Retour
 

Automatisation, numérisation et emploi - Tome 3 : l'impact sur le travail

Auteur(s) :

    • FRANCE. Conseil d'orientation pour l'emploi

Editeur :

  • Conseil d'orientation pour l'emploi

Date de remise : Décembre 2017
218 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le présent rapport constitue le troisième et dernier volet des travaux sur l'impact de la révolution technologique sur l'emploi, engagés par le Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) depuis l'été 2016. Ce rapport est consacré à l'organisation du travail et à ses modalités, mais aussi aux situations de travail des personnes. Consultez également le tome 1 (impact sur le volume, la structure et la localisation de l'emploi) et le tome 2 (impact sur les compétences).

Introduction

Première partie : Les avancées technologiques actuelles sont sources d’évolutions majeures pour l’environnement du travail, son contenu et pour les façons de travailler

1. La littérature en sciences sociales montre que les avancées technologiques impactent le travail via les évolutions de l’équipement technologique des entreprises ou celles de leur environnement

2. La révolution technologique en cours bouleverse simultanément ces deux dimensions
 2.1 Elle modifie en profondeur les moyens de production et de distribution
 2.1.1 Un élargissement de la portée des technologies d'automatisation
 2.1.2 Un accroissement des possibilités techniques de soutien des travailleurs et de la gestion des relations de travail
 2.1.3 Un accroissement de la capacité de mise en réseau
 2.2 Elle bouleverse l’environnement des entreprises
 2.2.1 La révolution technologique bouscule des modèles d’affaires
 2.2.2 Elle participe à l’évolution des demandes des consommateurs et des actifs

3. Les effets de la révolution technologique sur le contenu du travail et la façon de travailler sont si vastes et interdépendants qu’ils imposent un cadre d’analyse global
 3.1 L’organisation du travail : un ensemble de mécanismes assurant la division, la coordination mais aussi la gestion de l’emploi et du travail au niveau de l’entreprise
 3.2 Les situations de travail des actifs : le choix d’une approche englobante

Deuxième partie : Le diagnostic : une vague de transformation des modes d’organisation du travail et de certaines situations de travail

1. Une profonde hybridation des modes d’organisation du travail
 1.1 Une hybridation des modes d’organisation du travail déjà ancienne et reliée pour partie à la précédente vague numérique
 1.1.1 Dès les années 1980, des modes d’organisation alternatifs, en rupture avec le taylorisme
 1.1.2 Pas de bouleversement radical mais une hybridation des modes d’organisation entre des formes tayloriennes et des formes alternatives
 1.1.3 Une interdépendance forte avec le déploiement de technologies numériques et robotiques révélée par plusieurs travaux empiriques
 1.2 Etude COE : un lien confirmé entre le degré de numérisation des entreprises et certains modes d’organisation du travail
 1.2.1 Des modalités spécifiques d’organisation du travail diversement adoptées dans les établissements
 1.3 La nouvelle vague d’automatisation et de numérisation va de pair avec une coexistence de dispositifs organisationnels préexistants et innovants, entre entreprises mais aussi au sein même des entreprises
 1.3.1 Des pratiques post-tayloriennes qui s’approfondissent et se renouvellent
 1.3.2 Des pratiques néo-tayloriennes poussées plus loin par les avancées technologiques
 
 2. La numérisation et l’automatisation et les situations de travail
 2.1 Technologies numériques et situations de travail : ce que mettent en évidence les enquêtes quantitatives
 2.1.1 Un éclatement des configurations spatio-temporelles traditionnelles du travail en lien avec la diffusion du numérique
 2.1.2 L’utilisation des technologies numériques est associée à une intensification de la coopération et de la collaboration au travail et au renforcement de l’isolement des non-utilisateurs
 2.1.3 Une hausse simultanée et paradoxale de l’autonomie et des contraintes du fait de la révolution technologique
 2.1.4 La révolution technologique associée à une réduction des contraintes physiques
 2.1.5 Technologies et exigences attentionnelles et émotionnelles au travail
 2.2 Etude du COE : l’utilisation des technologies numériques au travail est généralement associée à une plus grande complexité et intensité du travail, mais aussi à un intérêt accru
 2.3 Les analyses qualitatives montrent que les effets des technologies sur les situations de travail sont liés à leur mode d’utilisation et à l’organisation du travail

Troisième partie : Organisation et situations de travail : opportunités et risques pour les entreprises et les actifs

1. Quelles opportunités, quels risques pour l’entreprise et les salariés ?
 1.1 Des innovations technologiques et organisationnelles moteurs potentiels d’amélioration de la performance et des capacités d’innovation pour les entreprises
 1.1.1 Nouvelles technologies et nouvelles méthodes de travail l’ambition d’une « combinaison gagnante » pour l’entreprise
 1.1.2 Des changements de pratiques porteurs de risques potentiels pour l’entreprise
 1.1.3 Panorama récapitulatif des opportunités et des risques pour les entreprises
 1.2 Des innovations technologiques et organisationnelles sources possibles d’amélioration des situations des personnes au travail
 1.2.1 Le progrès technique et les situations de travail des personnes : un débat ancien entre libération et aliénation
 1.2.2 Technologies et nouvelle organisation du travail : des vecteurs de progrès des situations de travail des personnes
 1.2.3 Technologies et nouvelle organisation du travail : des risques pour les personnes
 1.2.4 Panorama récapitulatif des opportunités et des risques pour les personnes

2. Mobiliser les technologies au profit des entreprises et des actifs, par le dialogue social
 2.1 Une stratégie globale
 2.1.1 La définition des objectifs
 2.1.2 La méthode
 2.2 Des dispositifs ou des pratiques collectives décidés au niveau de l’entreprise ou de l’équipe
 2.2.1 Des dispositifs et pratiques complémentaires de la stratégie globale intégrant la diversité des situations et des personnes
 2.2.2 Quelques exemples de règles collectives sur certains enjeux de la transformation numérique
 2.3 Un management repensé
 2.3.1 Transformation numérique et place du management : remises en cause et nouvelles attentes
 2.3.2 Mieux accompagner et former les managers

Conclusions

Annexe 1 : Quelle organisation de travail pour les entreprises numérisées ?

Annexe 2 : L’effet des technologies numériques sur l’intérêt, la complexité et l’intensité du travail

Annexe 3 : Liste des auditions

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Robotique , Emploi , Economie numerique

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP