Retour
 

Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple - 2018

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère de l'intérieur

Editeur :

  • Ministère de l'intérieur

Date de remise : Juillet 2019
30 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Depuis 2006, la Délégation aux victimes produit l'étude nationale sur les morts violentes au sein du couple recensées sur une année civile. En 2018, 149 personnes sont décédées sous les coups de leur partenaire ou de leur ex-partenaire de vie (contre 151 en 2017 et 157 en 2016). Parmi ces victimes, on dénombre 121 femmes (contre 130 en 2017), et 28 hommes (contre 21 en 2017). Ainsi, un décès criminel survient au sein du couple tous les deux jours et demi et une femme décède sous les coups de son partenaire ou de son ex-partenaire tous les trois jours. L'étude précise aussi les circonstances du passage à l'acte pour ces morts violentes, à savoir que l'auteur des faits est le plus souvent un homme (79,2 % des cas), ayant fait usage d'une arme (67,8 % des cas). Les faits sont, les plus souvent, commis au sein d'un domicile qu'il soit celui du couple ou de l'un des deux membres (83,2 % des cas). Les résultats de cette étude démontrent que les efforts des pouvoirs publics pour combattre ces violences intrafamiliales inacceptables doivent se maintenir et s'accentuer. C'est dans cette perspective que les forces de l'ordre ont mis en oeuvre des dispositifs destinés à prévenir ces violences et à favoriser une meilleure prise en charge des victimes.

Méthodologie de l’étude

Avant-propos

Les données nationales des morts violentes au sein du couple en 2018

I – Les principaux résultats

1.1 La part des morts violentes au sein du couple parmi l’ensemble des homicides

1.2 Les tentatives d’homicides au sein du couple

II – Etude spécifique des faits commis au sein du couple

2.1 Étude juridique
 2.1.1 Les qualifications pénales
 2.1.2 Les modes opératoires
 2.1.3 Le mobile

2.2 Étude sociologique
 2.2.1 L’âge des victimes et des auteurs
 2.2.3 La profession des auteurs et victimes
 2.2.4 La situation matrimoniale des couples

2.3 Contexte de la commission des faits
 2.3.1 La consommation d’alcool
 2.3.2 La consommation de stupéfiants
 2.3.3 La consommation d’autres psychotropes
 2.3.4 L’existence de violences antérieures au sein du couple

2.4 Étude géographique
 2.4.1 Le lieu de commission des faits
 2.4.2 La répartition géographique par région et département
 2.4.3 Le ratio des faits par nombre d’habitants

2.5 Le suicide de l’auteur

III – Les impacts sur la sphère familiale

3.1 Les infanticides au sein du couple
 3.1.1 Les infanticides commis concomitamment avec l’homicide de l’un des deux parents
 3.1.2 Les infanticides commis séparément mais sur fond de conflit conjugal

3.2 Les mineurs témoins

3.3 Les orphelins

IV – Les autres homicides en lien avec le couple

4.1 Les rivalités sentimentales

4.2 Les autres homicides collatéraux

Les dispositifs mis en place au sein du ministère de l’intérieur pour lutter contre les morts violentes au sein du couple

Annexes : cartographies des morts violentes au sein du couple

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Violence

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP