Retour
 
 

Introduction

[L'élection présidentielle française de 2007], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Palais de l'Elysée

Agrandir l'image

22 avril et 6 mai 2007 : les Français élisent au suffrage universel direct le Président de la République. Cette élection est le moment fort de la vie politique française. Son résultat détermine les orientations de la politique nationale et internationale de la France pendant cinq ans.

Le candidat élu le 6 mai 2007 a la mission selon les termes de la Constitution du 4 octobre 1958 de « veiller au respect de la Constitution » et d’assurer « par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’Etat ».
« Garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités », le Président est aussi et surtout celui qui, élu sur un programme ou sur de grandes orientations, va impulser une politique si les électeurs lui donnent une majorité parlementaire aux élections législatives des 10 et 17 juin.

Clef de voûte des institutions, la fonction présidentielle française, telle que voulue par son initiateur, le général de Gaulle, est unique en son genre. Doté de pouvoirs importants par la Constitution et surtout par la pratique inaugurée par le Général et poursuivie par ses successeurs, le Président « est l’homme de la Nation, mis en place par elle-même pour répondre de son destin », « garant du destin de la France et de celui de la République, chargé par conséquent de graves devoirs et disposant de droits étendus » (Charles de Gaulle, conférence de presse, 31 janvier 1964). Comme le rappelait François Mitterrand en 1985 « on n’élit pas un président pour qu’il soit inerte, pour qu’il ne fasse rien ».

Nicolas Sarkozy a été élu sixième Président de la Ve République.

Mis à jour le 01/05/2007

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires