1957

Dans le contexte de la Guerre froide, le ministère américain de la Défense souhaite trouver une solution au risque de blocage de la transmission des informations, alors centralisée, en cas d'attaque nucléaire sur son sol, par l'emploi d'un réseau tissé. Il crée ARPA : Advanced Research Projects Agency, qui conduira à la création d'ARPANET, ancêtre d'internet.

Août 1968

Présentation du réseau à l'armée américaine : le projet ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network), proposant une communication décentralisée par paquets, est approuvé. En Grande-Bretagne, premier réseau à commutation de paquets.

2 septembre 1969

Connexion des premiers ordinateurs entre 4 universités américaines : le premier noeud de raccordement d'Arpanet est installé dans l'université de Columbia (Etat de New York), puis dans celles de Californie, d'Utah, et dans l'Institut de recherche de Stanford.

1970

Création du NCP (Network Control Protocol), protocole de communication entre ordinateurs pour le réseau ARPANET et ancêtre du TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol).

Juillet 1971

Lancement du Projet Gutenberg par Michael Hart, étudiant à l'université de l'Illinois, afin de rendre accessible au public la littérature et les oeuvres culturelles, sous des formes électroniques utilisables par la quasi-totalité des ordinateurs, pour que l'on puisse facilement les lire, les utiliser, les citer et les diffuser.

Mars 1972

Le premier courrier électronique est envoyé. L'arobase @ est choisi pour définir l'adresse. Il permet de séparer le nom et la résidence du destinataire.

1972

Naissance du InterNetwork Working Group (INWG), organisme dirigé par Vinton Cerf et chargé de mettre en place des protocoles de communication communs pour relier les ordinateurs entre eux.

1972

Conférence internationale sur la communication par ordinateur avec démonstration par ARPANET d'une communication entre 40 ordinateurs. Introduction du protocole Telnet, qui permet une meilleure connexion entre deux ordinateurs.

Juillet 1973

Le transfert de fichiers est facilité grâce à un nouveau protocole nommé FTP (File Transfert Protocol).

Mai 1974

Vint Cerf et Robert Kahn publient le texte "A protocol for Packet Network Interconnection" [PDF, 176 Ko] qui présente TCP/IP (Transmission Control Protocol/ Internet Protocol), protocole permettant aux réseaux hétérogènes de communiquer entre eux.

6 janvier 1978

Adoption de la loi dite "Informatique et libertés" qui encadre et régule les opérations relatives aux traitements des informations à caractère personnel. La loi instaure notamment une autorité administrative indépendante pour veiller au respect de ses dispositions. Il s’agit de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

28 janvier 1981

Signature par le Conseil de l'Europe de la Convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel afin de protéger la vie privée des citoyens. La Convention a un caractère contraignant mais uniquement à l’égard des Etats membres du Conseil de l'Europe.

9 juillet 1981

Apparition du Minitel en France, dont la première application est l'annuaire électronique qui, remis à jour quotidiennement, donne accès à l'ensemble des abonnés de France. La technologie du Minitel utilise le réseau Transpac de commutation par paquets.

1982

Création du terme "Internet" : ensemble de réseaux interconnectés utilisant le protocole commun TCP/IP. Création de l'EUnet, réseau mis en place pour interconnecter les machines européennes et permettre la circulation de l'e-mail et des news USENET.

1er janvier 1983

Les protocoles TCP/IP deviennent officiellement le seul protocole sur l'ARPANET, remplaçant le précédent protocole NCP (Network Control Protocol). La même année, ARPANET est divisé en ARPANET (partie civile du réseau) et MILNET (partie militaire du réseau). Création de EARNET (European Academic Research Network), réseau de transmission de données reliant un grand nombre de centres de recherche et d'universités dans vingt-quatre pays, notamment en Europe.

Juin 1983

Le Système de nom de domaine (DNS) est mis au point. Les noms de domaines permettent d'oublier les adresses IP chiffrées des machines au profit de noms plus mnémotechniques.

1986

Création de NSFNET (National Science Foundation Network), réseau fédérateur d'internet aux Etats-Unis entre 1986 et 1995.

1990

Disparition d'ARPANET intégré au réseau de la National Science Foundation qui en finance le développement jusqu'en 1995.

6 août 1991

Invention par Tim Berners-Lee, au CERN, Conseil européen pour la recherche nucléaire (Genève), du World Wide Web (la Toile mondiale).

Octobre 1991

Création de RENATER, réseau français inter-universitaire (CNRS). Le démarrage opérationnel aura lieu en novembre 1992.

Janvier 1992

Naissance de l'Internet Society (ISOC), association de droit américain pour promouvoir et coordonner le développement des réseaux informatiques dans le monde. La même année, l'IAB, Internet Architecture Board est créé et intégré à l'ISOC. Cet organisme est chargé de décider des normes, standards, protocoles à adopter pour internet.

Septembre 1993

Formalisation par l'administration Clinton de la NII (National Information Infrastructure) ou politique des Autoroutes de l'information. Cette politique, initiée par le sénateur Albert Gore avait pour but l'accès à l'information pour tous. Un an plus tard, la NII se transforme en Global Information Infrastructure (GII), ne limitant plus le projet au territoire mais à la planète. Cette politique sera reprise par les pays industrialisés.

1994

La Commission européenne élabore un plan d'action définissant une voie européenne vers la société de l'information.

1994

Explosion du World Wide Web, généralisation du langage HTML, des URL (Uniform Resource Locator), les adresses web, et de HTTP (Hypertext Transfert Protocol).

Octobre 1994

Création du World Wide Web Consortium (W3C) par Tim Berners-Lee pour promouvoir la compatibilité et donc la normalisation des technologies du World Wide Web.

27 octobre 1994

Parution en France du rapport au Premier ministre de Gérard Théry sur les "Autoroutes de l'information".

1995

La NSFNET (National Science Foundation Network) cesse d'exister. Lui succède le NREN (National Research and Education Network), réseau informatique national américain devant fournir une interconnexion à haut débit entre d'autres réseaux nationaux et régionaux.

24 octobre 1995

Adoption de la directive 95/46/CE relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données qui, inspirée de la Convention du Conseil de l'Europe de 1981, constitue, au sein de l'Union européenne, la principale norme à respecter en matière de protection des données à caractère personnel.

26 juillet 1996

Le gouvernement français fait voter une loi autorisant des expérimentations de services d'information, une loi établissant une nouvelle règlementation des télécommunications et une loi privatisant partiellement France Télécom.

1997

Mise en place de Gallica, la Bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (BNF). La numérisation des collections a débuté en 1992 et concerne les documents imprimés faisant partie du domaine public.

Octobre 1998

Création de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned names and Numbers) afin de superviser l'administration des noms de domaine dans le monde. L'ICANN intègre et reprend les missions de l'IANA (Internet Assigned Numbers Authority) jusque-là chargée de la gestion des noms de domaines.

1er juin 1999

Un jeune Américain crée Napster, site permettant d'échanger en ligne de la musique au format MP3. Il est considéré comme le premier réseau pair à pair (peer-to-peer ou P2P).

13 mars 2000

Loi portant adaptation du droit de la preuve aux technologies de l'information et relative à la signature électronique. C'est la transposition en droit français de la directive européenne n°1999/93/CE du 13 décembre 1999 qui consacre la reconnaissance de la signature électronique.

7 juin 2000

La justice américaine ordonne la séparation de Microsoft en deux sociétés distinctes. Microsoft fait appel.

23 juillet 2000

A Okinawa (Japon), les chefs d'Etat et de gouvernement du G8 (Groupe des Huit) adoptent un document fixant des grands principes pour encadrer la révolution internet. La Charte d'Okinawa pose pour principe la réduction de la fracture numérique entre pays industrialisés et pays en développement.

5 mars 2001

Après deux ans de procédure aux Etats-Unis, le site Napster est condamné pour violation du copyright.

12 avril 2001

Installation en France du Conseil stratégique des technologies de l'information (CSTI), qui devra mettre en oeuvre et évaluer les actions gouvernementales en matière de développement de la société de l'information.

22 mai 2001

La directive européenne 2001/29/CE sur le droit d'auteur, transposant les accords internationaux de l'OMC (Organisation mondiale du commerce) et de l'OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle), est adoptée.

23 mai 2001

Microsoft signe l'accord "Safe Harbor" qui oblige les entreprises américaines à respecter la protection des données personnelles récoltées en Europe. Cet accord est signé entre la FTC (Commission américaine du commerce) et l'Union européenne. Cependant, il ne contraint que les entreprises acceptant de le signer.

23 novembre 2001

30 Etats signent à Budapest la Convention sur la cybercriminalité, élaborée par le Conseil de l'Europe, à Budapest. Cette Convention est le premier traité international sur les infractions pénales commises contre ou à l'aide des réseaux informatiques, tel internet. Elle entre en vigueur le 1er juillet 2004.

4 juillet 2002

En France, la Commission "Brun-Buisson" adopte le principe d'une rémunération de la copie privée. Ainsi, tout ce qui contient un disque dur intégré sera taxé (téléviseurs, décodeurs, baladeurs...). Seuls, les micro-ordinateurs et consoles de jeu n'y sont pas soumis.

12 juillet 2002

Directive européenne sur la protection de la vie privée dans le secteur des communications électroniques. Elle interdit l'envoi de messages commerciaux non sollicités ou spam et instaure le principe de l'opt-in, qui est la collecte de données personnelles consenties par l'internaute.

14 février 2003

Version finale du plan américain contre le cybercrime. Ce texte appelle à une meilleure sécurisation des protocoles existants. En effet, depuis les attentats du 11 septembre 2001, internet est considéré comme une arme utilisable par les terroristes.

28 mars 2003

Le parlement français inaugure le vote électronique en l'autorisant pour les élections des Français de l'étranger au CSFE (Conseil supérieur des Français à l'étranger), devenue Assemblée des Français de l'étranger.

10 septembre 2003

La RIAA (association américaine qui défend les intérêts de l'industrie du disque) attaque en justice 261 internautes, utilisateurs de réseaux P2P, pour copie illégale de musique et échange de fichiers musicaux.

29 octobre 2003

Relance du site Napster, aux Etats-Unis, devenu légal et payant.

10 au 12 décembre 2003

Première phase du Sommet mondial de la société de l'information (SMSI), organisé par l'UIT (Union internationale des télécommunications), à Genève. L'objectif de cette première phase est de prendre des mesures concrètes pour poser les bases d'une société de l'information accessible à tous. La seconde phase se déroule du 16 au 18 novembre 2005, à Tunis.

16 décembre 2003

Loi anti-spam adoptée aux Etats-Unis. Appelée Can-Spam Act [PDF, 76 Ko], elle contraint les sociétés désirant perpétrer cette forme de marketing direct à s’identifier auprès du destinataire des messages publicitaires, et à permettre à celui-ci de se désabonner de la liste de diffusion du prestataire.

10 mars 2004

Etablissement de l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information (ENISA), afin de conseiller et de coordonner les mesures prises par les États membres de l'Union européenne pour sécuriser leurs réseaux et systèmes d'information.

Mai 2004

Création d'un Congrès mondial sur la lutte contre la contrefaçon et le piratage par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et Interpol. L'objectif de cette réunion est de réunir des responsables du secteur public et des dirigeants d’entreprise dans le but de mettre en commun leurs expériences, de développer des stratégies de lutte contre la contrefaçon et la piraterie, et de trouver des accords sur des solutions pratiques pour y remédier. Le 2ème Congrès a lieu en novembre 2005 et le 3ème, en janvier 2007.

21 juin 2004

Adoption en France de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN), transposition en droit français de la directive 2000/31/CE sur le commerce électronique du 8 juin 2000 qui définit les modalités d'application du commerce électronique au sein de l'Union européenne.

28 juin 2004

La SCPP (Société civile des producteurs phonographiques), qui représente les majors du disque en France, porte plainte contre une vingtaine d'internautes pratiquant le pair à pair (peer-to-peer), délit passible de 3 ans de prison et de 300 000 euros d'amende.

6 août 2004

Révision de la la loi Informatique et libertés en France, qui renforce notamment la sécurité des personnes, transposant ainsi la directive européenne du 24 octobre 1995.

17 novembre 2004

Lancement du Fonds mondial de solidarité numérique, à Genève, visant à réduire la fracture numérique dans le monde et à faciliter l'accès de tous à la société du savoir.

14 décembre 2004

Google annonce son intention de scanner et mettre en ligne 15 millions d'ouvrages issus des fonds de 5 bibliothèques partenaires (Bibliothèque publique de New York et celles des Universités de Harvard, Stanford, du Michigan aux Etats-Unis et d’Oxford en Grande-Bretagne) à travers Google Print.

9 mars 2005

Adoption du programme eContentplus dans le but de soutenir financièrement des projets dans le domaine des contenus numériques, sur la période 2005-2008, au sein de l'Union européenne.

11 mai 2005

le programme européen Safer Internet Plus (2005-2008) succédant au plan d'action Safer Internet (1999-2004) est institué. Ce programme communautaire pluriannuel vise à promouvoir une utilisation plus sûre de l'internet et des nouvelles technologies en ligne.

1er juin 2005

La Commission européenne lance l'initiative i2010, société européenne de l'information 2010. Le programme détaille les actions au sein de l'Union européenne pour la promotion de la société de l'information dans les cinq prochaines années.

6 juin 2005

Discours de James Billington, directeur de la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis à l’UNESCO, lançant l’idée de la World Digital Library.

12 juillet 2005

Création du "comité de pilotage français en vue de la création d’une bibliothèque numérique européenne", par le décret n° 2005-780 qui aura pour mission d’étudier les possibilités de numérisation du patrimoine culturel national et de coordonner et d’orienter les actions nécessaires à la constitution d’une bibliothèque numérique européenne.

12 août 2005

Annonce de la suspension du projet de numérisation de livres, Google Print, dans l'attente d'un accord avec notamment les maisons d’édition détentrices des droits de reproduction des ouvrages.

30 septembre 2005

La Commission européenne lance un plan pour une bibliothèque numérisée européenne "i2010 : bibliothèques numériques".

30 septembre 2005

Le terme web 2.0 est utilisé pour la première fois par Tim O'Reilly dans un texte, "What is Web 2.0" qui formalise une nouvelle ère du web, apparue après l'éclatement de la bulle internet.

Septembre - octobre 2005

Des éditeurs et des auteurs américains portent plainte contre Google pour violation du copyright.

3 octobre 2005

L'Internet Archive et Yahoo! fondent l'Open Content Alliance, une bibliothèque numérique concurrente de Google Print.

Novembre 2005

Google relance Google Print, qui est rebaptisé Google Book Search.

16-18 novembre 2005

2ème phase du Sommet mondial de la société de l'information (SMSI) à Tunis. Polémique sur la liberté d'expression en Tunisie ; quasi statu quo pour la gouvernance d'internet.

7 décembre 2005

Début de l'enregistrement des ".eu" par l'association EURid désignée en octobre 2004 par la Commission européenne pour gérer ce nouveau nom de domaine. 100 000 demandes sont faites le 1er jour. Seuls les titulaires des "droits antérieurs" (les titulaires de marques déposées, les organismes publics) peuvent demander cet enregistrement. Le 7 avril 2006, élargissement de l'ouverture du ".eu" à tous publics.

2 mars 2006

La Commission européenne annonce, dans un communiqué de presse, le lancement officiel de la Bibliothèque numérique européenne.

17 mai 2006

1ère journée mondiale de la société de l'information décidée par l'Assemblée générale de l'ONU afin de sensibiliser l'opinion aux perspectives qu'ouvre l'utilisation d'internet et des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social, ainsi qu'aux façons de réduire la fracture numérique.

1er août 2006

En France, loi sur le "Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information" (DADVSI). Il s'agit d'une transposition en droit français de la directive européenne 2001/29/CE sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information.

30 octobre - 2 novembre 2006

1ère session, à Athènes, du Forum sur la gouvernance d'internet (IGF), organisé par l'ONU afin de débattre du développement d'internet, sur le plan technique mais aussi politique, entre représentants des gouvernements, du secteur privé et des associations.

1er décembre 2006

Organisation par l'UNESCO et la Bibliothèque américaine du Congrès d'une réunion pour amorcer le lancement de la Bibliothèque numérique mondiale (World Digital Library).

7 décembre 2006

Annonce du lancement de Live Search Books, le service de consultation de livres de Microsoft, concurrent de Google Book Search.

22 mars 2007

Mise en ligne du premier prototype, baptisé "Europeana", de ce qui pourrait être la future BNE (Bibliothèque numérique européenne), par la Bibliothèque nationale de France (BNF).

17 mai 2007

Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information sur le thème "Connecter les jeunes".

17 septembre 2007

Microsoft est de nouveau condamné par la justice européenne. Le Tribunal de première instance de Luxembourg appelé à se prononcer en appel sur la condamnation de Microsoft par la Commission européenne en mars 2004 et juillet 2006, confirme la décision. Microsoft doit, aux termes du jugement, livrer les informations techniques nécessaires à la compatibilité de Windows et ne pas imposer aux acquéreurs la version comportant Media Player. Par ailleurs le montant de l'amende de 497 millions d'euros décidé en 2004 est confirmé.

25 octobre 2007

Signature à Lanzarote (Iles Canaries, Espagne) de la Convention pour la protection des enfants contre les abus sexuels. Lors de la conférence des ministres de la justice du Conseil de l’Europe, 23 pays européens, dont la France, signent cette convention adoptée le 12 juillet 2007 par le Conseil des ministres de l’organisation. Les Etats signataires s’engagent par ce texte à prévoir dans leur réglementation la sanction des abus sexuels sur des mineurs ainsi que l’incrimination de la production, de la diffusion ou de la consultation, notamment sur internet, d’images pornographiques mettant en scène des mineurs.

29-30 octobre 2007

Sommet "Connecter l'Afrique" à Kigali au Rwanda, première étape de l'initiative "Connecter le monde", plateforme mise en place par l'UIT (Union internationale des télécommunications) destinée à mobiliser les ressources humaines, financières et techniques, nécessaires au développement d'infrastructures des TIC, à la connectivité ainsi qu'à l'accès. Les participants au sommet s'engagent à investir plus de 55 milliards de dollars pour interconnecter toutes les capitales et grandes villes africaines à l'infrastructure TIC large bande et à renforcer la connectivité avec le reste du monde à l'horizon 2012.

12-15 novembre 2007

2ème session du Forum sur la Gouvernance de l'internet à Rio de Janeiro au Brésil. Plus de 100 pays y sont représentés par environ 2 000 participants. L'ordre du jour est centré sur la protection de l’enfance contre la pédophilie et la lutte contre la cybercriminalité.

23 novembre 2007

Signature en France d’un accord entre les pouvoirs publics, les professionnels de l’audiovisuel, du cinéma, de la musique et les fournisseurs d’accès à internet, sur la protection des oeuvres culturelles dans les nouveaux réseaux de communication". Il s’appuie sur sur la base des conclusions du rapport de la mission confiée à Denis Olivennes, président de la FNAC et prévoit notamment l'installation d'une autorité administrative chargée de superviser la lutte contre le téléchargement pirate.

Mis à jour le 03/11/2011

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires

Le centre de documentation

Un espace de consultation sur l'information légale et citoyenne.

Ouvert à tous, 29 Quai Voltaire, Paris 7ème

En savoir plus

Le centre d'information Europe Direct

Partez à la découverte de l'Union Européenne : actualité, législation, actions, brochures gratuites, informations et conseils.

Ouvert à tous, 29 Quai Voltaire, Paris 7ème

En savoir plus

 

[Publicité]