Retour
 

Refonder l'orientation : un enjeu Etat-régions

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

Date de remise : Juin 2019
116 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le rapport présente des pistes pour repenser le système d'orientation français à partir des besoins des élèves et de leurs familles, mais aussi des professeurs, en garantissant pour tous une information fiable, juste et gratuite. Le rapport prend en compte les réalités de l'insertion professionnelle, en cohérence avec la mise en oeuvre, sur le terrain, du Cadre national de référence signé le 28 mai 2019 par l'Etat et les Régions.

27 préconisations

Un constat d’alerte récurrent

Des inégalités sociales criantes et un immense gâchis de compétences

Les réalités : quelques constats éloquents

Des initiatives mobilisatrices et probantes à généraliser et coordonner

Une organisation de moins en moins lisible, héritage d’une histoire complexe entre État et régions

L’urgence de prévenir la solitude de l’élève et de son entourage

Fédérer et repositionner les acteurs nationaux de l’orientation

Fédérer les activités de l’Onisep, du CIDJ et du Céreq
Fédérer les activités de l’Onisep et du CIDJ
Croiser les activités du Céreq et de l’Onisep
Renforcer le pilotage national de la Dgesco par le rapprochement fonctionnel du bureau de l’orientation et de la mission éducation économie
Renforcer le rôle de la Dgesip, pour un accès réussi des lycéens au supérieur

L’Onisep dans sa nouvelle configuration
Réaffirmer les missions historiques de l’Onisep
Prendre pleinement en compte les liens entre la formation et l’emploi
De nouveaux services pour les bases de données IDEO de l’Onisep
Instituer de nouvelles relations avec les régions
Accompagner le redéploiement des personnels induit par le nouveau partage de compétences État-régions
Réexaminer les priorités de l’Onisep dans le cadre des compétences partagées État-région
Multiplier les partenariats

La mise en cohérence stratégique de la coopération État-régions au niveau régional

L’émergence confirmée d’un acteur pivot : la région

Le cadre national de référence
Les missions de l’État et des régions
Au niveau de l’établissement, le chef d’établissement est le pilote et l’orchestrateur de la pédagogie de l’orientation

Pourquoi un nouveau partenariat effectif ?
Pour que tous les jeunes puissent construire leur projet d’avenir
Pour rendre l’information et le conseil lisibles et accessibles à tous
Pour un partenariat région-rectorat plus efficace

Une organisation des services académiques d’information et d’orientation repensée
Au niveau académique, un repositionnement des SAIO et des CSAIO dans la nouvelle dynamique État-régions
Des évolutions en termes d’attendus qui appellent une réponse proactive… .
… et une nouvelle organisation

Repenser le partenariat et l’organisation au niveau départemental et local
Au niveau départemental : repenser le maillage des CIO
De nouvelles missions pour les personnels des services d’information et d’orientation
Au niveau local de l’établissement scolaire : faire évoluer le CDI d’hier en BiblIO-Lab

La gouvernance rectorat-région et l’évaluation des actions conduites
Une gouvernance paritaire à pilotage concentré
Une évaluation paritaire, concertée et constructive, en dialogue avec le nouveau conseil d’évaluation de l’école

Vers une pédagogie de l’orientation dans les établissements scolaires

La nouvelle pédagogie de l’orientation
Développer la formation de tous les intervenants
Les enjeux de la pédagogie de l’orientation
Lier la didactique de l’accompagnement à l’orientation aux compétences disciplinaires
Des objectifs confirmés et renforcés en lycée professionnel

Le cadre de mise en oeuvre de la nouvelle pédagogie de l’orientation
Le schéma d’application du cadre national de référence
Les conventions régionales entre régions et rectorats

Le numérique au service de la nouvelle pédagogie de l’orientation
Entre le professeur ou CPE référent et l’élève
De l’élève à l’élève : accroître l’autonomie de l’usager
De l’accompagnant à l’accompagnant

Une garantie de qualité pour le service rendu : la certification complémentaire et l’habilitation à l’accompagnement à l’orientation
Renouveler les ressources humaines en validant les compétences
Compétences professionnelles requises
Composition des jurys décernant la certification complémentaire d’accompagnement à l’orientation et l’habilitation à guider les parcours en orientation

Le cadre national de référence

Estimation des effectifs de professionnels concourant à l’orientation

 

Glossaire

Notes

Biographies

Remerciements