Retour
 
 

Le plan d’investissement pour l’Europe : des débuts prometteurs, par Olivier Marty

[Le plan d’investissement pour l’Europe : des débuts prometteurs, par Olivier Marty], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président de la Banque européenne d’investissement, Werner Hoyer, lors du lancement du Fonds européen pour les investissements stratégiques au Parlement européen, le 26 novembre 2014
© Union européenne/Parlement européen, 2014

Agrandir l'image

Mis à jour le 20/01/2016

Introduction

Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) est l’une des premières réalisations concrètes de la Commission Juncker. Présenté, négocié et approuvé en un temps record, ce plan d’investissement est avant tout une réponse politique à un enjeu pressant pour les États membres et les citoyens. Son montage, complexe, suscite en revanche le scepticisme de nombreux acteurs politiques ou financiers, qui doutent de sa réussite. Quelles sont les principales caractéristiques, la portée et les premières réalisations d’une initiative qu’on a rapidement surnommée le « plan Juncker » ? Ne devrait-elle pas bénéficier d’un élan de confiance ?


 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires