Tous les produits

 
Retour
 

Economie du logiciel : renforcer la dynamique française : rapport du groupe de travail présidé par Hugues Rougier

Auteur(s) :

Editeur :

  • Commissariat général du plan

Date de remise : Octobre 2002
72 pages

Pour lire les rapports vous avez besoin d'un lecteur PDF comme Adobe Reader (Acrobat) ou un logiciel libre

Numérique
 
Télécharger

L'industrie du logiciel occupe une place centrale dans l'infrastructure technologique de nos sociétés et dans le fonctionnement des entreprises et des organisations. Le groupe de travail présidé par Hugues Rougier, associant experts du secteur privé et du secteur public, a examiné quelle était la situation actuelle du logiciel en France et comment les pouvoirs publics pouvaient renforcer sa dynamique de développement. Ses recommandations s'orientent dans deux directions. Tout d'abord, aider les acteurs à innover et à accompagner les ruptures en soutenant la recherche publique et privée, en protégeant mieux les innovateurs et en stimulant la diversité logicielle. En second lieu, créer un effet d'entraînement des marché de l'Etat celui-ci pouvant s'appuyer sur l'achat de logiciels pour soutenir sa modernisation et offrir un meilleur service au public.


SOMMAIRE

INTRODUCTION par Hugues Rougier

Chapitre Premier - AMÉLIORER LA CONNAISSANCE STATISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DU SECTEUR DU LOGICIEL

1. Le poids des conventions statistiques : une sous-estimation importante de l'impact des logiciels dans les agrégats économiques
2. Les principales caractéristiques de l'économie du logiciel

Chapitre II - AIDER LES ACTEURS À INNOVER ET À ACCOMPAGNER LES RUPTURES : MIEUX EXPLOITER
LE POTENTIEL DE LA FRANCE DANS LE DOMAINE DU LOGICIEL

1. Dynamiser l'innovation et la R&D françaises dans le logiciel
2. Protéger les innovateurs
3. D'autres domaines où une régulation publique peut utilement s'exercer : droit du travail, normalisation, standardisation et concurrence

Chapitre III - L'ÉTAT ACTEUR DE L'ÉCONOMIE DU LOGICIEL : MODERNISER SES SYSTÈMES D'INFORMATION
ET ADAPTER SES PROCÉDURES D'ACHAT

RÉSUMÉ
LISTE DES ANNEXES
MANDAT
COMPOSITION DU GROUPE
LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES
DONNÉES SYNTEC SUR LE SECTEUR DU LOGICIEL
DONNÉES RELATIVES AU RÉSEAU NATIONAL DES TECHNOLOGIES LOGICIELLES (RNTL)
BIBLIOGRAPHIE









Synthèse
Economie
du logiciel : renforcer la dynamique française : rapport du groupe de travail
présidé par Hugues Rougier
Hugues
ROUGIER
COMMISSARIAT GENERAL DU PLAN
Octobre
2002
Le
groupe de travail estime que l'industrie du logiciel en France et en Europe,
malgré ses faiblesses dans le domaine de l'édition de logiciels,
possède de nombreux atouts qui pourraient être mieux exploités
et mis en
valeur par un ensemble d'actions cohérentes prenant en compte les
spécificités de l'industrie du logiciel.

L'industrie du logiciel est en effet une industrie fortement créatrice
de richesse et d'emplois mais encore mal connue, dont les nombreux effets
diffus dans l'économie et la société sont largement
sous-estimés.
Ainsi, le véritable enjeu dans le développement de l'industrie
du logiciel ne se limite pas au secteur lui-même, car le logiciel est
non seulement un facteur de compétitivité mais aussi de différenciation
des produits et des
services pour presque tous les autres secteurs économiques.

De surcroît, les fréquents bouleversements technologiques et socio-économiques
offrent régulièrement aux acteurs de nouvelles opportunités
de développement.

Dans ce contexte, les pouvoirs publics disposent d'ores et déjà
de différents instruments qui influencent l'activité des
acteurs du logiciel : soutien à la recherche publique et à la
R&D privée, protection des innovateurs,
normalisation, politique de la concurrence ou encore promotion de l'interopérabilité
et des standards ouverts.
En outre, l'État est lui-même un acteur concerné par
le logiciel, sa modernisation exigeant la refonte de ses propres systèmes
d'information.

Les recommandations du groupe proposent une meilleure mise en cohérence
des actions existantes, en termes de politique d'innovation et de régulations
publiques, en prenant en compte les spécificités de l'économie
du logiciel.

En un mot, le développement d'une industrie française du
logiciel forte et dynamique est possible, relativement aisé et indispensable
à la compétitivité du reste de l'économie française.
Les recommandations présentées dans le présent rapport
sont autant de propositions dans ce but.