Retour
 

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté - Propositions du groupe de travail n° 1 : Eradiquer la pauvreté

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère des solidarités et de la santé

Editeur :

  • Délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

Date de remise : Octobre 2018
84 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

La stratégie nationale de lutte contre la pauvreté a été présentée par le Président de la République le 13 septembre 2018. Un rapport de synthèse et six rapports thématiques ont été rédigés pour présenter la stratégie retenue et les mesures proposées à l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre 2018. Les thèmes des six groupes de travail sont : éradiquer la pauvreté des enfants, prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion, développer l'accompagnement global et les leviers de la prévention, l'accès aux droits et aux services (lutte contre le non-recours), l'accompagnement renforcé dans la lutte contre l'exclusion, piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires.

INTRODUCTION

AMBITION N°1 : « ERADIQUER LA PAUVRETE DES ENFANTS EN INVESTISSANT DANS L’ACCUEIL PROFESSIONNEL ET LE DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DE LA PETITE ENFANCE, NOTAMMENT EN CONTEXTE COLLECTIF »

Grand objectif 1 : Agir sur le développement de l’accueil formel des enfants vivant en situation de pauvreté pour favoriser leur développement global
 Mesure n°1: Viser à horizon 2030 un accès universel aux modes d’accueil de la naissance à 3 ans
 Mesure n°2: Mettre en place un système de bonus / malus dans les financements octroyés aux EAJE afin de favoriser l’accès des familles pauvres aux modes d’accueil collectifs et de garantir la mixité sociale
 Mesure n°3: Elaborer avec les élus concernés un socle de critères communs d’attribution des places en accueil collectif et renforcer la transparence sur la publication des critères d’attribution
 Mesure n°4: Garantir une liberté de choix des modes d’accueil aux familles en situation de pauvreté

Grand objectif 2 : Garantir la qualité d’accueil la plus propice au développement des jeunes enfants, notamment ceux vivant en situation de pauvreté, et permettre une transition vers l’école dans les meilleures conditions afin de rétablir l’égalité des chances dès le plus jeune âge
 Mesure n°5 : Mettre en place un référentiel éducatif visant au développement global et continu du tout petit et à la constitution d’un « socle commun » des pratiques professionnelles en matière d’accueil collectif et individuel
 Mesure n°6: Constituer un socle de contenu de formation commun à tous les professionnels de la petite enfance, de l’école maternelle et du soutien à la parentalité
 Mesure n°7: Assurer l’évaluation d’initiatives innovantes puis leur essaimage, par le biais d’un « fond national pour la qualité d’accueil en crèche » financé public /privé.

Grand objectif 3: Une école prévenante / soutenante pour les plus fragiles
 Mesure n°8: Travailler au développement d’alliances éducatives locales afin d’incarner au plan local le continuum de la naissance à six ans
 Mesure n°9: Mobiliser les ABS pour évaluer par territoire les impacts des actions passerelles, de la scolarisation précoce et des rythmes scolaires
 Mesure n°10: Renforcer l’alliance éducative entre l’école et ses partenaires
 Mesure n°11: Renforcer la mobilisation des dispositifs d’action sociale et l’accès aux bourses scolaires
 Mesure n°12: Garantir l’accès effectif de l’ensemble des enfants à la restauration scolaire
 

AMBITION N°2 : « ERADIQUER LA PAUVRETE DES ENFANTS EN INVESTISSANT POUR UN SOUTIEN A TOUTES LES FAMILLES »

Grand objectif 4 : Construire de nouveaux outils pour renforcer la lisibilité et la visibilité des actions de soutien à la parentalité pour les familles
 Mesure n° 13: Développer un plan massif de communication sur l’offre existante et lutter activement contre le non-recours aux offres d’accompagnement des familles
 Mesure n°14: Développer des espaces d’accès aux droits et aux services destinés aux familles (« lieux pivots de vie sociale»)
 Mesure n°15: Développer de nouvelles ressources au service des parents

Grand objectif 5: Revoir le pilotage des actions de soutien à la parentalité pour améliorer l’adéquation aux besoins spécifiques de chaque territoire
 Mesure n°16: Mettre en place un cahier des charges national pour les actions de soutien à la parentalité

AMBITION N°3 : « UNE GOUVERNANCE ET DES INSTRUMENTS DE SUIVI AU SERVICE DE CES OBJECTIFS »

Grand objectif 6 : Renforcer les instruments de connaissance et de suivi de l’accueil formel des jeunes enfants par les pouvoirs publics
 Mesure n° 17: Mieux mobiliser les Analyses des Besoins Sociaux pour asseoir une connaissance fine, partagée, quantitative et surtout qualitative, de la demande exprimée comme des besoins non-exprimés
 Mesure n°18: Achever le développement de l’appareil statistique de l’accueil du jeune enfant, notamment les caractéristiques des familles utilisatrices d’EAJE, dont le pourcentage d’enfants pauvres, lors de la convention Etat-CNAF 2018-2022.

Grand objectif 7 : Mettre en place une gouvernance des services aux familles plus juste, plus efficace et mieux pilotée
 Mesure n°19: Mettre en place une gouvernance renouvelée de l’accueil du jeune enfant et plus généralement des services aux familles et expérimenter des systèmes de chefs de files sur les nouveaux schémas départementaux des services aux familles
 Mesure n° 20: Engager la réflexion sur une clarification et une meilleure articulation des rôles respectifs de la PMI et de la CAF

 ANNEXES
 Annexe 1 : Composition du groupe de travail
 Annexe 2 : Liste des personnes auditionnées
 GLOSSAIRE

CONTRIBUTIONS DU GROUPE DE TRAVAIL N°1 ERADIQUER LA PAUVRETE DES ENFANTS
 Contribution de l’ACEPP
 Contribution du SNMPMI relative aux modes d’accueil
 Contribution du mouvement ATD Quart Monde
 Contribution de la FFEC
 Contribution de l’UNAF
 Contribution de l’ANDASS
 Contribution de la Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs
 Contribution de l’Assocation des maires de France
 Contribution de Mara MAUDET (IEPC),Marie Nicole RUBIO (Le Furet), Vincent MERMET (Espace 19)
 Contribution de la ville d’Evry
 

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Pauvrete

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP