Retour
 

Rapport sur les femmes seniors. Note 2 : L'implication des femmes seniors dans l'aide à un proche en situation de handicap ou de perte d'autonomie et dans l'aide grand-parentale

Auteur(s) :

    • FRANCE. Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge

Editeur :

  • Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge

Date de remise : Avril 2019
54 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le rapport aborde les aides apportées à leurs proches par les femmes seniors, définies ici comme ayant entre 55 et 64 ans. Il distingue d'une part, l'aide à un proche, au sens habituel du terme, c'est-à-dire l'aide apportée à ses enfants, sa famille et ses proches en perte d'autonomie ou en situation de handicap et d'autre part, l'aide dénommée grand-parentale apportée à ses petits-enfants. En France, 8,3 millions de personnes âgées de 16 ans ou plus, non professionnelles, aident régulièrement pour des raisons de santé ou de handicap une personne âgée de 5 ans ou plus vivant en logement ordinaire. Et 1,1 million sont des femmes aidantes âgées de 55 à 64 ans. Cette frange de population est la plus fréquemment impliquée dans l'aide à un proche. A la différence des hommes, qui sont moins souvent aidants lorsqu'ils exercent une activité professionnelle ou qu'ils sont caractérisés par un niveau d'instruction élevé, l'implication des femmes âgées de 55 à 64 ans est en moyenne identique quels que soient le niveau d'éducation et la position vis-à-vis du marché du travail.

Synthèse

1) Constats

2) Orientations

Introduction

I. L’implication des femmes seniors dans l’aide à un proche

A. Données de cadrage sur la population des proches aidants
 1) 8,3 millions de proches aidants
 2) Des aidants à tous les âges de la vie
 3) Une majorité de femmes parmi les proches aidants
 4) Chez les femmes, et contrairement aux hommes, l’implication dans l’aide est insensible au niveau d’éducation et à la position sur le marché du travail
 5) Une forte diversité des bénéficiaires, des modalités et de la fréquence de l’aide et des femmes davantage impliquées dans une aide intensive

B. Conséquences de l’aide sur la qualité de vie, l’activité professionnelle et la santé des proches aidants
 1) Une aide pouvant impacter de manière significative la qualité de vie des proches aidantes de 55-64 ans et davantage encore les aidants âgés qui aident un conjoint
 2) L’aide apportée à un proche pèse sur l’exercice d’une activité professionnelle surtout celle des femmes
 3) Des impacts sur la santé des aidants croissants avec la fréquence de l’aide

C. Voies de réformes pour mieux prendre en compte les besoins et contraintes des aidants
 1) Un choix de société : entre aider l’aidant, réduire sa charge ou combiner les deux
 2) Améliorer les conditions de conciliation de l’aide avec l’exercice d’une activité professionnelle
 3) Améliorer les conditions économiques des aidants

II. L’aide grand-parentale apportée notamment par les femmes seniors

A. La principale aide intergénérationnelle : entre soutien au travail des mères et norme du bon grand-parent
 1) Principale aide intergénérationnelle en Europe, la garde grand-parentale concerne plus de la moitié des grands-parents en France, soit plus de 10% de la population
 2) La garde grand-parentale favorise le bien-être des seniors et sollicite davantage les grands-mères avec des différences sociales
 3) Les femmes de 45-64 ans : une génération pivot, qui vient en soutien des filles et belles filles, adultes et mères, notamment pour leur travail

B. Un rôle non négligeable pour l’accueil des jeunes enfants, complémentaire des modes d’accueils formels
 1) 21 % des enfants de moins de 6 ans sont gardés de manière régulière par leurs grands-parents en complément d’un mode de garde formel ou de l’école
 2) Une garde principale dans 7% des parcours des enfants entre la naissance et 3 ans et pour 8% des enfants des mères seules en emploi

C. Transition vers la retraite et tensions potentielles pour les seniors en emploi
 1) Un impact de cette grand-parentalité sur le travail des femmes seniors à mieux mesurer, voire à accompagner
 2) Deux questionnements pour une meilleure conciliation vie familiale et professionnelle des seniors apportant une aide grand-parentale

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Femme

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP