Retour
 
Santé, bioéthique

Rapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire - Professionnels d'aujourd'hui et nouveaux métiers : des pistes pour avancer

Auteur(s) :

Editeur :

  • Ministère du travail, de l'emploi et de la santé

Date de remise : Février 2011
99 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger
Papier
13,00
 

Livré sous 5 à 8 jours

Frais de port France : 4,56 € pour 1 exemplaire

L'émergence des pathologies liées au vieillissement, avec en corollaire celles inhérentes à la dépendance, le développement des maladies chroniques et les enjeux de santé publique actuels, le cancer et la santé mentale entre autres, réclament que se développent de nouvelles prises en charge plus graduées et mieux coordonnées entre la ville et l'hôpital. Les professionnels de santé sont inégalement répartis en termes géographiques et certains ont une démographie qui s'annonce inquiétante. Pourtant les besoins ne vont et n'iront pas en diminuant et la régulation devient un souci prégnant pour les pouvoirs publics. Sur la base de ces différents constats, la mission étudie les conditions de création de métiers en santé de niveau intermédiaire, adaptée aux besoins de santé de la population, et tenant compte des métiers existants.



UNE PRIORITE : METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE MODERNISEE DES RESSOURCES HUMAINES EN
SANTE

UNE NOUVEAUTE : CREER DES PROFESSIONS DE SANTE DE NIVEAU INTERMEDIAIRE

UNE METHODE : ADOPTER UN SYSTEME RIGOUREUX DE VALIDATION

UNE NECESSITE : INTEGRER LES FORMATIONS A L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

INTRODUCTION


 
1ère PARTIE La santé en France : des professions et des professionnels soumis à un système rigide et cloisonné
 

1. LES PROFESSIONS ET METIERS DE LA SANTE
1.1. La notion de profession et de métier
1.2. Les différentes professions et métiers de la santé
1.3. La démographie et les évolutions projetées

2. LES FORMATIONS ET QUALIFICATIONS
2.1. La formation des professions médicales et de pharmacie
2.1.1. Les médecins
2.1.2. Les odontologistes
2.1.3. Les sages-femmes
2.1.4. Les pharmaciens
2.2. La formation initiale des auxiliaires médicaux
2.2.1. Les diplômes paramédicaux
2.2.2. La définition du diplôme
2.2.3. Les tutelles des diplômes
2.2.4. L'enregistrement des diplômes
2.2.5. L’accès à la formation
2.2.6. Les contenus de formation
2.2.7. Les coûts de formation
2.3. Les formations complémentaires des auxiliaires médicaux
2.3.1. La formation des paramédicaux à l’encadrement et à l’enseignement
2.3.2. La formation aux spécialisations
2.4. Le système Licence Master Doctorat (LMD)

3. LES MODES D’EXERCICE ET DE REMUNERATION
3.1. Les conditions de formation initiale créent d’emblée une séparation entre les différentes
professions de santé
3.2. Le cadre légal d’exercice génère le cloisonnement
3.3. Les modes de rémunération des professionnels de santé sont relativement rigides

 
2ème PARTIE Un environnement en mouvement
 

1. DES ATTENTES FORTES ET DES BESOINS A SATISFAIRE

2. UN ENVIRONNEMENT INSTITUTIONNEL REFORME
2.1. De nouvelles dispositions législatives
2.2. La formation des paramédicaux
2.3. Un long cheminement vers les coopérations entre professionnels de santé

3. DES EXPERIENCES ETRANGERES DE MONTEE EN COMPETENCE INFIRMIERE ET D’EVOLUTION DE
LEUR ROLE DANS LE SYSTEME DE SOINS
3.1. Quelques expériences étrangères
3.2. Une possible transposition en France des pratiques avancées appelle au préalable
quelques précisions sémantiques et conceptuelles

 
3eme PARTIE Les propositions de la mission Les nouveaux métiers en santé : une stratégie et un plan d’action
 

1. UNE PRIORITE : METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE MODERNISEE DES RESSOURCES HUMAINES
EN SANTE

2. UNE NOUVEAUTE : CREER DES PROFESSIONS DE SANTE DE NIVEAU INTERMEDIAIRE

3. UNE METHODE : ADOPTER UN SYSTEME RIGOUREUX DE VALIDATION

4. UNE NECESSITE : INTEGRER LES FORMATIONS A L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR