1946

5 mars
Winston Churchill lance l'idée d'une alliance défensive des nations ayant des idéaux communs, sous l'égide des Nations Unies, lors d'un discours prononcé à Fulton (Missouri).

1948

22 janvier
Ernest Bevin, ministre des affaires étrangères du Royaume-Uni, propose devant la Chambre des Communes le principe d'une Union occidentale en matière de défense.

17 mars
Signature du Traité de Bruxelles ou "Pacte de l'Union occidentale" entre la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Ce traité établit pour 50 ans une collaboration entre les pays signataires en matière économique, sociale, culturelle et de légitime défense collective. Son article IV stipule que, dans le cas où l'une des parties contractantes serait l'objet "d'une agression armée en Europe", les autres signataires du Traité "lui porteraient aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, militaires et autres".

28 septembre
Création d'une "Organisation de défense de l'Union occidentale" par les Etats membres du Pacte de Bruxelles.

10 décembre
Ouverture à Washington des négociations sur le Traité de l'Atlantique Nord entre les pays signataires du Traité de Bruxelles, le Canada et les Etats-Unis.

1949

4 avril
Signature à Washington du Traité de l'Atlantique Nord par douze Etats occidentaux (Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis, France, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni). Son article 5, pierre angulaire des objectifs de l'Alliance, stipule que : "les pays membres conviennent de considérer une attaque armée contre l'un d'eux, en Europe ou en Amérique du Nord, comme une attaque dirigée contre tous."

24 août
Le Traité de l'Atlantique Nord entre en vigueur.

1950

20 décembre
Fusion de l'organisation militaire de l'Union occidentale avec celle de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord décidée par les puissances signataires du Traité de Bruxelles.

1951

3 mai
Réorganisation du Conseil de l'Atlantique Nord qui absorbe le Comité de défense et le Comité de défense économique et financier.

1952

18 février
La Grèce et la Turquie adhèrent à l'OTAN.

20-25 février
Restructuration de l'Alliance par le Conseil de l'Atlantique Nord, en session à Lisbonne. L'OTAN devient une organisation permanente et son siège est établi à Paris.

1954

23 octobre
Accords de Paris entre l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, mettant fin au régime d'occupation de la République Fédérale Allemande (RFA) et de sa capitale, Berlin. Cette date marque aussi la naissance de l'Union de l'Europe Occidentale (UEO) à laquelle adhèrent notamment l'Allemagne et l'Italie.

1955

6 mai
Adhésion officielle de la RFA à l'OTAN.

14 mai
Création du Pacte de Varsovie, traité d'assistance mutuelle entre L'URSS, la République démocratique allemande, la Pologne, la Hongrie, la Tchécoslovaquie, la Roumanie, la Bulgarie et l'Albanie.

1960

Naissance de la notion de "Pilier européen de l'Alliance" qui consiste en une défense européenne autonome par rapport aux Etats-Unis structurée autour du noyau central de l'Alliance Atlantique.

1966

10 mars
Le Général de Gaulle informe les Etats-Unis que la France se retire des structures du commandement militaire intégré de l'Alliance.

1967

13-14 décembre
Le Conseil de l'Atlantique Nord approuve le "Rapport Harmel" sur les futures tâches de l'Alliance. Le Comité des plans de défense adopte le nouveau concept stratégique de riposte graduée.

1974

14 août
Les forces helléniques se retirent de la structure militaire intégrée de l'OTAN.

1979

12 décembre
Double décision de l'OTAN qui prévoit la modernisation de ses forces nucléaires, avec le déploiement en Europe de fusées Pershing-2 et de missiles de croisière. En parallèle, elle s'engage à mener des négociations pour la maîtrise des armements.

1980

20 octobre
Les forces helléniques réintègrent la structure militaire de l'Alliance.

1982

30 mai
Adhésion de l'Espagne à l'OTAN. Il s'agit de son 16ème membre.

1983

8-9 décembre
Déclaration de Bruxelles dans laquelle les ministres des affaires étrangères de l'OTAN invitent l'Union soviétique et les autres pays du Pacte de Varsovie à reprendre les négociations sur les forces nucléaires à portée intermédiaire et à bâtir une relation constructive et équilibrée avec les pays membres de l'Alliance.

1990

6 juillet
Déclaration de Londres : les Chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'OTAN proposent une Alliance de l'Atlantique Nord rénovée sur fond de coopération élargie entre les pays d'Europe centrale et orientale.

1991

4 juin
A Oslo, les ministres des affaires étrangères des pays de l'OTAN réaffirment le rôle de l'OTAN et sa volonté de coopération avec l'ONU, l'Union européenne et la CSCE (Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe) dans leurs activités de maintien de la paix.

1er juillet
Dissolution du Pacte de Varsovie.

7-8 novembre
Conseil Atlantique de Rome : les chefs d'Etat et de gouvernement définissent le nouveau concept stratégique de l'Alliance sur la gestion des crises et publient la "Déclaration de Rome" sur la paix et la coopération avec les pays de l'Est. Création du CCNA (ou COCONA : Comité de Coopération Nord Atlantique) rassemblant les membres de l'OTAN et les anciens membres du Pacte de Varsovie.

21 décembre
Fin de l'URSS avec la création de la CEI (Communauté des Etats indépendants) entérinée à Alma-Ata (Kazakhstan) par 11 Républiques soviétiques dont la Russie.

1992

7 février
Signature du Traité de Maastricht, qui par le titre V, met en place le deuxième pilier de l'Union européenne, créant une politique étrangère et de sécurité commune (PESC).

1993

21 janvier
Signature par le commandant suprême des forces alliées en Europe et les chefs d'état-major de France et d'Allemagne d'un accord sur les modalités d'emploi du Corps européen (ou l'Eurocorps, créé en mai 1992) dans le cadre de l'Alliance.

1994

10-11 janvier
Au sommet de Bruxelles , les chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'Alliance lancent le "Partenariat pour la Paix"(PpP), programme de coopération militaire avec les pays membres du CCNA (Conseil de coopération nord atlantique) et des pays de la CSCE (Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe).

- Adoption du concept des Groupes de forces interarmées multinationales (GFIM) ainsi que d'autres mesures dans le cadre du développement de l'Identité européenne de sécurité et de défense (IESD).

27 janvier
La Russie et l'OTAN signent un programme de coopération militaire.

28 février
Première intervention militaire de l'OTAN en ex-Yougoslavie qui abat quatre avions de combat qui violent la zone d'exclusion aérienne mise en place par l'ONU en avril 1993 au-dessus de la Bosnie-Herzégovine.

1995

14-21 février
Signature d'un protocole de coopération mutuelle entre l'Ukraine et l'OTAN.

1er mars
Mise en place d'un programme de coopération militaire entre l'Estonie et l'OTAN.

16 décembre
Début du déploiement en Bosnie de la Force de mise en œuvre (IFOR), dirigée par l'OTAN, dans le cadre des accords de paix de Dayton sur la Yougoslavie.

La France annonce qu'elle va reprendre sa place au sein du Comité militaire de l'OTAN.

20 décembre
L'IFOR succède à la Force de protection des Nations unies (FORPRONU) à la tête du commandement des opérations militaires en Bosnie.

1996

3 juin
Conseil de l'Atlantique Nord à Berlin : accord sur un cadre politico-militaire pour la construction de l'Identité européenne de sécurité et de défense (IESD) à l'intérieur de l'OTAN.

20 décembre
La SFOR (Force de stabilisation), dirigée par l'OTAN, remplace la Force de mise en œuvre (IFOR) en Bosnie-Herzégovine.

1997

27 mai

Signature à Paris de l'Acte fondateur sur les relations, la coopération et la sécurité mutuelles entre l'OTAN et la Fédération de Russie.

30 mai
Création du Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) , structure collective de décisions qui remplace le CCNA et chapeaute le Partenariat pour la Paix (PpP).

7-9 juillet

Conseil atlantique de Madrid : publication de la "Déclaration de Madrid" sur la sécurité et la coopération euro-atlantique et ouverture de pourparlers d'adhésion pour la Hongrie, la Pologne et la République tchèque. Signature de la Charte sur un partenariat spécifique entre l'OTAN et l'Ukraine.

2 octobre
Signature du Traité d'Amsterdam de l'Union européenne, qui intègre les "missions de Petersberg" (missions de maintien de la paix) définies par l'UEO.

16-17 décembre

Signature des protocoles d'accession à l'OTAN de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque.

1998

29 mai
Création du Centre euro-atlantique de coordination des réactions en cas de catastrophe, sous l'égide du CPEA (Conseil de Partenariat euro-atlantique).

1999

30 janvier
Le Conseil de l'Atlantique Nord autorise des frappes aériennes sur le territoire de la République fédérale de Yougoslavie au cas où les exigences de la communauté internationale pour le maintien de la paix ne seraient pas satisfaites.

12 mars
La République tchèque, la Hongrie et la Pologne adhèrent officiellement à l'OTAN [PDF, 13 Ko] suite au sommet de Madrid.

24 mars
Après des mois de crise au Kosovo, l'opération "Force alliée est déclenchée par l'OTAN, sans mandat de l'ONU.

23-25 avril
Sommet du 50ème anniversaire de l'OTAN à Washington : l'Alliance révise et réactualise son concept stratégique (évolutions politiques et militaires de l'OTAN). Un partenariat stratégique entre l'OTAN et l'Union européenne est esquissé où les engagements pris au Conseil de Berlin du 3 juin 1996 par l'OTAN au bénéfice de l'UEO (Berlin Plus) sont repris au profit de l'Union européenne, renforçant l'Identité européenne de sécurité et de défense (IESD) au sein de l'OTAN

4 juin
Conseil européen de Cologne [PDF, 390 Ko] décidant de la mise en œuvre de la PESD (politique européenne de sécurité et de défense)

10 juin
Le Conseil de sécurité des Nations unies autorise le déploiement au Kosovo de la KFOR (Kosovo FORce), Force de maintien de la paix dirigée par l'OTAN.

1er décembre
Signature par l'Irlande du document cadre du Partenariat pour la Paix (PpP). Ce pays devient le 25ème membre du PpP.

2000

14 mars
L'Algérie s'associe au Dialogue méditerranéen orchestré par l'OTAN, auquel participent l'Egypte, Israël, la Jordanie, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie. Son but : contribuer à la sécurité et à la stabilité dans la région méditerranéenne.

25 mai
La Croatie adhère au Partenariat pour la Paix (PpP).

3 novembre
Dissolution de l'UEO (Union de l'Europe occidentale).

2001

22 août
Déclenchement de l'opération "Essential Harvest" ("Moisson Essentielle") dans l'ex-République yougoslave de Macédoine. L'OTAN décide de déployer une force de 3 500 hommes pour superviser le désarmement des rebelles albanais après la signature d'un accord de paix entre Macédoniens et Albanais.

12 septembre
Réuni en conseil extraordinaire à Bruxelles , l'OTAN décide de mettre en œuvre, pour la première fois depuis sa création, l'article 5 de la charte de l'OTAN sur la solidarité mutuelle entre Etats membres, après les attentats terroristes à New York et Washington le 11 septembre 2001.

27 septembre
Début de l'opération "Amber Fox" ("Renard Roux") en Macédoine, afin de consolider la trêve.

20 décembre 2001
Création de la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité) en Afghanistan par résolution 1386 du Conseil de sécurité de l'ONU.

2002

17 mai
Création d'un forum commun OTAN-UE pour l'examen des questions de défense.

28 mai
Sommet de Rome posant les bases d'un renforcement des relations OTAN-Russie. Signature de la Déclaration de Rome qui crée officiellement le Conseil OTAN-Russie.

21 novembre
Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'OTAN invitent officiellement la Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie à engager des pourparlers d'adhésion avec l'Alliance.

21 et 22 novembre
Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'OTAN et partenaires définissent, au sommet de Prague, les rôles et les tâches à venir de l'OTAN. Lancement notamment des plans d'action individuels pour le Partenariat (IPAP) ouverts aux pays manifestant la volonté politique et la capacité d'approfondir leurs relations avec l'OTAN. Adoption du Plan d'action OTAN-Ukraine. Adoption également d'un ensemble de mesures dans le but de lutter contre le terrorisme.

16 décembre 2002
L'UE et l'OTAN adoptent une déclaration commune sur la PESD ouvrant la voie à une coopération politique et militaire plus étroite entre les deux organisations et confirmant notamment l'accès assuré de l'UE aux capacités de planification de l'OTAN pour ses propres opérations militaires.

Début de l'opération "Allied Harmony" pour aider l'armée macédonienne.

2003

22 janvier
Achèvement de la restructuration de la force de maintien de la paix dirigée par l'OTAN en Bosnie-Herzégovine (SFOR).

17 mars
Adoption des arrangements "Berlin Plus" posant les fondements de la coopération de l'OTAN avec l'Union européenne dans le domaine de la gestion des crises.

26 mars
Signature d'amendements au Traité de l'Atlantique Nord autorisant sept pays (Bulgarie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Roumanie, Slovaquie et Slovénie) à devenir parties au Traité et membres de l'OTAN.

31 mars
La coopération OTAN/Union européenne progresse : l'OTAN confie à l'UE la direction de l'opération "Allied Harmony" qu'il mène dans l'ex-République yougoslave de Macédoine. L'opération de l'Union européenne prend le nom de  Concordia.

7 avril
Signature d'un mémorandum entre 6 membres de l'OTAN (Allemagne , République tchèque, Danemark, Norvège, Pays-Bas et Pologne) portant sur la création du Groupe nord de coopération civilo-militaire (CIMIC), visant à renforcer les moyens de coopération civils et militaires de l'OTAN.

16 avril
Le Conseil de l'Atlantique Nord décide de renforcer son soutien de l'OTAN à la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) qui assure le maintien de la paix en Afghanistan.

12-13 juin
Lors d'une réunion du Comité des plans de défense et du groupe des plans nucléaires de l'OTAN tenue à Bruxelles les ministres de la défense approuvent une réforme sans précédent de la structure de commandement de l'Alliance :

- Création d'une Force de réaction de l'OTAN (Nato Response Force, NRF) qui pourra être déployée rapidement n'importe où dans le monde.

- Publication d'une Déclaration sur les capacités de défense de l'OTAN.

11 août
1ère mission de l'Alliance en dehors de la zone euro-atlantique. L'OTAN prend officiellement le commandement de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) créée le 20 décembre 2001, précédemment mandatée par les Nations Unies, dont la mission consiste à assurer la sécurité à Kaboul (Afghanistan) et dans ses environs.

1er-2 décembre
Elargissement de la mission de l'Alliance en Afghanistan et réduction de sa présence en Bosnie.

2004

11 février
Ratification par les 19 pays membres de l'OTAN des protocoles d'adhésion, signés à Bruxelles le 26 mars 2003, permettant à terme à la Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie d'intégrer l'OTAN.

29 mars
La Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie, et la Slovénie, deviennent officiellement membres de l'OTAN.

6-7 mai
Lancement d'une série de projets destinés à renforcer la capacité de l'Alliance dans la lutte contre les attentats terroristes.

28-29 juin
Au sommet d'Istanbul , adoption du principe d'une aide de l'OTAN à la formation des forces de sécurité irakiennes. Est adoptée également l'"Initiative de coopération d'Istanbul" visant à un rapprochement avec les pays du Moyen-Orient et reposant sur une collaboration dans la lutte contre le terrorisme, la sécurité des frontières et la préparation aux catastrophes.

2 décembre
L'OTAN met fin à la mission de la Force de stabilisation (SFOR) en Bosnie-Herzégovine, et laisse en place un quartier général, dirigé par un haut représentant militaire. L'EUFOR, force de l'Union européenne, succède à la SFOR.

2005

21 avril
L'OTAN signe avec la Russie une convention qui doit faciliter le mouvement des troupes de l'OTAN en Russie et des troupes russes sur le territoire de l'Alliance.

9 juin
L'OTAN annonce qu'elle aidera l'Union africaine à renforcer sa mission de maintien de la paix au Darfour en assurant le transport aérien de troupes supplémentaires de l'Union africaine dans la région et en apportant son soutien pour leur entraînement.

22 juin
Les Emirats arabes unis rejoignent officiellement l'Initiative de coopération d'Istanbul.

8 décembre
Les ministres des affaires étrangères de l'Alliance approuvent un plan qui prévoit l'extension de l'action de la force en Afghanistan, la FIAS, vers le sud du pays, dans six provinces supplémentaires.

2006

3 février
Le ministre de la défense de Nouvelle-Zélande signe avec le Secrétaire général de l'OTAN un accord qui va faciliter la coopération entre l'OTAN et la Nouvelle-Zélande dans le cadre des opérations de maintien de la paix et de réponse aux crises.

27-28 avril
Les ministres des affaires étrangères des pays de l'OTAN réunis à Sofia en Bulgarie, étudient les possibilités de renforcement de ses partenariats actuels avec des pays non membres comme l'Australie, la Nouvelle Zélande, le Japon et la Corée du Sud ainsi qu'avec des pays du Caucase et d'Asie centrale. Ils évoquent également la prochaine phase de l'élargissement de l'OTAN.

24 mai
L'Union africaine demande à l'OTAN de prolonger son soutien à sa force de maintien de la paix au Darfour (Soudan), la MUAS jusqu'à fin septembre 2006

8 juin
Les ministres de la défense du Comité des plans de défense de l'Alliance réunis à Bruxelles approuvent la "Directive ministérielle" fixant de nouveaux objectifs de planification pour les pays membres, afin qu'ils soient en mesure de mener un plus grand nombre d'opérations de plus petite envergure que dans le passé. La Directive vise également à garantir que l'OTAN dispose de "méthodes de travail efficaces" pour collaborer avec d'autres intervenants tels que les organisations internationales et les ONG

31 juillet
L'OTAN prend le commandement de la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité), dans le sud de l'Afghanistan, alors sous commandement américain

4 octobre
L'OTAN étend le commandement de la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité) à l'est de l'Afghanistan, prenant ainsi le contrôle de la Force dans tout le pays. La décision en avait été prise lors de la réunion des ministres de la défense de l'Organisation à Portoroz en Slovénie du 28 au 30 septembre 2006.

28-29 novembre
Sommet de l'OTAN à Riga en Lettonie. Ce sommet est largement consacré à la situation en Afghanistan, la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité) étant confrontée à la pire vague de violence depuis le renversement des Talibans. La France, l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne acceptent de lever les restrictions du déploiement de leurs troupes hors des zones d'attributions, relativement calmes, afin d'apporter un soutien éventuel aux quelque 10 000 soldats canadiens, britanniques, danois, australiens et néerlandais engagés depuis l'été 2006 dans de violents combats dans le Sud. Concernant l'élargissement de l'OTAN, les dirigeants invitent la Croatie, l'Albanie, et la Macédoine à adhérer en 2008, sous réserve que ces pays remplissent les conditions nécessaire et proposent à la Serbie, à la Bosnie Herzégovine et au Monténégro de rejoindre le Partenariat pour la Paix.

12 décembre
Le Koweït conclut un "Accord sur la sécurité des informations" avec l'OTAN, lors de la "Conférence internationale de l'OTAN et des pays du Golfe : relever les défis communs par le biais de l'Initiative d'Istanbul" qui se tient dans le pays. Cet accord doit organiser l'échange d'informations confidentielles de sécurité et de défense entre les 26 pays membres de l'OTAN et l'émirat du Golfe dans le cadre de cette Initiative adoptée en juin 2004.

14 décembre
La Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie adhérent au Partenariat pour la paix (PpP), et peuvent ainsi sièger au Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) qui compte désormais 49 membres : les 26 pays membres de l'OTAN et les 23 partenaires.

2007

13 mars
Par 160 voix pour et zéro contre, le parlement géorgien adopte une " Déclaration sur l'adhésion complète et urgente de la Géorgie à l'OTAN".

9 avril
Le président américain George W. Bush promulgue une loi "réaffirmant le soutien à une poursuite de l'élargissement de l'OTAN". Elle désigne l'Albanie, la Croatie, la Géorgie, la Macédoine et l'Ukraine comme éligibles à l'assistance américaine au titre d'une loi de 1994 stipulant que les pays remplissant les conditions requises doivent être invités à devenir membres à part entière de l'Alliance.

25 avril
Signature d'un mémorandum d'entente avec le gouvernement jordanien. Ce premier mémorandum d'entente avec un pays du Dialogue méditerranéen permet de lancer le premier fonds d'affectation spéciale entre l'OTAN et un pays du Dialogue méditerranéen, fonds essentiellement axé sur le soutien à apporter pour la démilitarisation des stocks excédentaires de munitions anciennes et obsolètes et le problème des munitions non explosées.

20 juin
L'Alliance adopte une Initiative sur une capacité de transport aérien stratégique. Cette capacité doit permettre d'appuyer les opérations en cours, notamment en Afghanistan, et s'inscrit dans le cadre de la transformation à long terme de l'Alliance. Quinze pays membres et deux pays partenaires de l'OTAN participent à cette Initiative.

2008

2-4 avril
Sommet de l'OTAN à Bucarest (Roumanie). L'élargissement et la crise afghane sont les thèmes dominants de ce sommet qui réunit les chefs d'Etat et de gouvernement des 26 pays de l'organisation. Dans la déclaration finale, les dirigeants accordent le statut de candidat à l'Albanie et à la Croatie, tandis que la Macédoine se heurte au veto de la Grèce, qui ne veut pas reconnaître ce pays sous ce nom. L'intégration au plan d'action en vue de l'adhésion (MAP) de la Géorgie et de l'Ukraine est remise à plus tard du fait de l'opposition, sous la pression de la Russie, de la France et de l'Allemagne notamment. Ces deux pays obtiennent toutefois la promesse que leur candidature sera réexaminée à la fin 2008.

9 juillet
Les Etats membres de l'organisation signent les protocoles d'adhésion de l'Albanie et de la Croatie, nouvelle étape avant leur entrée dans l'Alliance atlantique prévue en avril 2009. La candidature de la Macédoine reste bloquée étant donné le différend qui l'oppose à la Grèce sur l'usage du nom "Macédoine".

2009

17 mars
Le parlement français vote la réintégration de la France dans le commandement militaire intégré de l'OTAN, qu'elle avait quitté en 1966, tout en restant membre de l'Alliance atlantique. Les effectifs des militaires français dans le commandement, devraient progressivement passer d'une centaine à un millier environ. La France fournit 7% en moyenne des effectifs des opérations menées par l'OTAN dont la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan) où elle a 3 000 hommes.

3 et 4 avril
Sommet du soixantième anniversaire de l'OTAN. Organisé conjointement par l'Allemagne et la France, à Kehl puis Strasbourg, le sommet est centré sur la question de la stabilisation en Afghanistan. Des engagements concrets sont pris par les Alliés sur l'envoi de renforts militaires, chargés de la formation et de l'entraînement de l'armée nationale et de la police afghanes, ainsi que sur la promesse d'une aide aide financière. Deux pays font leur entrée dans l'organisation en tant que membres à part entières : l'Albanie et la Croatie, tandis que la France obtient officiellement l'aval de sa réintégration dans le commandement militaire de l'organisation. Le sommet entérine également la désignation du nouveau Secrétaire général, le Premier ministre danois en exercice, Anders Fogh Rasmussen.

9 septembre
Nomination du général d'armée aérienne française au poste de commandant suprême allié Transformation (SACT), un des deux grands commandements stratégiques de l'Alliance atlantique. Il dirigera la transformation de la structure, des forces, de la doctrine et des capacités militaires de l'Alliance, avec pour objectif de renforcer l'interopérabilité et la déployabilité des forces multinationales de l'OTAN.

2010

13 février
Lancement d'une offensive de l'OTAN dans le sud de l'Afghanistan. Dénommée "Mushtarak" (Ensemble, en dari), l'opération est menée par 15 000 militaires, américains et britanniques en majorité, sous la bannière de la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan), et par quelque 2 500 soldats de l'armée afghane. Elle vise à rétablir l'autorité du gouvernement afghan dans les zones tenues par la rébellion avant le début du retrait des forces américaines, prévu en 2011.

17 mai
Rapport du Groupe d'experts sur le nouveau concept stratégique de l'OTAN [PDF, 440 Ko]. Les experts recommandent d'accroître le rôle des partenaires dans les activités de l'OTAN et appellent au renforcement des liens avec la Russie afin d'œuvrer plus étroitement dans des domaines d'intérêt commun comme la défense anti-missile, le contre-terrorisme, le trafic de drogues et la sécurité maritime. Ils se prononcent par ailleurs en faveur du maintien des armes nucléaires américaines en Europe.

19-20 novembre
Sommet de l'OTAN, à Lisbonne, au Portugal. Lors de cette 22ème réunion du Conseil de l’Atlantique Nord, les dirigeants de ses Etats membres adoptent un nouveau concept stratégique, feuille de route de l'Alliance pour les dix années à venir, reposant sur la sécurité collective, la dissuasion et la gestion de crises.

Mis à jour le 01/12/2010

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires