Retour
 
Enseignement

Réduire de moitié le décrochage universitaire

Auteur(s) :

    • FRANCE. Premier ministre; FRANCE. Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Editeur :

  • Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Date de remise : Juin 2011
146 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger
Papier
13,00
 

Livré sous 5 à 8 jours

Frais de port France : 4,56 € pour 1 exemplaire

Le rapport part du constat selon lequel huit jeunes français sur dix qui s'inscrivent dans l'une des formations de l'enseignement supérieur en sortent avec un diplôme. Si la France se place en dessous du taux moyen d'échec au sein des pays de l'O.C.D.E. (30%), le décrochage étudiant reste élevé. Dans ce contexte, le sénateur Christian Demuynck a été chargé d'émettre des propositions dont l'objectif est de réduire de moitié le décrochage étudiant dans un délai de dix ans. Ses recommandations portent notamment sur la définition même du décrochage, les dispositifs d'orientation post bac, le repérage précoce des étudiants en difficulté, la gestion du temps d'étude, les modalités de contrôle des connaissances, ou encore les modes de transmission des savoirs et la pédagogie des enseignants.



Avant-propos

Méthode utilisée

Principales recommandations et propositions
pour lutter contre le décrochage étudiant

 
Comment réduire de moitié, en dix ans, le décrochage étudiant ?
 

I. Mesurer et connaître le décrochage pour mieux le combattre

II. Améliorer les dispositifs d’orientation active et favoriser
l’insertion des bacheliers technologiques et professionnels
dans les formations courtes

III. Améliorer les dispositifs de repérage au sein des établissements

IV. Soutenir la mise en place de gouvernances dédiées
et centralisées au sein des établissements

V. Faire participer les étudiants en difficulté aus dispositifs
de soutien mis en place à leur intention

VI. Mettre l’apprentissage et la formation en alternance
au service de la lutte contre le décrochage

VII. Repenser la gestion du temps d’étude

VIII. Évaluer les connaissances pour améliorer la réussite
et non pour favoriser l’échec

IX. Rénover et enseigner les modes de transmission
des savoirs

X. Récompenser l’investissement pédagogique des
enseignants-chercheurs et PRAG

XI. Augmenter les allocations de ressources liées à la
performance en Licence et en formations courtes

XII. Mettre en place des dispositifs de réorientation
performants

XIII. Cultiver l’identité d’établissement et les pratiques
culturelles pour lutter contre l’isolement

XIV. Inciter les bacheliers à rejoindre l’enseignement
supérieur

 


Conclusion

Annexes