Né sous la plume du géographe français Onésime Reclus en 1880, le mot "francophonie" désigne aujourd'hui à la fois un concept socio-linguistique et une entité géopolitique : l'ensemble des personnes pouvant s'exprimer en français à des titres divers (sans majuscule) et la structure institutionnelle qui rassemble les pays "ayant le français en partage" au sein de l'Organisation internationale de la Francophonie (avec une majuscule).

Avec environ 200 millions de francophones dans le monde, le français est avec l'anglais l'une des deux seules langues parlées sur tous les continents.

De fait, depuis la première pierre posée à Niamey en 1970, la lente constitution d'une Francophonie culturelle, économique puis politique a réuni un nombre croissant de pays. De 18 membres en 1970 à 70 membres et observateurs depuis 2008, cet élargissement a aussi modifié l'équilibre géographique d'une Francophonie historiquement surtout africaine, comme l'a symbolisé le sommet de Hanoï en 1997, et pose désormais la question de sa cohérence et de ses missions.

L'affirmation politique de la Francophonie sur la scène internationale s'accompagne d'un recentrage autour des thèmes de la démocratie, de la diversité culturelle et du développement. Dans le contexte de la mondialisation, la Francophonie devient un instrument partagé d'influence au service de la diversité des cultures.

Mis à jour le 01/10/2010

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires