Retour
 

Développer l'offre scolaire internationale dans la région Ile-de-France - Un plan ambitieux au service de l'éducation et de l'attractivité

Auteur(s) :

Editeur :

  • Premier ministre

Date de remise : Janvier 2018
33 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Daniel Filâtre, recteur de l'académie de Versailles, et Agnès Evren, vice-présidente de la région Ile-de-France, ont été chargés d'une mission de suivi de la mise en oeuvre d'un plan gouvernemental visant à développer l'offre scolaire internationale en Ile-de-France, dans le cadre des mobilités attendues à la suite du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne (« Brexit »). Le rapport avance 14 propositions qui s'inscrivent dans quatre axes : l'accueil, l'accompagnement et l'orientation des familles, l'évolution immédiate de l'offre dès la rentrée 2018, les perspectives à plus long terme et enfin la coordination jugée nécessaire pour faire vivre le plan proposé.

ANNEXE 1. LETTRE DE CADRAGE

Lettre de cadrage de la mission

Dans le cadre du plan présenté par le Premier Ministre en juillet 2017 pour renforcer l’attractivité de la place financière de Paris après le Brexit, le Ministère de l’éducation nationale et la Région Ile-de-France s’engagent dans le développement de l’offre scolaire internationale de la région. Au-delà des mesures économiques et financières mises en oeuvre, ce plan a donc vocation à renforcer l’offre éducative qui constitue un facteur majeur d’attractivité sur le territoire.

Ce plan prévoit que le Ministère de l’éducation nationale et la Région Ile-de-France, à travers les trois académies franciliennes, concourent au développement de l’offre linguistique, de parcours spécifiques ouverts à l’international et d’équipements correspondants pour porter la Région Ile-de-France aux standards référencés dans les grandes métropoles internationales.

*******

Concernant l’action de l’Etat, il s’agit ainsi d’offrir aux « familles de la mobilité » une scolarité à forte diversification linguistique, avec des parcours spécifiques sécurisés, dans un plus grand nombre de territoires ou d’établissements. L’évolution de cette offre linguistique constituera également une opportunité pour tous les élèves et dans tous les territoires, dans un souci d’équilibre et une volonté d’ouverture. La prise en compte du territoire francilien dans sa globalité sera essentielle pour réussir à créer des écosystèmes éducatifs répondant à ces défis mais aussi pour répondre aux besoins de services à destination des familles en mobilité. L’objectif serait d’augmenter très sensiblement le nombre de sections internationales dans les lycées de la Région Ile-de-France. Le doublement de ces sections est aujourd’hui envisagé d’ici 2022. Actuellement, 10 000 places sont disponibles dans les trois académies franciliennes en comparaison avec Londres (16 702 places) et Bruxelles (environ 25 000).

Concernant l’action de la Région Ile-de-France, le grand plan d’investissement engagé pour les lycées (cinq milliards d’euros mobilisés en 10 ans) et la création de trois nouveaux lycées à vocation internationale d’ici 2022 accompagneront cette dynamique. Le plan pourra s’appuyer également sur le déploiement de solutions innovantes d’apprentissage des langues dans les lycées. Dans le cadre de sa politique de « smart Région », la région favorise le recours à des startups intervenant dans le champ linguistique au sein des établissements : en lien avec les académies, les solutions English Attack ou Speakshake seront ainsi expérimentées pour la première fois dès la rentrée 2017 dans plusieurs lycées franciliens.

Dans ce contexte, certains territoires pourraient prétendre à obtenir un « label international ». Il s’agirait notamment d’étudier comment poursuivre la diversification de la carte des langues sur l’ensemble du territoire francilien, mais aussi d’assurer la continuité des parcours d’apprentissage linguistique entre le collège et le lycée, de conforter les classes bi-langues ou de renforcer les enseignements de disciplines non linguistiques (DNL). Le développement de l’offre diplômante européenne et internationale ainsi que la certification constitueraient des objectifs à poursuivre.

Ce développement prendra également appui sur un meilleur accès à l’information relative à l’enseignement international. A partir d’une application inter-académique de cartographie permettant de géolocaliser l’offre linguistique sur les territoires, un guide dématérialisé de la scolarité internationale en Île-de-France sera créé par la région en lien étroit avec les académies (carte interactive, contacts, procédures d’admission, etc.).

Tout ceci permettra à moyen terme de disposer d’une vision unifiée et cohérente de l’offre linguistique au niveau régional. Ce sujet fera l’objet d’une approche partagée entre les académies et la Région Île-de-France qui appelle cette dynamique linguistique de ses vœux.

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Region ile de france , Politique de l'enseignement

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP