Retour
 
 

Grèce. Une régression démocratique et sociale, par Noëlle Burgi

[Grèce. Une régression démocratique et sociale, par Noëlle Burgi], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Figure emblématique de la Résistance nationale, le célèbre compositeur Mikis Theodorakis s'adresse aux manifestants lors d'un rassemblement contre l'austérité devant l'université à Athènes le 3 mai 2011.
AFP / Aris Messinis - 2011

Agrandir l'image

Mis à jour le 28/01/2014

Introduction

Les mesures d’austérité mises en œuvre par le gouvernement grec depuis 2010 ont plongé le pays dans une crise sans précédent. La brutale érosion des salaires et du pouvoir d’achat parallèlement à l’explosion du chômage ont engendré une régression non seulement sociale mais aussi démocratique : ce constat particulièrement alarmiste met en cause la fragilité des institutions qui offrent peu de résistance à la corruption sévissant de longue date au sein des élites et de la société, les inclinations autoritaires de la classe politique et les injonctions des créanciers extérieurs.


 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires