Retour
 

Commission de déontologie de la fonction publique - Accès des agents publics au secteur privé - Rapport d'activité 2016 : rapport au Premier ministre

Auteur(s) :

    • FRANCE. Commission de déontologie de la fonction publique

Editeur :

  • Ministère de l'action et des comptes publics

Date de remise : Décembre 2017
167 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le présent rapport d'activité est le dixième et dernier présenté par la Commission de déontologie de la fonction publique sur le fondement des dispositions de la loi n°2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique. La commission est saisie pour donner un avis sur le départ des agents publics vers le secteur privé. Elle se prononce en outre sur les déclarations des agents publics qui souhaitent cumuler leurs fonctions avec la création ou la reprise d'une entreprise privée, ou bien sur celles des dirigeants d'entreprise privée recrutés dans la fonction publique et souhaitant poursuivre leur activité. Elle donne enfin un avis sur les autorisations demandées par des chercheurs pour participer à la création ou aux activités d'entreprises valorisant les résultats de leurs travaux. Le rapport comporte deux parties. La première traite du cas des agents des trois fonctions publiques cessant leurs fonctions ou bien demandant à exercer un cumul. La seconde concerne les avis sur la participation des chercheurs à la création d'entreprise ou aux activités des entreprises existantes. Chacune de ces parties comprend un bilan statistique et une analyse de jurisprudence.

Avertissement

Introduction

Première partie : le départ dans le secteur privé et le cumul d’activités (application des décrets n° 2007-611 du 26 avril 2007 et n° 2007-658 du 2 mai 2007

1. Le bilan de l’activité de la commission
1.1 Nombre de saisines
1.2 Cas de saisines
1.3 Origine des saisines
1.3.1 Origine des saisines par administration ou autorité gestionnaire
1.3.2 Origine des saisines par catégorie d’agents
1.3.3 Origine des saisines par secteur d’activité envisagé
1.4 Sens des avis
1.5 Suites données aux avis

2. La jurisprudence de la commission
2.1 La procédure suivie devant la commission de déontologie
2.1.1 Formation compétente
2.1.2 Audition des agents
2.1.3 Avis d’incompatibilité en l’état du dossier
2.1.4 Irrecevabilité
2.1.5 Délai d’instruction
2.1.6 Demande de seconde délibération
2.2 Le contrôle des agents publics cessant leurs fonctions
2.2.1 Compétence de la commission
A) Quels sont les agents concernés ?
B) La notion de fonctions administratives
C) La position du fonctionnaire au moment du contrôle
D) Quelle est la nature des activités privées contrôlées par la commission ?
1) Les avis susceptibles d’être rendus par la commission en application du A du I de l’article 1er du décret du 26 avril 2007 visent toute activité dans une entreprise privée
2) Les avis susceptibles d’être rendus par la commission en application du B du I de l’article 1er du décret du 26 avril 2007 visent toute activité lucrative, salariée ou non, dans une entreprise ou un organisme privé et toute activité libérale
E) Quelle est l’étendue dans le temps du contrôle de la commission de déontologie ?
1) Période de l’activité administrative antérieure de l’agent public soumise au contrôle de la commission
2) Période de l’activité privée de l’agent public pouvant être soumise à interdiction ou à une réserve
3) Période de l’activité privée de l’agent public soumise à une obligation d’information
2.2.2 La nature et les principaux critères du contrôle
1) Le respect de l’article 432-13 du code pénal
2) Le respect des critères déontologiques
2.3 Le contrôle des agents publics pratiquant un cumul
2.3.1 Compétence de la commission
A) Quels sont les agents et les cas visés ?
B) Le champ de compétence de la commission
1- La commission n’est pas compétente dès lors qu’il n’y a pas création d’entreprise
2- La commission n’est pas compétente lorsque le cumul est interdit par la loi
3- La commission n’est pas compétente lorsque l’agent exerce certaines activités que le législateur a expressément autorisées
1° La commission n’est pas compétente lorsque l’agent demande une autorisation de cumul pour exercer une profession libérale qui découle de la nature de ses fonctions
2° La commission n’est pas compétente lorsque l’agent demande une autorisation de cumul pour créer une entreprise individuelle destinée à la gestion de son patrimoine personnel et familial
3° La commission n’est pas compétente lorsque l’agent demande une autorisation de cumul pour produire une oeuvre de l’esprit
4- La commission n’est pas compétente lorsque l’agent qui demande une autorisation de cumul exerce ses fonctions à temps incomplet ou non complet pour une durée inférieure ou égale à 70 % d’un emploi à temps complet
5- La commission n’est pas compétente lorsque l’entreprise créée par l’agent constitue une modalité d’exercice de son activité publique
6- La notion d’activité accessoire. La commission n’est pas compétente lorsque l’agent souhaite exercer une activité accessoire soumise à l’autorisation préalable de la seule administration
C) Les périodes à prendre en considération dans le cas du cumul d’activités
2.3.2. La nature et les critères du contrôle de la commission
A) Le respect de l’article 432-12 du code pénal
B) La notion de dignité des fonctions administratives
C) La notion de fonctionnement normal, d’indépendance ou de neutralité du service
1- Exemples d’avis favorables sous réserve
2- Avis d’incompatibilité
3- Le cas particulier des professions réglementées
4- Le cas des activités susceptibles de mettre en oeuvre des pratiques sectaires

Deuxième partie : le départ ou le cumul dans le secteur privé de la recherche : application des articles L. 531-1 et suivants du code de la recherche

Présentation

1. Le bilan de l’activité de la commission
1.1. Fonctionnement de la commission
1.2 Nombre de saisines
1.3 Cas de saisines
1.4 Origine des saisines
1.4.1 Répartition des saisines par organisme gestionnaire
1.4.2 Répartition des saisines par catégories d’agent et par corps
1.5 Sens des avis
1.6 Suites données aux avis

2. La jurisprudence de la commission
2.1 Compétence de la commission
2.2 Agents pouvant bénéficier des dispositions du code de la recherche
2.3 Procédure
2.4 Portée de l’avis
2.5 Application des articles L. 531-1 et suivants du code de la recherche
2.6 Application des articles L. 531-8 et suivants du code de la recherche
2.6.1 Convention de concours scientifique
2.6.2 Participation au capital
2.6.3 Contrat de valorisation
2.7 Application des articles L. 531-12 et suivants du code de la recherche

Conclusion de la seconde partie

Conclusion

Annexes

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Fonction publique , Fonctionnaire

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP