente, tandis que 73 % s'attendent au contraire à des tensions. Face à cela, les données statistiques font état, pour la France, de résultats qui, pour être souvent insatisfaisants, ne justi¬fient pas à eux seuls une telle noirceur. C'est sur la base de ce constat que France Stratégie propose, dans ce rapport, de mesurer la distance entre ces deux faces de la réalité.

Introduction

PARTIE 1 – CE QUI NOUS DIVISE

1. Entre riches et pauvres

1.1. Le regard des Français : des inégalités fortes, qui s’aggravent

1.2. Les chiffres

2. Entre ascension et déclin social

2.1. Le regard des Français : une crainte omniprésente de déclassement social

2.2. Les chiffres

3. Entre France de l’emploi et France du chômage

3.1. Le regard des Français : une vision très sombre de l’avenir de l’emploi

3.2. Les chiffres

4. Entre les jeunes générations et les autres

4.1. Le regard des Français : une société qui se reproche de traiter mal ses jeunes, mais qui ne s’inquiète pas de leur réaction

4.2. Les chiffres

5. Entre territoires prospères et territoires en déshérence

5.1. Le regard des Français : une crainte montante de l’abandon

5.2. Les chiffres

6. Entre Français de différentes origines

6.1. Le regard des Français : un sentiment croissant d’échec de l’intégration

6.2. Les chiffres

PARTIE 2 – DES INSTITUTIONS À LA PEINE

1. Dans l’entreprise, la recherche de compromis a laissé place à l’expression de la défiance

1.1. Une distance plus grande entre dirigeants et salariés ?

1.2. Des modes de management et de gestion des ressources humaines en quête de sens

1.3. Un modèle de dialogue social qui peine à se renouveler

1.4. L’entreprise, un acteur sociétal au devenir incertain

2. Les administrations ne parviennent pas toujours à répondre aux attentes des usagers

2.1. Le même service public partout et pour tous ?

2.2. Les administrations confrontées aux attentes contradictoires de leurs publics

2.3. Des rapports aux citoyens de plus en plus conflictuels

3. L’École est en difficulté, soumise à des objectifs contradictoires

3.1. Une École globalement peu performante et très inégalitaire

3.2. Des choix individuels qui accentuent les défaillances de l’institution

3.3. Une institution affaiblie par les inégalités en amont et en aval de l’École

3.4. Que peut l’École ?

4. Le doute envers les institutions de la solidarité s’est installé

4.1. Plus qu’ailleurs, l’État-providence est en France chargé de « faire société »

4.2. Les adaptations du modèle redistributif, tout en demeurant périphériques, ont obscurci son fonctionnement, ses finalités et son impact

4.3. Un système jugé peu efficace et dont la soutenabilité est mise en doute

4.4. Les prestations non contributives cristallisent les ressentiments

4.5. Rester solidaires ou les dilemmes de la protection sociale

5. La capacité de l’État à assurer la sécurité est mise en question

5.1. Un sentiment d’insécurité qui ne traduit pas nécessairement une aggravation du risque

5.2. Une action préventive insuffisante, pourtant attendue par les Français

5.3. Une action répressive aux objectifs ambigus et aux résultats incertains

5.4. La police, une institution en crise de confiance

6. La défiance envers les élus suscite une fatigue démocratique

6.1. La « fatigue démocratique » éloigne les citoyens du vote

6.2. De la crise de la représentation à la défiance envers les responsables politiques

6.3. Une crise de l’action politique, accusée d’impuissance

6.4. Quel avenir pour les nouvelles formes de citoyenneté critique ?

PARTIE 3 – COMMENT RÉUNIFIER ?

1. Une responsabilité politique

2. Éviter les fausses bonnes réponses

2.1. La vanité technocratique

2.2. La dérive clientéliste

2.3. Les sirènes de la croissance

2.4. L’impasse identitaire

2.5. Les mirages de l’incantation

2.6. L’illusion autoritaire

3. Relever les défis incontournables

3.1. Un débat politique sincère

3.2. Des règles claires et bien acceptées

3.3. Des institutions qui incarnent ces règles et les traduisent en actes

3.4. Des responsables qui rendent des comptes

3.5. Une approche lucide des identités plurielles

4. Trois orientations possibles

4.1. Construire les institutions d’une société d’individus

4.2. Faire renaître le collectif à partir des liens de proximité

4.3. Refonder l’idéal républicain

5. La méthode : débattre et inventer

5.1. Inventer un modèle original

5.2. Un débat de niveau constitutionnel

ANNEXES

Annexe 1 – Les Français et la coexistence des groupes socioculturels

Annexe 2 – Programme du séminaire « Fractures, identités, mixités »

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Situation sociale , Situation economique

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP