Retour
 

Aménagement du territoire, enseignement supérieur et recherche : entre proximité et excellence

Auteur(s) :

Editeur :

  • Journaux officiels

Collection : Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique et social

Date de remise : Mars 2008
249 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

L'enseignement supérieur et la recherche sont des leviers importants aussi bien pour le rayonnement international de la France que pour la compétitivité de ses territoires : tel est le constat du présent rapport. Estimant essentiel de conforter et de rééquilibrer le système d'enseignement supérieur et de recherche, qui souffre d'un manque de lisibilité tant au niveau national qu'international, le CES ouvre des pistes qui visent à renforcer les synergies : mise en réseau des sites, articulation des dispositifs, partenariat des acteurs et partage des financements.



  
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 27 février 2008


Première partie - Texte adopté le 27 février 2008
I - UNE STRUCTURE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
ET DE LA RECHERCHE MARQUÉE PAR L’HISTOIRE
1. Une longue stabilité rompue par les réformes de 1968
2. Un système devenu très complexe

II - DES EXIGENCES FACE AUX TROIS OBJECTIFS DE
PROXIMITÉ, D’OUVERTURE SOCIALE ET
D’EXCELLENCE
1. Trois défis à relever
2. Dans un contexte d’insatisfaction générale
3. Avec des exigences parfois contradictoires à satisfaire
4. Des exigences auxquelles s’efforcent de répondre les pouvoirs
publics

III - VALORISER L’ORGANISATION TERRITORIALE EN
RÉSEAU : VERS DES UNIVERSITÉS MULTI-CAMPUS
1. Instaurer un moratoire sur les nouvelles universités et les
nouvelles implantations
2. Mettre en œuvre une politique de qualification des sites
3. Inciter à la mise en place des PRES
4. Utiliser pleinement les technologies de l’information et de la communication
5. Le cas particulier de l’Outre-mer

IV - POUR AMÉLIORER LA COMPÉTITIVITÉ DES
TERRITOIRES, POUSSER À LA MISE EN ŒUVRE DE
STRATÉGIES RÉGIONALES D’INNOVATION
1. Organiser une gouvernance partagée
2. Placer l’enseignement supérieur et la recherche au cœur du
processus territorial d’innovation
3. Mieux valoriser le rôle des acteurs
4. Des propositions spécifiques pour l’Île-de-France

V - FAVORISER L’ACCÈS À L’EMPLOI DES ÉTUDIANTS :
ORIENTATION ET ENCADREMENT
1. Prendre en compte le souci d’accès à l’emploi dans la formation
supérieure
2. Mieux orienter les étudiants
3. Donner aux enseignants-chercheurs les moyens d’assumer leurs
responsabilités dans l’insertion professionnelle des étudiants
4. Favoriser la mobilité et l’internationalisation en s’appuyant
notamment sur l’insertion européenne

VI - POUR FAVORISER LA MOBILITÉ DES ÉTUDIANTS ET
DES ENSEIGNANTS, ORGANISER UN MEILLEUR
ACCUEIL DE TOUS
1. Offrir un vrai choix aux étudiants
2. Améliorer la qualité de l’accueil des étudiants
3. Améliorer la qualité de l’accueil des enseignants et des
chercheurs

VII - PRÉVOIR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES
ENJEUX
1. Poursuivre l’effort consenti par l’État à partir de 2008
2. Mieux répartir les contributions entre tous les partenaires

Deuxième partie - Déclarations des groupes

ANNEXE A L’AVIS

 
RAPPORT présenté au nom de la section des économies régionales et de l’aménagement du territoire par M. Jean-Pierre Duport, rapporteur
 

INTRODUCTION

CHAPITRE I - UNE ORGANISATION COMPLEXE HÉRITÉE DE
L’HISTOIRE
I - RAPPEL HISTORIQUE
A - DE L’UNIVERSITÉ MÉDIÉVALE À L’UNIVERSITÉ IMPÉRIALE
B - LES ORIGINES DU SYSTEME D’ENSEIGNEMENT
SUPÉRIEUR CONTEMPORAIN
C - LA CASSURE DE MAI 1968
D - LES ANNÉES 1970 ET LA FIN DES 30 GLORIEUSES

E - LES ANNÉES 1990 : MOUVEMENT GÉNÉRAL DE
DÉCENTRALISATION ET RELANCE DE LA POLITIQUE
D’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

F - UN SYSTÈME PEU LISIBLE


II - LA SITUATION ACTUELLE
A - L’ORGANISATION DES UNIVERSITÉS : LES LIMITES DES
LOIS FAURE ET SAVARY
B - POIDS DES GRANDES ÉCOLES : « IMMUABLES ET
CHANGEANTES »
C - LA CONCENTRATION DE LA RECHERCHE
D - LES MOYENS HUMAINS
E - LES ÉTUDIANTS
F - LA SITUATION PARTICULIÈRE DE L’OUTRE-MER
G - UNE INSATISFACTION GÉNÉRALISÉE ET LE
CLASSEMENT DE SHANGHAI

CHAPITRE II - LA NÉCESSITÉ D’UN RÉÉQUILIBRAGE : LES
PREMIERES ÉVOLUTIONS
I - NÉCESSITÉ DE CONCILIER TROIS OBJECTIFS
A - LA PROXIMITÉ : LE LIEN AVEC LE TERRITOIRE

B - L’OUVERTURE SOCIALE ET L’INSERTION
PROFESSIONNELLE
C - LA COMPÉTITION ET L’EXCELLENCE INTERNATIONALE

II - LES MUTATIONS RÉCENTES
A - DES EXIGENCES DANS L’ATTEINTE DES TROIS
OBJECTIFS : VERS UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE
B - LES PREMIERS ÉLÉMENTS D’ÉVOLUTION

C - UN MOUVEMENT ENGAGÉ VERS PLUS DE RATIONALITÉ

CHAPITRE III - CHANGEMENTS NÉCESSAIRES ET
ORIENTATIONS
I - VALORISER L’ORGANISATION TERRITORIALE EN
RÉSEAU : VERS DES UNIVERSITÉS MULTI CAMPUS

A - INSTAURER UN MORATOIRE SUR LES NOUVELLES
UNIVERSITÉS ET LES NOUVELLES IMPLANTATIONS
B - ÉVALUER LES ANTENNES UNIVERSITAIRES : VERS UNE
POLITIQUE DE QUALIFICATION DES SITES
C - RECONNAÎTRE LA DIVERSITÉ DES SITUATIONS DANS
LA MISE EN PLACE DES PRES
D - UTILISER PLEINEMENT LES TECHNOLOGIES DE
L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION
E - LE CAS PARTICULIER DE L’OUTRE-MER

II - TERRITOIRES ET COMPÉTITIVITÉ : VERS DES
STRATÉGIES RÉGIONALES D’INNOVATION
A - ORGANISER UNE GOUVERNANCE PARTAGÉE : UN
ENJEU POUR LA CONSTITUTION DE CLUSTERS OU DE
CAMPUS
B - PLACER L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET LA
RECHERCHE AU CŒUR DU PROCESSUS TERRITORIAL
D’INNOVATION

C - METTRE EN COHÉRENCE LES DISPOSITIFS DU SYSTÈME
FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D’INNOVATION - SFRI
D - MIEUX RÉPARTIR LES TÂCHES ENTRE LES
ENSEIGNANTS
E - PRENDRE EN COMPTE LA PLACE PARTICULIÈRE DE
L’ÎLE-DE-FRANCE

III - FAVORISER L’INSERTION PROFESSIONNELLE :
L’ENJEU DE L’ORIENTATION ET DE L’ENCADREMENT
A - MIEUX ORIENTER LES ÉTUDIANTS
B - ENSEIGNANTS-CHERCHEURS : METTRE EN PLACE UN
ENCADREMENT TOURNÉ VERS L’EMPLOI DES ÉTUDIANTS
C - FAVORISER LA MOBILITÉ, L’INTERNATIONALISATION
EN S’APPUYANT SUR L’INSERTION EUROPÉENNE

IV - ORGANISER UN MEILLEUR ACCUEIL DES ÉTUDIANTS
ET DES ENSEIGNANTS
A - AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’ACCUEIL DES
ENSEIGNANTS-CHERCHEURS
B - AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’ACCUEIL DESÉTUDIANTS
C - PRENDRE EN COMPTE LA QUALIFICATION DES SITES ET
LA MOBILITÉ DANS LA POLITIQUE DES BOURSES

V - PRÉVOIR DES FINANCEMENTS A LA HAUTEUR DES
ENJEUX
A - DES FINANCEMENTS ACTUELLEMENT INSUFFISANTS
AU REGARD DES OBJECTIFS
B - UN IMPÉRATIF : DES FINANCEMENTS MIEUX PARTAGÉS

 


CONCLUSION

LISTE DES RÉFÉRENCES BIBLIOGAPHIQUES

TABLE DES SIGLES

LISTE DES ILLUSTRATIONS