Retour
 

Réseaux sociaux numériques : comment renforcer l'engagement citoyen ?

Auteur(s) :

Editeur :

  • Journaux officiels

Collection : Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique, social et environnemental

Date de remise : Janvier 2017
162 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le CESE se penche sur le rôle joué depuis une décennie par les réseaux sociaux numériques en faveur de l'engagement citoyen. Selon le Conseil, s'ils constituent des outils extrêmement puissants et attractifs et offrent des potentialités remarquables pour susciter et favoriser l'engagement, il importe toutefois de les percevoir comme des outils et de mesurer les faiblesses, les biais et les risques qui leur sont inhérents. L'avis propose de favoriser, reconnaître et valoriser l'engagement, les initiatives citoyennes et la démocratie participative via les réseaux sociaux et de donner aux socionautes des instruments, au coeur desquels l'éducation et la formation, afin de développer un usage responsable et de lutter contre les dérives de ces nouvelles technologies numériques.

Chapitre 1. Les réseaux sociaux numériques, des outils pour l’engagement

A. Un engagement toujours présent et multiforme

B. Des outils puissants et attractifs pour favoriser l’engagement

C. Ne pas sous-estimer l’engagement via les réseaux sociaux

D. Derrière la virtualité, une réalité complexe et contradictoire à appréhender sans naïveté

E. Biais et risques  

Chapitre 2. Les préconisations  

I. FAIRE DE L’ACCÈS À INTERNET UN DROIT EFFECTIF POUR TOU.TE.S  

A. Réduire la fracture numérique en termes d’équipements

B. Renforcer l’inclusion numérique

C. Le financement du droit à l’Internet pour tou.te.s

II. RECONNAÎTRE ET VALORISER L’ENGAGEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

A. Favoriser et valoriser les initiatives

B. Soutenir l’usage des réseaux sociaux comme outils de la participation citoyenne

III. LE RÔLE INCONTOURNABLE DE L’ÉDUCATION POUR FORMER DES USAGER.ÈRE.S RESPONSABLES

IV. FAVORISER UN ENGAGEMENT ET DES USAGES RESPONSABLES DES RÉSEAUX SOCIAUX

A. Mieux responsabiliser les plateformes

B. Pour une responsabilité sociale et environnementale des réseaux sociaux numériques

V. PROTÉGER L’ENGAGEMENT

A. Anonymat et confidentialité des échanges

B. Protection et maîtrise des données

 

DÉCLARATIONS DES GROUPES

SCRUTIN

RAPPORT

Introduction

I. L’ENGAGEMENT AUJOURD’HUI

A. De quoi parlons-nous lorsque nous parlons d’engagement ?

B. De l’engagement à « l’empowerment »

II. COMMENT LES RÉSEAUX SOCIAUX SE SONT IMPOSÉS EN UNE DÉCENNIE ?

A. Le web 2.0

B. Les réseaux sociaux numériques et les enjeux de la visibilité

C. Les réseaux sociaux numériques aujourd’hui

Deux milliards d’internautes inscrit.e.s sur des réseaux sociaux

Le profil des socionautes français.es

Une concurrence acharnée

D. Une nouvelle sociabilité

III. LA FORCE DE COOPÉRATION DES « LIENS FAIBLES »

A. Du faire commun à l’économie collaborative

B. L’internaute émetteur-récepteur ou la diffusion horizontale de l’information

C. De nouvelles arènes pour la mobilisation

D. Engagement syndical ou patronal à l’ère des réseaux sociaux : du tract au tweet

E. Les entreprises à l’heure du collaboratif

IV. NE PAS SOUS-ESTIMER L’ENGAGEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX

A. Le « slacktivisme » est-il de l’engagement ?

B. Engagement sur les réseaux sociaux ou communication engageante

C. De l’engagement individuel à l’engagement collectif

V. NE PAS CÉDER AU DÉTERMINISME TECHNOLOGIQUE

A. La fausse opposition entre virtuel et réel

B. La double fracture numérique

C. Utilisateur.rice.s vs algorithmes

D. Des illusions de la viralité

E. L’indispensable articulation avec le terrain

VI. AVOIR CONSCIENCE DES RISQUES

A. L'engagement sous influence

Robots et algorithmes

Les chambres d’écho

Fausses croyances et fausses nouvelles

B. S’engager contre les propos de haine

C. La responsabilité des réseaux

Conclusion

Table des illustrations

ANNEXES

No 1 Liste des membres de la section de l'éducation, de la cultureet de la communication

No 2 Liste des personnes auditionnées

No 3 Synthèse des entretiens

No 4 Lexique

No 5 Bibliographie

No 6 Table des sigles

No 7 Schéma – Les réseaux sociaux qui comptent en 2016

Introduction

La notion de réseau social est une notion ancienne en sociologie : elle désigne la formalisation des interactions sociales régulières qu’un individu donné peut avoir avec d’autres. Mais aujourd’hui lorsqu’on parle de réseaux sociaux, on désigne des outils bien spécifiques qui depuis une dizaine d’années jouent un rôle singulier et de plus en plus considérable en termes de relations sociales : les réseaux sociaux numériques. Très souvent utilisés à des fins de divertissement, d’exposition de soi et de relations amicales, surtout chez les plus jeunes, ils font l’objet tantôt de fortes craintes tantôt d’une surévaluation de leurs potentialités.

Un certain nombre d’expériences ces dernières années montrent cependant qu’ils peuvent être des catalyseurs, des moteurs ou des supports efficaces d’engagement en faveur de nombre de causes mais aussi d’initiatives citoyennes, de solidarités, de lien social. Ils permettent non seulement aux utilisateur.rice.s de s’exprimer avec une liberté et un pouvoir de diffusion mais aussi de coproduire des innovations sociales et citoyennes, se substituant en complément parfois de l’action des pouvoirs publics et des institutions. Mais les mêmes réseaux sociaux numériques peuvent être des instruments puissants de diffusion de fausses informations, d’attaques personnelles, d’idéologies contraires aux valeurs de la démocratie et aux droits humains.

Si l’on souhaite s’interroger sur la façon dont on peut les utiliser pour susciter, favoriser et renforcer l’engagement et la citoyenneté, il importe au préalable d’analyser leur fonctionnement, de mesurer ce qu’ils apportent ou sont susceptibles d’apporter mais aussi leurs limites et les dangers qu’ils peuvent comporter. Et pour cela il faut rappeler un certain nombre de données mais aussi de notions et de concepts.

Les réseaux sociaux sont des outils incontournables et la question est de savoir à quelles conditions on peut en faire un usage utile pour contribuer à l’intérêt général, à la citoyenneté et à la cohésion de la société.

Ce sont des outils complexes, ambivalents et en constante évolution. Il est indispensable de prendre conscience de leurs contradictions mais aussi de la façon dont leurs diverses facettes s’articulent.

Après avoir décrit les deux objets dont nous entendons analyser les relations, l’engagement et les réseaux sociaux numériques, nous examinerons ce que peuvent apporter les réseaux sociaux en matière d’engagement. Puis nous soulignerons l’importance de ne pas succomber à l’illusion d’un déterminisme technologique avant de rappeler les risques qui leur sont inhérents.

C’est sur une telle analyse que peuvent se fonder les préconisations que formule cet avis.

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Association , Internet

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP