Retour
 

Réformer le premier cycle de l'enseignement supérieur et améliorer la réussite des étudiants - Consultation sur la réforme du premier cycle de l'enseignement supérieur : rapport général

Auteur(s) :

    • FRANCE. Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Editeur :

  • Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Date de remise : Octobre 2017
34 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Engagée en juillet 2017 par la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, la concertation portant sur l'accueil et la réussite des étudiants a réuni les représentants de l'enseignement supérieur et de l'enseignement scolaire qui ont été invités à élaborer des propositions au sein de 11 groupes de travail. Cinq thématiques ont été abordées : l'accès à l'enseignement supérieur, l'ingénierie de l'offre de formation, le renouvellement de la pédagogie, la vie étudiante, ainsi qu'une réflexion spécifique sur les études de santé, les STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) et la psychologie.

Introduction

Ce rapport général restitue les travaux de la consultation qui s’est déroulée depuis le 11 septembre 2017 sur la réforme du premier cycle de l’enseignement supérieur. Cette consultation a poursuivi les réflexions menées dans le cadre de la concertation sociale menée par la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation au cours de l’été 2017. En effet, à la suite des difficultés conjoncturelles importantes de la session APB de juin et juillet, le gouvernement a souhaité trouver des solutions durables et structurelles sur les modalités d’accès à l’enseignement supérieur afin de permettre à tous les bacheliers qui le souhaitent de pouvoir accéder à l’enseignement supérieur dans toute sa diversité et d’assurer leur réussite.

Dans ce cadre, la consultation s’est centrée sur quatre thèmes principaux : l’accès à l’enseignement supérieur, l’ingénierie de l’offre de formation, le renouvellement de la pédagogie et la vie étudiante. Elle a rassemblé les représentants de l’enseignement supérieur et de l’enseignement scolaire qui ont été invités à élaborer des propositions au sein de 11 groupes de travail (voir récapitulatif en annexe).

Cette consultation s’est appuyée sur les données et les multiples analyses sur l’orientation post bac, les taux de réussite selon les filières, le devenir des étudiants et les suivis de cohortes. Elle a abordé également les nombreuses et diverses expérimentations en cours pour améliorer la réussite des bacheliers lorsqu’ils accèdent à une filière de l’enseignement supérieur.

De l’avis unanime des rapporteurs, cette consultation s’est déroulée de manière remarquable. Les thèmes abordés sont sensibles. Les diagnostics ne sont pas toujours partagés. Les options pour réformer l’actuel système peuvent diverger. Mais, au sein de chacun des groupes, le travail a été très sérieux, la parole libre, les propositions élaborées collectivement et discutées. Il faut saluer la qualité de la consultation, la richesse des débats avec leur dynamisme voire leur vivacité parfois. Il faut donc remercier chacun des participants. Il faut enfin rendre hommage au travail des rapporteurs, tant dans la conduite des échanges que dans la rédaction des propositions.

Le rapport général de ces travaux s’organise en quatre chapitres présentant à chaque fois un ensemble de propositions visant à réformer le premier cycle de l’enseignement supérieur et améliorer la réussite des étudiants : la préparation de l’accès à l’enseignement supérieur, le nouveau modèle d’affectation, la transformation de l’offre de formation en premier cycle d’études supérieures ; les conditions de vie des étudiants au service de la réussite.

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Enseignement superieur , Etudiant

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP