Retour
 
 

Introduction

[Le tourisme en France et dans le monde], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Légende : Visiter le Louvre , 2013.
© Wikimedia Commons

Agrandir l'image

Avec 1,1 milliard de personnes en 2013, le tourisme a connu, depuis la Seconde Guerre mondiale, une expansion exceptionnelle à travers le monde. En France, par son importance et par l’impact qu’il peut avoir sur d’autres secteurs d’activités, il participe à la performance économique du pays et s’inscrit dans le comportement social des Français pour qui le temps des vacances est un moment privilégié, et auquel ils sont attachés depuis la création des congés payés en 1936.

De phénomène marginal et exceptionnel réservé à une élite, les pratiques touristiques ont  pris de l’ampleur pour devenir un phénomène de masse dès les années 1920 et se diversifier tout en se mondialisant davantage à partir des années 1970. Première industrie à l’échelle du globe, la croissance du secteur du tourisme dépasse avec un taux de croissance de 4 % celle de l’économie mondiale (2,4 % en 2013). Créant des millions d’emplois, il  joue à présent un rôle d’impulsion central dans les processus de développement économique.

Si le tourisme est indéniablement un phénomène économique, il présente de nombreuses facettes. Sa dimension politique et administrative est attestée par l’intervention des pouvoirs publics qui sont un des acteurs fondamentaux de l’économie du tourisme. En France, le tourisme est, depuis 1963, rattaché à un ministère. Autre aspect : le droit du tourisme s’est développé depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Compte tenu de l'hétérogénéité de la législation intéressant le secteur du tourisme en France,  ce droit a été codifié en 2004.

L’activité touristique s’envisage également sous un angle sociologique : comment interfèrent les sociétés locales avec le phénomène touristique ? La dimension culturelle représente encore une autre facette du tourisme : le tourisme culturel a pour but de découvrir le patrimoine culturel d'un pays, voire  le mode de vie de ses habitants. Le voyage culturel et patrimonial est l’un des segments du tourisme international qui connaît, à l’heure actuelle, la croissance la plus rapide. 

La recherche accrue de la qualité, l’individualisme suscitent désormais une demande touristique encore plus diversifiée mais également plus attentive à l’environnement. L’optique de durabilité,  la protection de la nature sont ainsi devenues des perspectives incontournables pour les réflexions concernant le développement du tourisme et lui confèrent une dimension écologique.

La carte touristique se redessine ainsi en permanence, y compris avec l’arrivée de nouvelles populations touristiques aux pratiques distinctes, voire avec le développement de nouvelles formes de tourisme comme le tourisme durable, le tourisme politique (à l’image de séjours au Chiapas), le tourisme mémoriel (visite de camps d’extermination par exemple),  le tourisme des racines … 

Force est de constater que depuis les premières activités touristiques associées à des pratiques distinctives, en passant par leur démocratisation à partir du début du siècle dernier jusqu’à l’idée d’un individu postmoderne hypermobile, le tourisme apparaît comme un besoin social fondamental. Sans qu’existe toutefois un "idéal touristique", il s’est construit avant tout autour de l’idée qu’en dehors du travail, des occupations imposées et obligatoires, il existe d’autres activités non seulement légitimes mais valorisantes pour l’être humain.

Mis à jour le 15/07/2014

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires