Retour
 
Santé, bioéthique

Femmes

Quelle place dans l'économie ?

Problèmes économiques
N°3086 - Deuxième quinzaine mars 2014

Auteur(s) :

Editeur :

Année d'édition : 2014
Réf. : 3303332030866
64 pages, 21 x 27 cm

4,80
En stock Ouvrage papier : besoin d'aide ?

ou 

 

En dépit de la volonté proclamée de respecter l’égalité des sexes dans la société, des inégalités persistent partout encore, accompagnées de stéréotypes ancrés dans les mœurs et prétextes à de persistantes discriminations à l'encontre des femmes. Ce nouveau dossier parcourt les domaines où sont observées ces inégalités, notamment dans le monde du travail, en Europe et dans les pays de l’OCDE.

Les inégalités professionnelles entre les sexes perdurent
CEPREMAP
Dominique Meurs
La journée internationale de la femme, le 8 mars, est l’occasion chaque année de rappeler la persistance des inégalités entre les femmes et les hommes sur le marché du travail. En dépit de progrès notables et de l’évolution des discours, le même constat est fait tous les ans : l’égalité est, en effet, encore loin d’être acquise. Déjà au XVIIIe siècle, Émilie du Châtelet, mathématicienne et physicienne française traductrice de l’un des travaux les plus importants d’Isaac Newton, regrettait que si peu de place ait été accordée jusque-là aux femmes, notamment dans le monde du travail. Si, désormais les filles accèdent à l’éducation et peuvent exercer des métiers qui étaient, il y a encore peu de temps, réservés aux hommes, l’accès aux emplois stratégiques et/ou les mieux rémunérés reste difficile.

Recrutement : quand les stéréotypes ont la vie dure
Bref du CÉREQ
Lydie Chaintreuil et Dominique Épiphane
En 2013, le Centre d’études et de recherche sur les qualifications (Céreq) a mené, dans le cadre des projets du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ), une étude qualitative auprès de recruteurs français, visant à évaluer la discrimination à l’embauche selon le sexe. Si celle-ci est, dans la plupart des cas, punie par la loi, le critère du sexe n’est pas neutre au moment du recrutement. La sélection s’avère biaisée par de nombreux stéréotypes attribués « naturellement » aux postulants et postulantes. Ainsi, selon les conclusions de l’étude, les femmes seraient généralement considérées comme étant « mieux organisées » et les hommes, « plus fonceurs ».

L’emploi des femmes en Europe : des situations très divergentes
La Vie des Idées
Mathilde Guergoat Larivière
L’Union européenne (UE) s’est fixé, dans le cadre de la stratégie Europe 2020, l’objectif d’atteindre un taux d’emploi féminin de 60 %. Si la quasi-totalité des États membres ont engagé des réformes visant à faciliter l’emploi des femmes, les disparités en termes de participation féminine au marché du travail restent très fortes. Parmi les pays enregistrant un taux d’emploi des femmes élevé figurent la Suède (72 %) et le Danemark (70,5 %). Malte (41 %) et la Grèce (45 %) affichent, au contraire, les taux les plus faibles. Dans les pays d’Europe centrale et orientale (PECO), les politiques publiques en direction de l’emploi des femmes sont moins nombreuses que dans les pays d’Europe du Nord où les femmes bénéficient de services de garde d’enfants, de congés accordés à la suite d’une naissance, et du temps partiel choisi.

Les économistes femmes sont-elles plus hétérodoxes que les hommes ?
Finances et développement
Ann Mari May
Selon l’Institut de recherche du Crédit suisse, les entreprises qui comptent des femmes dans leurs conseils d’administration affichent généralement de meilleurs résultats que leurs homologues n’en ayant aucune. La différence de points de vue serait donc enrichissante. Des études menées auprès d’économistes américains des deux sexes ont en outre montré que si ces hommes et ces femmes, qui ont suivi les mêmes formations universitaires, s’accordent sur les principes fondamentaux de l’économie (maximisation de l’utilité, besoins illimités, ressources rares, etc.), les économistes femmes montrent une plus grande propension que leurs collègues masculins à privilégier l’intervention de l’État plutôt que le recours au marché.

La Suède, un modèle d’égalité hommes-femmes
The Economist
La Suède sert généralement  de modèle aux autres États membres de l’Union européenne (UE) en matière de politique familiale. La conception nordique de la famille est très éloignée des valeurs familiales plus traditionnelles ayant cours dans d’autres pays. En effet, en Scandinavie l’individu prime sur la famille. L’État encourage les femmes à prendre part à la vie active. Ainsi, grâce à l’aide que celui-ci procure aux mères de famille en termes de prise en charge des enfants et des personnes âgées, les taux d’emploi féminin et de fertilité sont particulièrement élevés en Suède.

Les femmes sont sources de croissance économique
OCDE
Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’accumulation de capital humain a un effet très bénéfique sur la croissance économique. Les recherches menées par l’OCDE dans trente pays membres entre 1960 et 2008 montrent également qu’une répartition plus équitable de l’éducation entre les hommes et les femmes accentue ce phénomène. L’investissement dans l’éducation aurait un rendement élevé – une année supplémentaire d’enseignement général se traduirait par une hausse annuelle de 10 % de la production par habitant –, et l’augmentation du niveau d’études expliquerait environ 50 % de la croissance économique dont près de la moitié est due à l’élévation de la formation des femmes. L’égalité des chances entre les hommes et les femmes a également des effets positifs sur le marché du travail. Aux États-Unis et en Corée du Sud, le taux d’activité accru des femmes et la meilleure répartition de l’emploi féminin entre les secteurs d’activité ont en effet permis d’augmenter la croissance économique.

ÉGALEMENT DANS CE NUMERO

La marque dans les industries culturelles
Communication et management
Hélène Laurichesse
Les spécificités des industries culturelles, et plus particulièrement du secteur audiovisuel, induisent une forme hybride du concept de « marque ». Si, selon l’auteur, celle-ci revêt trois fonctions, l’une d’entre elles est prédominante. La marque donne en effet du sens à l’œuvre et constitue un repère afin de mieux reconnaître celle-ci. Mais elle constitue avant tout un formidable outil permettant d’augmenter les profits de l’entreprise. Cet objectif assumé d’accroissement des revenus est propre aux industries culturelles. Le procédé de licensing, qui permet de protéger le nom d’une marque, a par exemple permis aux créateurs de « Harry Potter » de gagner davantage de la vente des produits dérivés (2,8 milliards de dollars par film, soit 20 milliards en tout environ) que de la diffusion des films (7,7 milliards de dollars). 

L’économie de la mode
Réalités industrielles
Dominique Jacomet et Pascal Morand
L’industrie de la mode qui regroupe l’ensemble des activités ayant en commun la « parure » de la personne, ce qui inclut la fabrication de vêtements, d’articles de maroquinerie, de chaussures, et de bijoux, a un poids considérable dans l’économie française. En termes d’activité globale, le chiffre d’affaires du secteur s’élève à environ 152 milliards d’euros et représente près de 550 000 emplois salariés. Le succès des entreprises françaises du luxe est tel qu’il permet de renouer avec la dimension industrielle. La mode constitue aujourd’hui un élément essentiel du soft power économique et culturel de la France.

Lutte contre la faim : vers la transition agricole et alimentaire
IDDRI – Working Paper
Maria-Luiza Apostolescu et al.
Résoudre le problème de la faim dans le monde ne peut se limiter à une simple augmentation de la production agricole. Il est en effet nécessaire d’engager une transition vers un paradigme agricole et alimentaire cohérent et durable qui implique d’agir dans tous les secteurs liés aux problématiques alimentaires et nutritionnelles. Favoriser cette transition passe également par une accélération de la transition démographique et un rééquilibrage des rapports de force existants au sein des systèmes de lobbying. De même, le passage progressif de l’agriculture conventionnelle vers l’agroécologie est devenu aujourd’hui indispensable. Enfin, la réalisation du droit à l’alimentation ne pourra se faire sans une amélioration de la gouvernance mondiale sur ces questions.

Auteur(s) moral(aux)

La Documentation française

La Documentation française

Tous les titres de l’éditeur

Problèmes économiques

Gagner du temps
Problèmes économiques extrait les articles les plus pertinents de la presse française et internationale pour donner une analyse distanciée de l'actualité économique

Rester informé
Grâce à la veille effectuée par la rédaction de la revue, aucune question économique importante n'échappe aux lecteurs.

 

La revue Problèmes économiques est née le 7 janvier 1948 de la fusion du Bulletin hebdomadaire d'informations économiques édité par la Documentation française et de la Revue hebdomadaire de la presse économique française publiée par le Centre national d'information économique (CNIE) de l'INSEE.

Elle a pour vocation, et ce dès son origine :

  • de rendre accessible au plus grand nombre l'information économique et sociale ;
  • d'être un outil de travail et de réflexion ;
  • de refléter ce que les revues françaises et étrangères, les instituts de conjoncture, les organisations internationales, les centres de recherche publient.

La revue est structurée autour d'un thème illustré par quatre ou cinq articles issus de revues françaises ou étrangères. Des articles indépendants viennent compléter le dossier.


Chaque année, deux numéros hors-série approfondissent, à partir d'articles inédits, des questions centrales de la science économique.

L'ensemble de ces numéros constitue une véritable collection, indispensable pour comprendre les grandes questions économiques.

Parution bimensuelle

 

Découvrez le n° spécial journées de l'économie - Lyon 2014  : Crise, croissance et modèle social [PDF, 4,2 Mo]

Poster un commentaire
* Champs obligatoires


Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès , de rectification et d’opposition relatif aux informations vous concernant Pour exercer ce droit, nous vous invitons à cliquer ici pour nous contacter.

 

Autres contenus apparentés

Les internautes ont aussi acheté

  • La mondialisation en question

    4,80 format papier En savoir plus sur
  • France, changer de modèle ?

    4,80 format papier En savoir plus sur

 

[Publicité]