Retour
 

L'utilisation des animaux en recherche et les alternatives à l'expérimentation animale : état des lieux et perspectives - Compte rendu de l'audition publique du 17 janvier 2019et de la présentation des conclusions du 21 mars 2019

Auteur(s) :

    • FRANCE. Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques; FRANCE. Sénat; FRANCE. Assemblée nationale

Editeur :

  • Sénat : Assemblée nationale

Collection : Les Rapports de l'OPECST

Date de remise : Mars 2019
99 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Dans le contexte d'une prise de conscience croissante de la sensibilité des animaux, notamment en réaction aux scandales dénoncés dans des abattoirs ces dernières années, l'Office a pris l'initiative d'organiser deux auditions publiques contradictoires sous forme de tables rondes, pour, d'une part, examiner les conditions dans lesquelles se déroule l'expérimentation animale en France, d'autre part, évaluer la possibilité de la réduction de l'utilisation d'animaux par des méthodes alternatives.

CONCLUSIONS DE L’AUDITION PUBLIQUE « UTILISATION DES ANIMAUX À DES FINS SCIENTIFIQUES ET MÉTHODES ALTERNATIVES : ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES »

TRAVAUX DE L’OFFICE

I. COMPTE RENDU DE L’AUDITION PUBLIQUE DU 17 JANVIER 2019
A. PREMIÈRE TABLE RONDE
1. L’expérimentation animale : état des lieux ; points de vue scientifique, associatif et sociétal
2. Discussion

B. DEUXIÈME TABLE RONDE
1. Les méthodes alternatives à l’expérimentation animale, leur place en recherche
2. Discussion

II. EXTRAIT DE LA RÉUNION DE L’OPECST DU JEUDI 21 MARS 2019 PRÉSENTANT LES CONCLUSIONS DE L’AUDITION PUBLIQUE

ANNEXES
ANNEXE 1 : QUESTIONS ET COMMENTAIRES DES INTERNAUTES LORS DES TABLES RONDES
ANNEXE 2 : PRÉSENTATION DE MME LA PROFESSEURE FRANCELYNE MARANO

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Recherche medicale , Politique de la recherche

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP