Retour
 
Enseignement

Les défis de l'intégration à l'école et Recommandations du Haut Conseil à l'intégration au Premier ministre relatives à l'expression religieuse dans les espaces publics de la République

Auteur(s) :

    • FRANCE. Haut conseil à l'intégration

Editeur :

  • La Documentation française

Date de remise : Janvier 2011
197 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Dans ce rapport consacré aux « défis de l'intégration à l'école », le Haut Conseil à l'intégration émet 50 recommandations qui répondent aux trois défis à relever : un défi migratoire, un défi social et un défi culturel. Il souligne également que l'école ne peut pour autant être seule à conduire la politique d'intégration sociale et culturelle. D'autres ministères doivent donc oeuvrer à consolider la politique scolaire. Aussi, une politique interministérielle doit aider l'école dans sa mission d'intégration.




Avant-propos

 

Introduction

 

1 - Qui sont les élèves immigrés ou issus de l'immigration ?
2. Une surreprésentation géographique des jeunes de l'immigration
3. Des élèves de famille ouvrière, habitant souvent en ZUS

 
1 L’évolution de la politique scolaire d’intégration
 

1.1 Généalogie des textes officiels et des orientations
1.1.1 La loi énonce des principes
1.1.2 La réglementation témoigne progressivement de l’existence d’une problématique
qui dépasse les seuls élèves nouvellement arrivés

1.2. Accueillir dans l’école les ENAF
1.2.1- De la classe ordinaire à un catalogue de structures ou dispositifs
1.2.2 La multiplicité des structures ne constitue pas une politique de scolarisation
cohérente
1.2.3 Un système peu compréhensible par des parents qui ne maîtrisent ni la langue ni
les codes de l'école
1.2.4 Des données statistiques trop globales qui rendent difficiles les analyses
1.2.5 Quelle est la valeur ajoutée par cet ensemble de structures ou de dispositifs ?

1.3 Les ELCO : transmission d’un héritage ou frein à l’intégration ?
1.3.1 Des activités d’enseignement à part entière au fonctionnement aux marges du
système.
1.3.2 Des effectifs qui ne cessent de croître ……
1.3.3 …..mais de façon différenciée selon l’origine géographique
1.3.4 Les objectifs ont changé faisant éclater l’apparente cohérence d’une politique
1.3.5 Un contrôle insuffisant

 

1.4. Le CASNAV : l'outil des politiques académiques d’accueil souffre d’un déficit de pilotage

1.5 L’apport du monde associatif à l’école
1.5.1 Parallèlement à l’éducation prioritaire, un empilement de politiques en mal de
cohérence
1.5.2 Le programme de réussite éducative au secours de l’éducation prioritaire ?
1.5.3 Des limites repérées

1.6 L’accompagnement éducatif et les dispositifs d’aide personnalisée: l’école est son propre
recours et marque un pas vers l’égalité des chances
1.6.1 L’accompagnement éducatif correspond à un véritable besoin
1.6.2 L’aide individualisée à l’école primaire
1.6.3. Des dispositifs scolaires qui ont modifié l’environnement éducatif de l’école

 
2 - Les defis sociaux de l’integration scolaire
 

2.1 -. Des parcours scolaires socialement marqués

2.2 La place des parents
2.2.1 Un dialogue difficile avec l'école
2.2.2. Des questions qui n’ont pas encore trouvé les bonnes réponses
2.2.3 Les parents immigrés doivent surmonter de nombreuses difficultés

2.3. Les aides financières versées aux familles ont-elles encore un sens éducatif ?

2.4 Un fonctionnement qui vise l'égalité mais qui n'a toujours pas atteint son but
2.4.1 Les modalités d’évaluation peuvent être constitutives d’échecs scolaires
2.4.2 La hiérarchie des élèves issue de l’évaluation entretient la hiérarchie des filières
2.4.3 Redoubler ou pas ?
2.4.4 Le socle commun de connaissances et de compétences : une réponse au collège
unique ?
2.4.5 Le pilier "compétences civiques et sociales" du socle commun ne doit pas réduire
la place de l’éducation aux valeurs civiques dans l’école du XXIème siècle
2.4.6 Des obstacles à la mission intégratrice de l’école que l’introduction du Socle
commun de connaissances et de compétences ne peut pas régler

 
3. L’école aux prises avec des difficultes d’ordre culturel
 

3.1 Des programmes qui font l’objet de contestations
3.1.1 Des programmes nationaux : le bien commun
3.1.2 Le bien commun en danger

3.2 L’enseignement de l’histoire : le « roman national » contesté

3.3. La religion s’invite à l’école laïque
3.3.1. Les demandes de repas spécifiques
3.3.2. La pression communautariste

3.4 Un enseignement laïque

3.5 La langue française à la peine
3.5.1 La maîtrise du français, incontournable, nécessaire mais parfois rejetée
3.5.2. Une exposition renforcée à l'illettrisme
3.5.3 L’école maternelle aux avant-postes de la socialisation

3.6 Des établissements scolaires fragilisés
3.6.1 La sectorisation aux prises avec l'évolution des caractéristiques économiques et
sociales de populations concentrées sur des territoires urbains nouveaux
3.6.2 En écho à la difficulté économique et sociale, l’école s’enlise
3.6.3 Des contournements individuels de la sectorisation à l’assouplissement de la carte
scolaire, si les procédures ont gagné en transparence, localement, leurs effets ont
renforcé le phénomène d’enfermement des quartiers
3.6.4 Des pistes à explorer

 

Conclusion

 

Synthèse de l'avis

 

Annexe 1
Lettre de mission

 

Annexe 2
Evolution des effectifs d'élèves et d'enseignants d'ELCO depuis 2002 par
langues

 

Annexe 3
Eléments de parcours civiques des élèves (d'après les programmes
scolaires en cours)

 

Annexe 4
Eléments de parcours civiques des élèves (d'après les programmes
scolaires en cours)

 

Annexe 5
Calendrier indicatif de mise en oeuvre

 

Annexe 6
Les acteurs concernés

 

Annexe 7
Auditions

 

Annexe 8
Déplacements du HCI