Retour
 

Rapport de la Conférence nationale de santé - 1996

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère du travail et des affaires sociales

Editeur :

  • Ministère du travail et des affaires sociales

Date de remise : Septembre 1996
74 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Résumé et explications des avis et propositions des 72 participants à la Conférence nationale de la santé qui ont établi dix priorités : - donner des moyens à la promotion de la santé et à son évaluation, - coordonner les actions en faveur de l'enfance, - renforcer les actions et les programmes de prévention-éducation visant à éviter la dépendance chez l'adolescent, - maintenir en lieu de vie ordinaire les personnes âgées dépendantes qui en font le choix, - améliorer les performances et décloisonner le système de lutte contre le cancer, - prévenir les suicides, - obtenir plus d'informations sur les morts accidentelles, - réduire l'incidence des accidents iatrogéniques, - garantir à tous l'accès aux soins, - réduire les inégalités de santé intra et interrégionales.


SECTION 1


- Rapport de la conférence nationale


SECTION 2


- Annexes:


- Politique de santé et question d'éthique


- Rapports des ateliers:


- Réduire la mortalité prématurée évitable


- Réduire les incapacités évitables


- Améliorer la qualité de vie des personnes handicapées et malades


- Réduire les inégalités de santé


- Accidents iatrogéniques


- Liste des membres de la conférence nationale de santé


- Glossaire


- Remerciements







INTRODUCTION


Ce rapport transmet le plus fidèlement possible les propositions débattues par la Conférence Nationale de Santé 1996, et agréées par la majoritéde ses membres présents travaillanten session plénière.


La nécessité d'une présentation qui s'efforce d'être suffisamment attrayante pour être utile risque bien sûr de dénaturer en apparence ou réellement certaines des opinions de ceux qui se sont engagés sur les propositions.


Pour éviter ce risque, et les contestations qui en résulteraient, les deux responsables de chacun des quatre groupes de travail, qui ont siégé en deux séances d'une heure et demie le 3 septembre 1996 et deux heures et demie le 4 septembre 1996, ont rédigé des comptes rendus des travaux de leur groupe, intégralement présentés dans les annexes. Ces comptes rendus sont basés sur leur propre témoignage et sur les notes prises par deux fonctionnaires de la Direction Générale de la Santé. de la Direction des Hôpitaux, ou de la Direction de la Sécurité Sociale, présents dans chaque groupe de travail. Ayant accepté de ne pas participer aux discussions, ces professionnels ont contribué au bon déroulement de la conférence, et à l'information de tous les participants. avec une efficacité et une discrétion dont ils doivent être remerciés.


Le texte du rapport inclut la formulation complète et exacte des propositions qui ont reçu l'agrément de la Conférence en séance plénière. Leur apparition est marquée par des caractères gras dans le texte, et elles sont le plus souvent présentées dans des tableaux. La photocopie des transparents utilisés en session plénière a été distribuée aux participants.


Les réflexions ou critiques éventuellement induites par ce mode d'écriture du rapport pourront d'ailleurs faciliter le travail du Bureau de huit membres qui a été élu par la Conférence pour préparer la Conférence 1997. Il faudra bien en effet un travail de tous pendant un an pour déterminer les méthodes qui permettront à un groupe de 72 personnes, hétérogène mais motivé, de bien communiquer et de bien réfléchir dans un intervalle de temps de trois jours par an.


L'écriture de ce rapport vise donc à résumer et expliquer les avis émis par 72 personnes qui, pour la première fois, se rencontraient en temps qu'utilisateurs ou participants du système de santé. La Conférence symbolise le "Passage d'un système de distribution des soins à un système global d'organisation de la Santé". Les espoirs du rapporteur sont de servir les 69 auteurs du rapport présents à la Conférence et d'informer le plus précisement possible le Gouvernement pour que soit offert aux parlementaires un texte susceptible de retenir leur attention. avant qu'il ne contribue à guider leurs choix.