Retour
 

Adolescence, familles et loisirs - Rapport préparatoire à la conférence de la famille 2004

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère de la famille

Date de remise : Mars 2004
79 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Dans le cadre de la préparation de la conférence de la famille au printemps 2004, le groupe de travail présidé par Louis de Broissia a été chargé d'étudier l'utilisation de leur "temps libre" par les adolescents, à savoir les loisirs, la pratique sportive, l'accès à la culture, les capacités de mobilité, la maîtrise des médias ainsi que la découverte d'autres modes de vie (France et Europe). Les 14 propositions formulées par le groupe de travail ont pour but non pas de procéder à une harmonisation des dispositifs mais plutôt de favoriser la mise en commun de ces actions. Il s'agit notamment de soutenir la mobilité des jeunes, l'éducation aux médias, de faciliter l'accès des adolescents aux loisirs par un "passeport loisirs" ou encore de soutenir les pratiques sportives des adolescents en situation de handicap.


Lettre de mission

Avant-propos par Louis de Broissia, Président

Préambule par Hervé Mécheri, Rapporteur

Introduction générale


ETAT DES LIEUX

1. La mobilité des adolescents

1. Les déplacements : au-delà des transports scolaires
Propositions

2. Le logement des adolescents : vers des possibilités d'hébergement familial
Proposition

3. La découverte de l'Europe : une nécessité pour l'avenir
Proposition

2. Les médias

1. L'éducation aux médias : savoir pour mieux comprendre
Proposition

2. L'offre médiatique : se repérer dans la diversité
Proposition

3. Les jeunes et la presse : découvrir le pluralisme de l'information
Proposition

4. Internet : miser sur l'intergénérationnel
Proposition

3. Les pratiques culturelles, sportives et les loisirs éducatifs

1. Les pratiques culturelles : la reconnaissance des actions spontanées
Proposition

2. Le sport : soutenir la pratique de tous, l'importance de la famille
Propositions

3. Les loisirs éducatifs : introduire une plus grande souplesse
Proposition

4. Les politiques publiques et le temps libre des adolescents

1. Les acteurs : une multiplicité d'intervenants

2. L'accès aux loisirs : une cohérence nécessaire
Propositions


EXAMEN DES PROPOSITIONS

Proposition 1 : Favoriser la mobilité des jeunes en milieu urbain par une carte jeune de transports
Proposition 2 : Favoriser la mobilité des jeunes en milieu rural
Proposition 3 : Elargir l'offre de logements destinés aux jeunes temporairement éloignés de leur famille : la Charte logement inter-familles
Proposition 4 : Construire l'Europe avec la jeunesse : Ados'Europe
Proposition 5 : Eduquer aux médias
Proposition 6 : Créer une signalétique positive pour l'ensemble des médias
Proposition 7 : Encourager les jeunes à lire la presse écrite
Proposition 8 : Organiser le réseau de jeunes médiateurs Internet : Net-générations
Proposition 9 : Accompagner et soutenir les pratiques artistiques amateur des adolescents
Proposition 10 : Faire évoluer le cadre normatif applicable aux structures de loisirs ouvertes aux adolescents
Proposition 11 : Fonder la maison « virtuelle » des adolescents
Proposition 12 : Faciliter l'accès des adolescents aux loisirs par un « passeport loisirs »
Proposition 13 : Favoriser la pratique sportive des adolescents, seuls et en famille
Proposition 14 : Soutenir les pratiques sportives des adolescents en situation de handicap


SYNTHESE ET RAPPEL DES PROPOSITIONS


Eléments de bibliographie









Synthèse
Adolescence,
familles et loisirs : Rapport préparatoire à la Conférence
de la famille 2004

Louis
de BROISSIA
Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées
Ministère délégué à la famille

Mars
2004

L'adolescence
se caractérise par un besoin et un désir d'indépendance,
de distance prise à l'égard des règles édictées
par le monde des adultes en général et par la famille et l'école
en particulier, qui constituent son cadre de vie habituel.

Ainsi, ce qu'il est convenu d'appeler le « tiers-temps »
constitue un temps privilégié pour faire l'apprentissage
de l'autonomie, de la relation aux autres, de la découverte d'un
univers, d'un mode de pensée et de vie, nouveaux et différents.

Le regard des adultes sur l'adolescence est rarement serein ou dénué
d'ambiguïté: ils considèrent les adolescents avec leurs
propres références ; tantôt ils optent pour le déni
et le refus d'agir (c'est l'âge, cela passera…), tantôt
pour une dramatisation excessive (son comportement est inadmissible, il faut
faire quelque chose…) sans que ces réactions prennent en compte
le sens des messages lancés par les adolescents.

Il y a donc une juste position à trouver, une position d'adulte,
qui doit être en mesure de contenir, d'éduquer, de donner
un cadre tout en comprenant qu'il est sain que les adolescents «
bougent », s'affirment, s'expriment.

Cela est particulièrement vrai dans le domaine des loisirs, perçu
comme un temps de liberté, un « temps libre », durant lequel
ils ont la possibilité de faire ce qu'ils veulent, en opposition
au temps organisé de l'école.

Le groupe s'est alors attaché à formuler des propositions
qui allient tout à la fois encadrement et souplesse, convivialité
et formalisme.

Par ailleurs, à contrario du temps scolaire, le temps des loisirs ne
dispose pas d'une institution référente aux missions clairement
définies mais d'une multitude d'acteurs fondés à
intervenir mais dont les actions peuvent manquer de cohérence et de lisibilité
les unes entre les autres.

C'est ce qui a conduit le groupe à souhaiter, non une harmonisation
des dispositifs qui risquerait d'aller dans le sens contraire de la découverte
et de la complémentarité des actions, mais à formuler des
propositions favorisant la mise en commun.

Enfin, il n'y a pas qu'une adolescence et qu'une politique en
direction de la jeunesse. La maturité des groupes d'adolescents,
les projets pédagogiques des acteurs, la situation et le contexte dans
lesquels ces projets s'inscrivent, doivent être pris en compte notamment
dans les aspects réglementaires et normatifs afin de contribuer à
un véritable apprentissage de l'autonomie et de la responsabilité.


LISTE DES PROPOSITIONS

Propositions 1 Favoriser la mobilité des jeunes en milieu urbain par
une carte jeune de transports
Proposition 2 Favoriser la mobilité des jeunes en milieu rural
Proposition 3 Elargir l'offre de logement aux jeunes temporairement éloignés
de leur famille : « la charte logement inter familles »
Proposition 4 Construire l'Europe de demain avec la jeunesse : «
Ados' Europe »
Proposition 5 Eduquer aux médias
Proposition 6 Créer une signalétique positive pour l'ensemble
des médias
Proposition 7 Encourager les jeunes à lire la presse écrite
Proposition 8 Organiser le réseau de jeunes médiateurs Internet
: « net – générations »
Proposition 9 Accompagner et soutenir les pratiques artistiques amateur des
adolescents
Proposition 10 Faire évoluer le cadre normatif applicable aux structures
accueillant des adolescents dans le domaine des loisirs
Propositions 11 Fonder la maison « virtuelle » des adolescents
Proposition 12 Faciliter l'accès des adolescents aux loisirs au
moyen d'un passeport loisirs
Proposition 13 Favoriser la pratique sportive des adolescents seuls et en famille
Proposition 14 Soutenir les pratiques sportives des adolescents en situation
de handicap

 


 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Jeune

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP