Retour
 

Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires - MIVILUDES : rapport d'activité 2016 et premier semestre 2017

Auteur(s) :

    • FRANCE. Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires

Editeur :

  • Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires

Date de remise : Mars 2018
182 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Le rapport rend compte de l'activité de la Miviludes et de ses observations du phénomène sectaire sur l'année 2016 et le 1er semestre 2017. En 2016, La Miviludes a reçu 2323 saisines (chiffre en en légère augmentation). L'engouement pour les thérapies alternatives, pour les méthodes de développement personnel, pour les pseudo-psychothérapies, pour les pédagogies alternatives… offrent des opportunités nouvelles pour des mouvements et des leaders qui cherchent à exercer une emprise sur leur adeptes. Les grands sujets de préoccupation actuels, de l'environnement jusqu'à la crise des réfugiés, sont utilisés pour attirer de nouvelles recrues. Internet et des réseaux sociaux modifient les modes opératoires de ces prédateurs. Comme le montre la deuxième partie du rapport, face au risque sectaire, la Miviludes sensibilise les agents publics, et noue des partenariats avec les ordres professionnels de santé, les acteurs de la formation professionnelle... Une troisième partie rend compte de la contribution de la Miviludes en matière de prévention de la radicalisation. Une quatrième partie regroupe des études et illustre ainsi des coopérations avec des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines : la résistance à la vaccination abordée sous l'angle de la recherche géopolitique apporte un éclairage original sur les mouvements de pensée influents dans ce domaine ; l'analyse des violences exercées à l'encontre des enfants dans les groupes sectaires, par une psychologue clinicienne ; la maltraitance financière à l'encontre des personnes âgées, sujet émergent et encore mal connu en France ; enfin, un article sur les mécanismes cognitifs et résonances émotionnelles dans le processus de radicalisation violente développe certains des éléments de recherche universitaire sur lesquels s'appuie la Miviludes pour ses interventions dans les formations sur la prévention de la radicalisation.

Avant-propos du président

Données clés

Première partie Observation et analyse du risque sectaire

Répartition des demandes adressées à la Mission

Les tendances majeures

Dans le domaine de la santé, focus sur deux méthodes particulièrement inquiétantes : reiki et kinésiologie

Dans le domaine économique : la vente multiniveau, de l’escroquerie à la dérive de nature sectaire

Deuxième partie Actions des pouvoirs publics face aux dérives sectaires

Coopérations institutionnelles

Répondre au besoin de formation et d’information du public

Adaptation de la Mission aux nouveaux enjeux

Contribution du ministère de l’Éducation nationale

Cadre d’intervention de la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA)

Contribution de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse

Contribution de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle

Contribution de la Direction générale de la gendarmerie nationale

Contribution de la Direction générale de la police nationale

Troisième partie Renforcement de la contribution à la prévention de la radicalisation

Un effort de compréhension du processus de radicalisation

Groupe de travail sur la prise en charge de personnes radicalisées

Extrait du rapport d’étape

Quatrième partie Études

La résistance aux vaccinations : d’un défi de santé publique à un enjeu de société
Lucie Guimier
Le refus vaccinal, une décision qui a des répercussions sur la santé publique
Des messages contradictoires sur les vaccins qui nourrissent la défiance de la population
Conclusion
Bibliographie

Spécificités des violences exercées à l’encontre des enfants dans les groupes sectaires
Delphine Guérard
Le phénomène sectaire dans ses généralités concernant les enfants
Les violences exercées dans les groupes sectaires
Destructivité de l’emprise et attaque de la vie psychique du sujet : la violence sectaire
Répercussions psychologiques et spécificités d’un tel traumatisme
Bibliographie

Les maltraitances financières à l’égard des personnes âgées
Alain Koskas

Mécanismes cognitifs et résonances émotionnelles dans le processus de radicalisation violente
Bilel Ainine
Déconstruire le discours des radicalisés
Variables émotionnelles dans le processus de radicalisation violente
Conclusion
Bibliographie

Avant-propos du président

Ce rapport d’activité de la Miviludes couvre la période de 2016 au 30 juin 2017 et reflète une période de consolidation pour la Mission qui a continué à développer les tâches qui lui sont imparties par le décret 2002-1392 du 28 novembre 2002.

La détection et l’analyse des dérives de caractère sectaire restent au cœur de son activité – nourrie de plus de 2 300 signalements en 2016 – comme la coordination de l’action préventive et répressive des pouvoirs publics.

La Miviludes a ainsi contribué à la tenue de près de 40 réunions, consacrées aux dérives sectaires, dans les départements de métropole et d’outremer sous l’autorité des Préfets, avec les Procureurs de la République et les différents services de l’Etat.

La Mission a continué à animer de nombreuses séances de formation dans diverses administrations (Justice, Police, Gendarmerie, Éducation nationale…) et auprès de publics issus notamment des professions de santé.

Enfin la Miviludes s’efforce de mettre en évidence le rôle parfois méconnu que jouent les mouvements sectaires dans le secteur de la formation professionnelle. Elle a contribué à montrer l’origine de ces mouvements dans la maltraitance des personnes âgées, public vulnérable en butte trop souvent à une prédation financière sous le couvert d’une aide bénévole.

La Miviludes s’est inscrite résolument dans la nécessaire défense de la pensée rationnelle notamment en luttant sans relâche contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé où les pseudos thérapeutes déviants sont toujours plus nombreux et imaginatifs. À cet égard, elle continue à informer le grand public du danger des dérives sectaires grâce aux médias.

Quelques retentissantes condamnations judiciaires obtenues sur le fondement de l’article 223-15-2 du code pénal qui punit la sujétion psychologique montrent que les victimes de l’emprise sectaire sont de mieux en mieux prises en compte par la justice.

Conformément aux souhaits du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur, la Miviludes a contribué à la prévention de la radicalisation, répondant aux demandes de formation du Secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) et du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Enfin elle a fait partie de la délégation française à la conférence de l’OSCE sur la liberté religieuse (BDDIM), qui se tient chaque année à Varsovie Avec des moyens constants, la petite équipe de la Mission (15 agents) forte de sa compétence reconnue a montré son engagement et sa disponibilité.

La Miviludes mettra dans les années qui viennent cette expérience et son énergie au service des citoyens et des pouvoirs publics.

Serge Blisko

 
 

Autres contenus apparentés

Voir aussi

Autres rapports sur le(s) thème(s):

Secte

Restez informé

Abonnement à la lettre d'information de la BRP