A

Agence internationale de l’énergie (AIE)
Fondée en 1974, après le premier choc pétrolier, l’AIE est une agence autonome liée à l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Son siège est à Paris. Composée de 28 pays membres, son but est de coordonner leurs politiques énergétiques, d’adopter des mesures communes pour gérer l’approvisionnement en pétrole et de coopérer au développement des programmes énergétiques.

B

Baril
Unité de mesure des volumes de pétrole.
 1 baril = 159 litres
 1 tonne = 7,3 barils
 1 million de barils/jour = 50 millions de tonnes/an
 

Brent
A l’origine, nom d’un gisement de pétrole situé en mer du Nord. Par extension, pétrole de référence en Europe-Méditerranée-Afrique. Il fait l’objet de transactions sur le marché à terme de Londres et son cours donne la tendance du jour.
 
Brut
Pétrole extrait des gisements qui doit ensuite être raffiné. Chaque gisement possède ses caractéristiques (densité, teneur en soufre, etc.). Les bruts les plus recherchés, et donc les plus chers, sont les plus légers (comme le brent, l’arabian light saoudien, le West Texas Intermediate aux États-Unis). Les bruts les plus lourds ont l’apparence du goudron.

C

Consommation d’énergie primaire
Satisfaction des besoins globaux d'énergie, y compris l'énergie utilisée par le consommateur final, l'utilisation non énergétique, l'utilisation intermédiaire d'énergie, l'énergie utilisée pour transformer une forme d'énergie en une autre et l'énergie consommée par les fournisseurs pour approvisionner le marché en énergie.
 
Consommation d’énergie secondaire
Satisfaction des besoins en énergie des utilisateurs finaux dans les secteurs résidentiel, agricole, commercial et industriel ainsi que dans le secteur des transports.

D

Driving season
Nom donné à l’été dans l’industrie américaine du raffinage car durant cette saison la consommation est axée sur les carburants automobiles.
 
Dubaï
Pétrole de référence du Moyen-Orient et de la zone Asie. Son évolution est fortement corrélée à celle du brent de la zone Europe-Méditerranée-Afrique.

G

Gallon
Le gallon est une unité de volume anglo-saxonne utilisée pour mesurer les liquides. Un gallon d’essence équivaut à 3,785 litres d’essence.
 
Gaz associé
Gaz se trouvant dans un gisement de pétrole et pouvant être réinjecté pour faciliter l’exploitation du gisement ou brûlé à la torche.

I

International Petroleum Exchange (IPE)
Place financière de Londres où sont réalisées des transactions sur le brent.

M

Million de barils/jour (Mb/j)
La production d’un pays se mesure en millions de barils par jour. 1 million de barils/jour équivaut à 50 millions de tonnes/an.

N

Netback
Contrat de valorisation consistant en la vente d’une cargaison de brut d’un niveau de qualité donné, à un prix calculé à partir d’une estimation des coûts de raffinage et des produits pétroliers obtenus en raffinant ce brut.
 
New York Mercantile Exchange (NYMEX)
Le NYMEX est une Bourse de contrats à terme sur le pétrole brut, l’essence et d’autres produits (semblables à d’autres marchandises vendues sur les marchés à terme, comme le sucre, le café, le bœuf, etc.). Les prix du NYMEX servent de prix de référence précis du pétrole brut et de l’essence vendus en gros au sein d’autres marchés nord-américains, après rajustement pour tenir compte des frais de transport et des différences de qualité.

O

Offshore
Production de pétrole en mer. Certain pays comme la Norvège ou l’Angola n’ont du pétrole qu’en offshore, par opposition à ceux dont la production se fait en onshore, c’est-à-dire à terre (c’est le cas de l’Algérie). La production de pétrole offshore fait appel à des techniques très sophistiquées (plates-formes, conduites sous-marines…).
 
OPEP
Organisation des pays exportateurs de pétrole, créée en 1960, par les cinq principaux pays producteurs de pétrole : l'Arabie saoudite, l'Iran, l'Irak, le Koweit et le Venezuela. Elle compte, en 2011, 12 Etats membres.

P

Panier OPEP
Prix de référence de l’OPEP calculé sur la base des cours des marchés spot de sept bruts différents.

Pétrole conventionnel
Pétrole pouvant être exploité dans les conditions économiques et techniques actuelles.
 
Pétrole non conventionnel
Pétrole caractérisé par leur haute densité et qui sont plus difficiles et plus coûteux à extraire.

Q

Quota de production
Pour réguler le marché, les pays membres de l’OPEP se sont répartis des quotas de production (exprimés en millions de barils/jour). Ceux-ci sont revus périodiquement en fonction de l’évolution du marché international. L’exercice se révèle en général difficile et donne lieu à des passes d’armes entre délégations.

R

Réserves prouvées
Cumul des productions possibles jusqu’à l’abandon de l’exploitation.
 
Réserves ultimes
Notion synthétique qui inclut quatre composantes : la production cumulée à la date de l’évaluation ; les réserves des champs déjà découverts restant à produire (réserves prouvées) ; la croissance de ces réserves en fonction des améliorations technologiques (réserves probables) ; les ressources des gisements qui seront découverts dans l’avenir (réserves possibles).

T

Taux de récupération
Part de la ressource totale d’un gisement qui peut être extraite dans un état donné de la technologie.

Tonne équivalent pétrole (TEP)
Unité de conversion des différentes unités d'énergie. La consommation française d'énergie primaire est de l'ordre de 200 millions de tep (200 Mtep) par an.

W

WTI (West Texas Intermediate)
Il s’agit du pétrole brut léger non sulfuré américain servant de point de référence courant pour fixer les cours du brut, et qui se négocie sur le marché à terme du NYMEX. Est couramment utilisé comme prix de référence, après rajustement pour tenir compte de la qualité et du transport pour d’autre pétrole brut vendu en Amérique du Nord.

Mis à jour le 31/01/2011

 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires