4 octobre 1958
Promulgation de la Constitution, naissance de la Ve République. Les nouvelles institutions avaient été approuvées par référendum le 28 septembre par 82,6 % des suffrages exprimés.
23 et 30 novembre 1958
Elections législatives au scrutin majoritaire uninominal à deux tours. Victoire du mouvement gaulliste (UNR-UDT) et de ses alliés.

Charles de Gaulle

Charles de Gaulle.

Photo Jean-Marie Marcel © La Documentation française

Agrandir l'image

21 décembre 1958
Le général de Gaulle est élu Président de la République par un collège de 81 000 grands électeurs selon le mode d'élection fixé alors par l'article 6 de la Constitution. Il prend officiellement ses fonctions le 8 janvier 1959 et nomme Michel Debré, Premier ministre.

14 avril 1962
Georges Pompidou nommé Premier ministre.

28 octobre 1962
Référendum sur l'élection du Président de la République au suffrage universel direct. Le oui recueille 62,2 % des suffrages exprimés.

18 et 25 novembre 1962
Elections législatives. Elles sont organisées à la suite de la mise en minorité à l'Assemblée nationale, le 5 octobre, du gouvernement de Georges Pompidou et de la dissolution de l'Assemblée par le général de Gaulle. L'UNR-UDT recueille 32 % des voix mais avec ses alliés (les Républicains indépendants de Valéry Giscard d'Estaing), elle obtient la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Le 28 novembre, Georges Pompidou est reconduit dans ses fonctions de Premier ministre.

5 et 19 décembre 1965
Election présidentielle, la première au suffrage universel direct. Le général de Gaulle est élu au deuxième tour par 55,2 % des suffrages exprimés. François Mitterrand, candidat unique de la gauche recueille 44,8 %.

5 et 12 mars 1967
Elections législatives. Au deuxième tour, les partisans du général de Gaulle obtiennent tout juste la majorité absolue.

23 et 30 juin 1968
Elections législatives organisées à la suite de la dissolution de l'Assemblée prononcée par le général de Gaulle le 30 mai 1968. Raz de marée gaulliste : l'Union des démocrates pour la République (UDR) obtient seule la majorité absolue. Le 10 juillet, Maurice Couve de Murville est nommé Premier ministre.

27 avril 1969
Référendum sur la création de régions et la rénovation du Sénat. Le non l'emporte par 52,41 % des suffrages exprimés. Le général de Gaulle annonce aussitôt sa démission qui prendra effet le lendemain à midi.

Georges Pompidou

Georges Pompidou.

Photo : François Pagès Paris-Match © La Documentation française

Agrandir l'image

1er et 15 juin 1969
Election présidentielle. Georges Pompidou est élu au deuxième tour par 58,2 % des suffrages exprimés ; Alain Poher, centriste, recueille 41,8 % ; la gauche avait été éliminée au premier tour. Le 20 juin, il nomme Jacques Chaban-Delmas, Premier ministre.

5 juillet 1972
Pierre Messmer nommé Premier ministre.

4 et 11 mars 1973
Elections législatives. Victoire de l'UDR et de ses alliés indépendants et centristes.

2 avril 1974
Décès du Président de la République, Georges Pompidou.

5 et 19 mai 1974
Election présidentielle. Valéry Giscard d'Estaing est élu au deuxième tour par 50,8 % des suffrages exprimés, contre 49,2 % à François Mitterrand, candidat commun de la gauche. Le 27 mai, il nomme Jacques Chirac, Premier ministre.

Valéry Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d'Estaing.

Photo : Jacques-Henri Lartigue © La Documentation française

Agrandir l'image

25 août 1976
Jacques Chirac, estimant qu'il n'a pas les moyens de mener la politique qu'il entend suivre, démissionne. Raymond Barre est nommé Premier ministre.

12 et 19 mars 1978
Elections législatives. Victoire de la majorité présidentielle (RPR-UDF).

26 avril et 10 mai 1981
Election présidentielle. François Mitterrand élu Président de la République par 51,7 % des suffrages exprimés contre 48,2 % à Valéry Giscard d'Estaing, Président sortant. Le 21 mai, il nomme Pierre Mauroy Premier ministre et dissout l'Assemblée nationale.

Le Président Mitterrand au palais de l’Elysée

Le Président Mitterrand au palais de l’Elysée.

Agrandir l'image

14 et 21 juin 1981
Elections législatives. Le Parti socialiste obtient la majorité absolue à l'Assemblée nationale.

17 juillet 1984
Laurent Fabius nommé Premier ministre.

16 mars 1986
Elections législatives. Elles ont lieu à la représentation proportionnelle. Victoire de l'opposition RPR-UDF qui n'atteint toutefois que de justesse la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Le 20 mars, Jacques Chirac est nommé Premier ministre par le Président de la République : début de la première cohabitation.

24 avril et 8 mai 1988
Election présidentielle. François Mitterrand est réélu  Président de la République par 54 % des suffrages exprimés contre 46% à Jacques Chirac. Michel Rocard est nommé Premier ministre. Le 14 mai, François Mitterrand dissout l'Assemblée nationale.

5 et 12 juin 1988
Elections législatives. Elles ont lieu au scrutin majoritaire à deux tours. Victoire des partis se réclamant de la majorité présidentielle qui n'obtiennent toutefois qu'une majorité relative à l'Assemblée.

15 mai 1991
Edith Cresson nommée Premier ministre.

2 avril 1992
Pierre Bérégovoy nommé Premier ministre.

21 et 28 mars 1993
Elections législatives. Victoire écrasante de l'opposition parlementaire RPR-UDF. Le 29 mars, Edouard Balladur est nommé Premier ministre par François Mitterrand. Début de la deuxième cohabitation.

Le Président Chirac au palais de l’Elysée

Le Président Chirac au palais de l’Elysée.

Photo : Didier Noizet. © Présidence de la République - Service photographique. Diffusion : La Documentation française

Agrandir l'image

23 avril et 7 mai 1995
Election présidentielle. Jacques Chirac est élu par 52,6 % des suffrages exprimés contre 47,4 % à Lionel Jospin. Le 17 mai Alain Juppé est nommé Premier ministre.

25 mai et 1er juin 1997
Elections législatives. Elles sont organisées à la suite de la dissolution de l'Assemblée par le Président de la République (décret du 21 avril 1997). Victoire de l'opposition (socialistes, communistes, radicaux de gauche, écologistes). Le 2 juin le Président de la République nomme Lionel Jospin Premier ministre. La troisième cohabitation commence.

24 septembre 2000
Référendum sur la réduction du mandat présidentiel à cinq ans. Le oui l'emporte par 73,2 % des suffrages exprimés mais la participation n'est que de 30,1 %.

24 avril 2001
Adoption définitive par l'Assemblée nationale de l'inversion du calendrier électoral afin que les élections législatives aient lieu après l'élection présidentielle.

21 avril et 5 mai 2002
Election présidentielle. Le candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen, et le président sortant, Jacques Chirac, sont qualifiés pour le second tour, Lionel Jospin candidat du Parti socialiste est éliminé. J. Chirac est réélu avec 82,21 % des suffrages exprimés contre 17,79 % à J. M. Le Pen.

9 et 16 juin 2002
Elections législatives : l'Union pour un mouvement populaire (UMP) obtient la majorité absolue des sièges, Jean-Pierre Raffarin nommé Premier ministre le 6 mai est reconduit dans ses fonctions.

29 mai 2005
Les Français rejettent par référendum le traité constitutionnel européen (54,6 % de non). Démission de Jean-Pierre Raffarin. Le 31 mai, Dominique de Villepin lui succède.

22 avril et 6 mai 2007

Nicolas Sarkosy

Nicolas Sarkosy.

Agrandir l'image

Election présidentielle : Nicolas Sarkosy, candidat de l'UMP, est élu avec 53,06 % des suffrages exprimés contre 46,94 % pour la candidate socialiste Ségolène Royal.

10 et 17 juin 2007
Elections législatives. la majorité sortante UMP est reconduite, avec un nombre de sièges réduit par rapport aux élections de 2002.

Mis à jour le 01/05/2007

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires