Si les grands principes laïcs ne sont pas remis en question, les modalités d’organisation des cultes prévues par la loi de 1905 sont parfois discutées (associations cultuelles). Par ailleurs, comment inscrire l’islam dans la société française au-delà de la création du Conseil français du culte musulman ?

La revue Regards sur l’actualité, dans le numéro « Etat, laïcité, religions » propose deux points de vue différents sur la question de la révision de la loi de 1905 : celui de Jean-Arnold de Clermont, président de la Fédération protestante, qui se prononce pour une révision de cette loi, et celui de Henri Pena-Ruiz, philosophe, qui défend un point de vue inverse.

Mis à jour le 09/12/2005

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires