Retour
 

Evaluation du programme Erasmus + dans les écoles nationales supérieures du ministère de la culture et contribution à l'élaboration d'un "Erasmus de la culture"

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de la culture

Date de remise : Mai 2018
88 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le rapport a pour objectif d'une part d'établir un bilan et des perspectives pour la mise en oeuvre du programme Erasmus + dans les écoles relevant de l'enseignement supérieur culture, d'autre part de contribuer à la réflexion sur la création d'un programme « Erasmus de la culture », destiné à dynamiser la mobilité des artistes et professionnels de la culture en Europe. Sur le premier volet, la mission a constaté un bon niveau de participation de l'enseignement supérieur culture, au-dessus de la moyenne des autres établissements d'enseignement supérieur. Le programme Erasmus + a eu des retombées positives sur les écoles en contribuant à leur ouverture européenne et internationale, et en inscrivant la mobilité à l'étranger des étudiants dans les parcours de formation. L'enquête menée par la mission auprès des établissements publics nationaux a confirmé ce constat, tout en mettant en évidence des disparités sensibles entre les établissements et entre les secteurs professionnels. Aussi, eu égard à l'hétérogénéité de la situation des établissements, la mission a formulé un ensemble de propositions afin de leur permettre de mieux tirer parti de ce programme, notamment dans le secteur de la création artistique. Sur le deuxième volet, la mission a pu constater et inventorier la diversité des besoins de mobilité des professionnels, qui concernent l'ensemble des métiers de la culture. Or, les dispositifs existants en France et en Europe sont partiels et limités, et les programmes de l'Union européenne ne sont pas directement accessibles aux candidatures individuelles. Aussi, la mission recommande la mise en place d'un dispositif spécifiquement dédié à la mobilité culturelle, au sein du programme Europe créative ou du programme Erasmus +, et s'inscrivant dans le futur cadre financier pluriannuel de l'Union européenne. Il devrait être accessible aux individuels, ouvert à l'ensemble des métiers de la culture, flexible sur les objectifs de mobilité et de durée envisagés, et ciblé sur la mobilité à l'intérieur de l'espace européen.

Lettre de mission

Synthèse

Recommandations

Introduction

Première partie : Erasmus + dans l’Enseignement supérieur Culture

1 Les possibilités offertes par le programme Erasmus + s’intègrent dans un contexte  généralement ouvert sur l’international
1.1 Le programme Erasmus +
1.2 L’ouverture à l’international des établissements dépasse le seul cadre d’Erasmus +.

2. Les mobilités Erasmus + dans l’enseignement supérieur Culture : un bilan positif, mais inégal, avec des marges de progression significatives
2.1 Un bilan positif pour la mobilité étudiante, plus modeste pour la mobilité des personnels
2.1.1 L’enseignement supérieur Culture est globalement bien impliqué dans le programme Erasmus + pour la mobilité étudiants sortante
2.1.2 La mobilité entrante est substantiellement développée dans l’Enseignement supérieur Culture
2.1.3 Les écoles utilisent peu Erasmus + pour la mobilité des enseignants ou des administratifs, ou pour la formation continue qui y est peu développée
2.2 Le recours à Erasmus + est toutefois très hétérogène
2.2.1 La mobilité étudiante sortante varie fortement selon les secteurs
2.2.2 Les modalités d’accueil des étudiants étrangers sont inégales
2.3 L’hétérogénéité de la mobilité sortante tient à différents facteurs
2.3.1 La durée et l’organisation des cursus, la nature des formations
2.3.2 Les effectifs et le positionnement des agents dédiés à ces questions dans les écoles
2.3.3 Des capacités de financement très hétérogènes
2.4 L’implication des établissements est insuffisamment stimulée et accompagnée
2.4.1 Les écoles sont insuffisamment encouragées à développer leur implication dans l’international et à définir leur stratégie en la matière
2.4.2 Le pilotage par l’administration centrale de la mobilité internationale dans l’enseignement supérieur Culture manque encore de cohérence et d’efficacité
2.4.3 Un défaut d’information et d’échange de bonnes pratiques
2.4.4 Nombre d’écoles n’atteignent pas la taille critique pour gérer des mobilités, mais elles restent réticentes à unir leurs efforts
2.4.5 Les procédures Erasmus + sont complexes et rigides et les dispositifs proposés parfois insuffisamment adaptés aux spécificités du secteur
2.4.6 La question des langues

3 Préconisations pour développer les mobilités Erasmus + dans l’enseignement supérieur Culture
3.1 Clarifier et renforcer le pilotage et l’animation du dispositif par le ministère de la Culture, en lien avec l’agence Erasmus + France
3.1.1 Devenir partie prenante de l’agence Erasmus +
3.1.2 Clarifier le pilotage, renforcer et mieux structurer le suivi de ces questions en administration centrale
3.2 Structurer et accompagner l’implication de l’ensemble des écoles
3.2.1 Fixer des objectifs aux établissements et pousser au développement d’une approche plus stratégique de la mobilité
3.2.2 Soutenir toutes les formes de mutualisation entre les écoles
3.2.3 Conforter l’autonomie des établissements dans la gestion des bourses à la mobilité sur la base de quelques grands principes
3.2.4 Etudier la possibilité d’étendre le soutien financier du ministère à la mobilité à l’ensemble de l’Enseignement supérieur Culture
3.3 Les établissements pourraient mieux tirer parti du programme Erasmus +
3.3.1 Développer davantage les mobilités de stage, notamment dans les secteurs du spectacle vivant et des arts plastiques
3.3.2 Développer la mobilité pour les enseignants et les administratifs
3.3.3 Développer la mobilité entrante et améliorer les conditions d’accueil des étudiants étrangers
3.3.4 Réduire les freins liés à la langue
3.3.5 Utiliser davantage les possibilités des actions de la clé 2 (partenariats stratégiques).
3.3.6 Favoriser la professionnalisation de ceux qui s’impliquent dans les questions internationales et la mobilité et les valoriser
3.3.7 Développer l’information sur Erasmus au sein des établissements
3.3.8 Mettre en place des commissions internationales dans les établissements de moyenne et grande taille qui n’en disposent pas,

Deuxième partie : Pour un « Erasmus de la culture », programme européen de mobilité des artistes et professionnels de la culture

1 Un programme européen de mobilité des artistes sur le modèle d’Erasmus est une nécessité
1.1 un besoin propre à l’ensemble des métiers de la culture
1.2 mais des objectifs différents en fonction des contraintes propres à chaque métier

2 L’état des lieux des programmes de mobilité en Europe : de nombreux dispositifs, mais partiels et limités dans leur ampleur
2.1 De très nombreux programmes mis en oeuvre par les Etats, les collectivités territoriales, les opérateurs culturels ou les fondations privées
2.1.1 Un recensement global a été opéré en 2011
2.1.2 Quelques programmes particuliers présentent un intérêt en terme d’objectifs et de méthode retenue
2.2 la mise en place d’un programme de l’Union européenne spécifiquement dédié et adapté à la mobilité des professionnels de la culture reste en devenir
2.2.1 La mobilité dans la culture est un sujet présent dans la réflexion sur l’action culturelle européenne, depuis une quinzaine d’années
2.2.2 Les programmes « Europe créative » et « Erasmus + » ne sont pas adaptés à l’ensemble des besoins de mobilité des professionnels de la culture
2.2.3 La France a pris de nouvelles initiatives, depuis 2017

3 La mobilité des professionnels de la culture doit faire l’objet d’un dispositif européen spécifiquement dédié à cet objectif
3.1 Un dispositif spécifiquement dédié à la mobilité culturelle, doté d’un budget propre, dans le cadre des programmes européens
3.2 Un dispositif accessible pour l’ensemble des métiers de la culture…
3.2.1 …ouvert aux structures comme aux demandes individuelles des professionnels
3.2.2 …flexible sur les objectifs de mobilité et les durées envisagées
3.2.3 …sans conditions d’âge
3.2.4 …susceptible de se conjuguer avec les programmes nationaux et locaux existants
3.2.5 …et de contribuer aux objectifs des politiques d’éducation artistique et culturelle
3.3 Un dispositif ciblé sur les contacts et l’échange entre professionnels dans l’espace européen…
3.3.1 …privilégiant les échanges entre professionnels européens
3.3.2 …destiné à promouvoir les échanges et les contacts, hors aide à la production et la diffusion des oeuvres

Conclusion

Liste des personnes rencontrées

Annexes