Retour
 

L'évaluation de la politique d'éducation artistique et culturelle : quelles modalités, quels indicateurs ?

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de l'éducation nationale

Date de remise : Janvier 2019
135 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Partant d'un état des lieux et d'une analyse de la situation dans treize académies, ce rapport constitue les bases d'un guide conceptuel et pratique pour mettre en oeuvre une évaluation de l'éducation artistique et culturelle (EAC). Il ambitionne d'accompagner les acteurs et les partenaires dans la formalisation de leurs actions, la définition de leurs objectifs et de leurs critères. L'approche retenue vise à permettre l'appréhension des fondamentaux de l'évaluation en EAC et la construction d'une culture partagée par les différents acteurs. Plus qu'un bilan quantitatif jugé peu vérifiable, le rapport propose une évaluation qualitative de l'EAC par ses effets, au plus près des élèves et de la classe, de manière à mesurer l'apprentissage des élèves en EAC et par l'EAC. Il recommande de généraliser une méthodologie de l'évaluation qui accompagne chaque projet dès sa naissance et tout au long de son déroulement.

Synthèse

Introduction

1. L’EAC aujourd’hui, des réalités qui rendent complexe son évaluation

1.1. Une profusion d’actions dans un cadre incitatif fort
1.1.1. Un foisonnement d’actions, mais des difficultés à en mesurer la juste répartition sur tous les territoires
1.1.2. Une politique de l’opportunité insuffisamment régulée
1.1.3. Un défaut de lisibilité et de visibilité

1.2. L’EAC formalisée en parcours : une nouvelle complexité à mettre oeuvre et à évaluer
1.2.1. Le parcours de l’élève : une notion en cours d’appropriation dont l’évaluation des effets apparaît prématurée
1.2.2. La confusion entre parcours et projets
1.2.3. Un parcours pour tous les élèves : quelle généralisation ? Quelle appropriation ?

1.3. Un pilotage politique et opérationnel à mieux outiller pour évaluer
1.3.1. Au niveau national
1.3.2. Au niveau territorial (académique et régional)
1.3.3. Au niveau de l’unité d’enseignement

2. Vers une évaluation de l’EAC

2.1. Les démarches d’évaluation engagées en France : quelles leçons ?
2.1.1. Au plan national
2.1.2. Expériences territoriales
2.1.3. Dans les classes

2.2. Des apports internationaux à différentes échelles
2.2.1. La nécessité pour toute évaluation de choisir et de clarifier sa démarche méthodologique
2.2.2. L’extrême difficulté d’évaluer des effets de l’EAC
2.2.3. Inscrire l’évaluation de l’éducation artistique et culturelle dans une recherche de qualité

2.3. La recherche universitaire : entre réalisme et optimisme mesuré

3. Pour une évaluation de l’EAC : quels principes ?

3.1. Des principes d'évaluation recentrés sur l'élève
3.1.1. Des critères quantitatifs rigoureux, plus précis
3.1.2. Une approche qualitative rapportée au socle commun de connaissances, de compétences et de culture
3.1.3. Pour une culture de l'évaluation en EAC

3.2. Vers une méthodologie opérationnelle
3.2.1. Concevoir pour évaluer : intégrer l'évaluation à la réalité du projet et à la dynamique du parcours
3.2.2. Mobiliser et articuler les responsabilités des différents acteurs
3.2.3. Mieux utiliser les outils et les leviers institutionnels

3.3. Mobiliser les appuis et les ressources extérieurs à l'École
3.3.1. Construire des études longitudinales robustes sur des suivis de cohortes
3.3.2. Ouvrir le champ de l'évaluation à des approches systémiques
3.3.3. Éclairer le champ de l’EAC en travaillant de concert avec des laboratoires universitaires de recherche

4. Préconisations

4.1. EAC : une acception stabilisée et partagée pour pouvoir en évaluer les effets

4.2. Des données quantitatives indispensables qui doivent être fiabilisées

4.3. Des acteurs mobilisés, une culture partagée de l’évaluation

4.4. Une évaluation intégrée à la conception, à la réalité des actions, des projets et à la dynamique du parcours

4.5. Une démarche qualitative articulée et progressive : bilan et évaluation

4.6. Mobiliser la recherche : évaluer les effets de l’EAC à long terme ; conforter et approfondir les méthodologies de l’évaluation

4.7. Former chaque acteur à sa responsabilité évaluative

4.8. Constituer la mémoire du parcours d’EAC pour en apprécier la réalité et l’évaluer

Annexes