Retour
 
 

Chypre du Nord : un État de facto face à l’impasse des pourparlers de paix, par Mathieu Petithomme

[Chypre du Nord : un État de facto face à l’impasse des pourparlers de paix, par Mathieu Petithomme], pour plus d'information, consulter la description longue en dessous de cette illustration

Varosha, « ville-fantôme » occupée par l’armée turque depuis 1974 aux abords de Famagouste (Chypre de Nord).
© Wikimedia Commons

Agrandir l'image

Mis à jour le 11/10/2017

Introduction

Depuis 1974, l’île de Chypre est divisée entre la République de Chypre, au sud, et la « République turque de Chypre du Nord » autoproclamée indépendante. Cette entité sous embargo économique est uniquement reconnue par la Turquie. Trente mille militaires turcs stationnent toujours au sein de ce territoire qui bénéficie du soutien financier d’Ankara. La République de Chypre est quant à elle membre de l’Union européenne depuis 2004, date à laquelle le plan Annan de réunification fut rejeté par les Chypriotes grecs. Alors que les pourparlers de paix entrepris depuis ont jusqu’à présent toujours échoué, les négociations qui ont repris à Genève le 28 juin 2017, sous les auspices des Nations Unies, apparaissent plus que jamais comme celles de la dernière chance.


 

Autres contenus apparentés

Ressources complémentaires