Retour
 

Le travail d'encadrement. Quelles évolutions ? Quels parcours ? Actes du séminaire "Ages et travail", mai 2015

Auteur(s) :

    • CENTRE D'ETUDES DE L'EMPLOI ET DU TRAVAIL (Noisy-le-Grand, Seine-Saint-Denis)

Editeur :

  • Centre d'études de l'emploi et du travail

Collection : Rapport de recherche

Date de remise : Janvier 2017
185 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le travail d'encadrement, choisi pour thème de séminaire 2015 « Ages et Travail » organisé par le Centre de recherches sur l'expérience, l'âge et les populations au travail (Creapt), renvoie à des situations, fonctions, dénominations et positions hiérarchiques très diversifiées. Loin de disparaître, comme pourrait le laisser penser une tendance répandue à la suppression des niveaux hiérarchiques, l'encadrement concerne un nombre de plus en plus élevé de personnes au sein des entreprises, dans la production comme dans les services. Les encadrants sont aux prises avec les multiples tensions d'organisation qui attendent beaucoup d'entre eux. Ils sont responsables du suivi du travail d'une équipe dans plusieurs dimensions : efficacité, santé et sécurité du personnel. Ils ont aussi en charge la production d'indicateurs censés permettre tout à la fois de contrôler le travail et d'en rendre compte pour alimenter les mesures de performance. Ils gèrent encore des aspects relatifs à la réalisation de la production, tout en assurant un travail d'organisation et d'articulation entre différents niveaux de décision. Leur situation est d'autant plus difficile qu'ils sont pris à la fois dans une injonction d'autonomie et dans une forte dépendance sociotechnique aux contraintes parfois rigides. Dans la période actuelle d'intensification du travail, ces questions se posent avec une acuité particulière, mais elles sont encore trop peu étudiées. Qu'en est-il du travail d'encadrement, dans des conditions où les attentes à l'égard de ceux qui l'exercent sont renforcées ? Qu'en est-il de leurs conditions d'emploi, de leur carrière et de leur parcours ? Dans les changements et les mutations des organisations, quel est le rôle de leur expérience ?

OUVERTURE

Corinne Gaudart

Conférence introductive : DIFFÉRENTES APPROCHES DU TRAVAIL D’ENCADREMENT EN SCIENCES SOCIALES

Loup Wolff

Chapitre 1. LE CADRE, UN MODÈLE D’AUTONOMIE POUR LE SALARIAT?

Évelyne Serverin

Chapitre 2. TROP DE MANAGEMENT, OU TROP PEU DE MARGES

DE MANOEUVRE POUR LES ENCADRANTS ? L’EXEMPLE DE L’ANALYSE ERGONOMIQUE DU TRAVAIL DES CADRES DE PROXIMITÉ DANS L’INDUSTRIE AUTOMOBILE

Karine Chassaing

Chapitre 3. L’ENCADREMENT DE PROXIMITÉ (CHEFS D’ÉQUIPE, AGENTS DE MAÎTRISE) AU COEUR DE NOUVELLES TENSIONS AU TRAVAIL

Anne Gillet

Chapitre 4. LE TRAVAIL D’ENCADREMENT : UNE ACTIVITÉ DE CONCEPTION

Corinne Gotteland

Chapitre 5. ENCADRER À DISTANCE : LES « PLANNEURS » ET LE TRAVAIL

Marie-Anne Dujarier

Chapitre 6. DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX À LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL : QUEL ROLE POUR L’ENCADREMENT ?

Emmanuel Abord de Chatillon, Céline Desmarais

Chapitre 7. EXPÉRIENCE ET ENCADREMENT DANS UN SERVICE PUBLIC : QUAND LE CADRE DE PROXIMITÉ PREND SES DISTANCES

Cécile Piney

Chapitre 8. FINIR SA CARRIÈRE DANS UN MARCHÉ DU TRAVAIL EN VOIE DE DÉRÉGULATION : LES CADRES DU MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE FACE À LA RÉFORME DES ADMINISTRATIONS TERRITORIALES DE L’ÉTAT

Alex Alber

DISCUSSION GÉNÉRALE

Ouverture

Bienvenue à ce séminaire annuel du Creapt qui s’intitule « Le travail d’encadrement. Quelles évolutions? Quels parcours ? », et qui a été co-organisé par Valérie Meylan, Jeanne Thébault, et Corinne Gotteland.

Je suis chargée de faire l’ouverture. Je ne vais pas faire une première introduction, qui serait suivie d’une deuxième introduction par Loup Wolff. Donc, je vais vraiment être très rapide, et peut-être juste signaler dans quel esprit a été organisé ce séminaire ‒ qui d’ailleurs attire du monde ! Donc, on peut déjà dire que la thématique est porteuse et intéresse un grand nombre d’entre nous.

Le séminaire a été pensé en partant d’un certain nombre de constats sur le travail d’encadrement.

Le premier, c’est qu’il ne disparaît pas, au contraire. Loup Wolff évoquera ce point tout à l’heure dans son introduction. Il ne disparaît pas, malgré ce que certains pouvaient penser il y a encore quelques décennies.

Le deuxième point pivot de ce séminaire, c’est de dire que les transformations du travail ont quand même beaucoup chamboulé les missions de l’encadrant et le travail d’encadrement, qui se retrouve à la fois à devoir gérer de la performance (mais ça, ce n’est pas très nouveau), mais aussi à prendre en charge, à devenir responsable d’un certain nombre de missions autour de la santé et de la sécurité des personnes qu’il encadre. Alors parfois, ces différentes dimensions de sa mission peuvent aller dans le même sens, parfois elles peuvent être mises en tension. Et ce qu’on constate aujourd’hui, c’est que les encadrants se trouvent au centre d’un certain nombre de tensions organisationnelles, auxquelles ils doivent faire face.

Si je prends ma casquette d’ergonome, je dirais que les transformations du travail bouleversent, modifient l’activité au quotidien du travail d’encadrant. Mais le séminaire a pour but aussi de tenir une dimension diachronique, et la question des parcours professionnels. Or, les parcours professionnels, l’expérience que ces encadrants ont pu développer, peuvent aussi jouer un rôle de ressources face à ces transformations du travail. Donc, c’est bien l’idée de mieux repérer ce métier d’encadrant qui change et d’essayer de comprendre, pendant ces deux jours et demi, comment on peut identifier les déterminants, les conséquences sur l’activité, et les grandes transformations qui sont au coeur de ce travail d’encadrement.