Retour
 

Rapport du groupe de travail sur les provenances d'oeuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère de la culture et de la communication

Editeur :

  • Ministère de la culture et de la communication

Date de remise : Avril 2017
28 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Au lendemain de la guerre, une partie des oeuvres spoliées pendant la deuxième guerre mondiale revient en France, où une ordonnance de 1945 organise leur recensement et leur restitution. Un effort immense est accompli et, en 1949, presque 75 % d'entre elles, soit 45 000 objets, sont rendues. Dans les années 1960, la question de celles qui n'ont été ni retrouvées ni rendues sort de l'actualité. La question revient après la chute du mur de Berlin en 1989. Actuellement sur les 15 000 tableaux, dessins, tapisseries, céramiques, objets d'art, etc., dont les propriétaires n'ont pas été retrouvés au lendemain de la guerre, soit qu'ils aient disparu dans l'Holocauste, aient émigré à l'étranger, ou encore n'aient pas retrouvé trace de leurs biens, voire pas réussi à faire aboutir leurs démarches, 2 000 sont déposés dans les musées nationaux, sous un statut spécial, « MNR » (Musées nationaux récupération), en attente de restitution. Le rapport présente la méthode de travail et le bilan provisoire des travaux du groupe MNR chargé de retrouver les propriétaires de ces oeuvres.

I – POUR UN TRAITEMENT VOLONTARISTE DES OEUVRES DITES « MNR »

1. La mise en place d’un groupe chargé de retracer la provenance des « MNR »
2. Le premier rapport sur les « MNR » et ses suites
3. La pérennisation du groupe de travail sur les « MNR »

II – LA METHODE DE TRAVAIL ET LES AXES DE RECHERCHE

1. L’exploration systématique des catalogues de vente numérisés par l’Institut national d’histoire de l’art (avec l’aide financière de la Fondation pour la mémoire de la Shoah)
2. L’exploration systématique des archives des profits illicites et des ordonnances de restitution
3. L’examen systématique des marques, inscriptions diverses
4. Le cas des objets d’art rapidement examinés lors de la mission Mattéoli

III – BILAN PROVISOIRE DES TRAVAUX DU GROUPE

1. Les biens dont le propriétaire au moment de la spoliation a été identifié
2. Les biens assurément non spoliés
3. Les avancées sur l’historique des œuvres
4. Autres avancées
5. Les recherches infructueuses

IV – COMMENTAIRES

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Oeuvre d'art , Deuxieme guerre mondiale , Antisemitisme

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP