Retour
 

La Représentation des hommes et des femmes dans les livres scolaires : rapport au Premier ministre

Auteur(s) :

Editeur :

  • La Documentation française

Collection : Collection des rapports officiels

Date de remise : Décembre 1997
95 pages

Pour lire les rapports au format PDF vous avez besoin d'un lecteur PDF.
Pour lire les rapports au format EPUB vous avez besoin d'un lecteur EPUB.

Numérique (PDF)
 
Télécharger

Rapport montrant le déséquilibre persistant du point de vue de la représentation homme-femme dans les livres scolaires. Après un rappel des contraintes et des libertés jouant sur la fabrication des livres scolaires, un bilan des actions menées contre les stéréotypes sexistes depuis les années 1980 est dressé. Le constat tiré de de la mission illustre les préjugés sur le rôle des hommes et des femmes, notamment en termes de fonction et de place dans la société. Le dernier chapitre dresse une liste de propositions.


SECTION 1


Lettres de mission p. 3


Avant-propos p. 9


Remerciements p. 11


Introduction p. 13


Premier chapitre La fabrication du livre scolaire : liberté et contraintes p. 19


La grande liberté et les contraintes subjectives p. 23


Chapitre 2 Bilan des actions entreprises dans le domaine de la lutte contre les stéréotypes sexistes p. 25


En France p. 25


Le contexte des organisations multilatérales p. 30


L'application des mesures dans le cadre des législations nationales des pays de l'Union européenne p. 33


Les actions nationales dans les pays hors de l'Union européenne p. 38


Chapitre 3 Le constat p. 41


Les femmes apparaissent moins souvent que les hommes p. 42


La place de la femme dans la société est réduite à son rôle de mère et d'épouse p. 46


Les modèles d'identification proposés aux filles sont peu nombreux, stéréotypés et des figures féminines importantes omises p. 51


Conclusion partielle p. 59


Chapitre 4 Les recommandations p. 61


Les obstacles p. 61


Les objectifs p. 62


Les solutions à écarter p. 64


Ce qu'il faudrait faire : les recommandations de la mission p. 67


Conclusion p. 71


Annexe 1 Liste des personnes auditionnées par la mission p. 73


Annexe 2 Grille de lecture pour les illustrations des manuels scolaires p. 75


Annexe 3 Arrêté du 12 juillet 1982 p. 77


Annexe 4 Ouvrages de référence sur le sexisme p. 79


Annexe 5 Présentation du projet européen Ariane p. 89


Annexe 6 Lexique des abréviations p. 92


Table des matières p. 93







Le Premier ministre


N° 1274/96/SG


Madame Simone Rignault, député de la Nièvre Assemblée nationale Palais Bourbon 126, rue de l'Université 75700 Paris


Paris, le 26 septembre 1996


Madame le député,


Dans la société française contemporaine, les hommes et les femmes interviennent et agissent à égalité en des domaines de plus en plus nombreux. Les uns et les autres contribuent de manière décisive à l'activité nationale.


Il est nécessaire que les livres scolaires et les outils pédagogiques en usage, en toutes disciplines et à tous niveaux, non seulement traduisent, mais encore favorisent l'évolution ainsi constatée.


À cet égard, des progrès sensibles ont déjà été accomplis. Il convient aujourd'hui d'en dresser le bilan, et d'identifier clairement les obstacles restant à lever, ainsi que les objectifs à atteindre. En particulier, il apparaît que des efforts restent à faire pour parvenir à un meilleur équilibre dans la représentation des deux sexes au sein de ces ouvrages, pour échapper aux stéréotypes traditionnels qui s'attachent à cette représentation ainsi qu'à une vision surannée des activitésféminines. De même reste-t-il à mieux affirmer la place tenue par les femmes comme acteurs économiques, sociaux et politiques, prenant des décisions et exerçant des responsabilités, à mieux faire apparaître le rôle qu'elles ont joué dans l'évolution des sciences, des techniques, des lettres et des arts, ainsi que dans les événements de l'histoire.


Notre système éducatif a pour vocation de former les citoyens et citoyennes de demain. Les manuels et ouvrages qu'il utilise constituent une référence, dont on connaît le rôle essentiel dans la construction de la personnalité de l'enfant, le développement de ses capacités d'analyse et de jugement.


Cette préparation à la citoyenneté est une responsabilité considérable qui nous concerne tous et dans laquelle les enseignants ont un rôle déterminantà jouer. Aussi doivent-ils disposer d'instruments pédagogiques confortant à tous points de vue la notion d'égalité entre hommes et femmes et aidant à faire progresser celle-ci dans les esprits, donc dans la société française.


Telles sont les raisons pour lesquelles j'ai décidé de vous demanderde bien vouloir effectuer, au titre de l'article LO 144 du Code électoral, une mission auprès du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministre délégué pour l'Emploi. Votre mission seradiligentée en liaison avec Monsieur le sénateur Philippe Richert à qui j'adresse le même courrier.


Je souhaite que vous procédiez aux constats et observations nécessaires et que, sur leur base, vous formuliez des propositions et recommandations seprêtant à une prise en compte effective dans la confection des manuels, livres et ouvrages à usage scolaire, en pleine conformité avec les programmes d'enseignement, notamment ceux des classes de collège en cours de rénovation.


Vos travaux, les conclusions qui s'en dégageront, les instructions ministérielles auxquelles ils pourront donner lieu, aideront dans leur démarche respective, les auteurs et éditeurs ainsi que ceux qui auront à choisir leurs productions, qu'il s'agisse des familles ou des membres de l'institution scolaire.


Votre étude et vos réflexions s'attacheront non seulement aux manuels scolaires strictement entendus mais également aux livres qui, sans être mis à la disposition des élèves, sont préconisés pour l'activité des enseignants, en particulier à l'école maternelle, ainsi qu'aux ouvrages proposés aux jeunes et aux parents en complément des activités scolaires, tels que dictionnaires ou aide-mémoire.


Je souhaite en outre que le rapport que vous établirez prenne en compte les travaux réalisés sur le sujet dans d'autres pays d'Europe, notamment dans les pays de langue française ou au titre des programmes de langue française de pays étrangers.


Pour accomplir votre mission, vous trouverez d'utiles collaborations auprès des directions concernées du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - en particulier de la direction des Écoles, de la direction des Lycées et Collèges, et de la délégation aux Relations internationales et à la Coopération - ainsi qu'auprès des corps d'inspection, du Conseil national des programmes et de la Commission de terminologie du même département ministériel. Le service des droits des femmes au ministère du Travail et des Affaires sociales sera également en mesure de vous apporter un appui important.


Il va sans dire enfin que vous aurez beaucoup à retirer des contacts avec les auteurs et éditeurs, les associations spécialisées et les chercheurs en psychologie et sciences de l'éducation.


Vous remerciant très vivement d'accepter la présente mission, je vous prie d'agréer, Madame le député, l'expression de mes hommages les plus cordiaux.


Alain Juppé


Le Premier ministre


N° 1275/96/SG


Monsieur Philippe Richert, sénateur du Bas-Rhin Sénat Palais du Luxembourg 75291 Paris Cedex 06


Paris, le 26 septembre 1996


Monsieur le sénateur,


Dans la société française contemporaine, les hommes et les femmes interviennent et agissent à égalité en des domaines de plus en plus nombreux. Les uns et les autres contribuent de manière décisive à l'activité nationale.


Il est nécessaire que les livres scolaires et les outils pédagogiques en usage, en toutes disciplines et à tous niveaux, non seulement traduisent, mais encore favorisent l'évolution ainsi constatée.


À cet égard, des progrès sensibles ont déjà été accomplis. Il convient aujourd'hui d'en dresser le bilan, et d'identifier clairement les obstacles restant à lever, ainsi que les objectifs à atteindre. En particulier, il apparaît que des efforts restent à faire pour parvenir à un meilleur équilibre dans la représentation des deux sexes au sein de ces ouvrages, pour échapper aux stéréotypes traditionnels qui s'attachent à cette représentation ainsi qu'à une vision surannée des activitésféminines. De même reste-t-il à mieux affirmer la place tenue par les femmes comme acteurs économiques, sociaux et politiques, prenant des décisions et exerçant des responsabilités, à mieux faire apparaître le rôle qu'elles ont joué dans l'évolution des sciences, des techniques, des lettres et des arts, ainsi que dans les événements de l'histoire.


Notre système éducatif a pour vocation de former les citoyens et citoyennes de demain. Les manuels et ouvrages qu'il utilise constituent une référence, dont on connaît le rôle essentiel dans la construction de la personnalité de l'enfant, le développement de ses capacités d'analyse et de jugement.


Cette préparation à la citoyenneté est une responsabilité considérable qui nous concerne tous et dans laquelle les enseignants ont un rôle déterminantà jouer. Aussi doivent-ils disposer d'instruments pédagogiques confortant à tous points de vue la notion d'égalité entre hommes et femmes et aidant à faire progresser celle-ci dans les esprits, donc dans la société française.


Telles sont les raisons pour lesquelles j'ai décidé de vous demanderde bien vouloir effectuer, au titre de l'article LO 144 du Code électoral, une mission auprès du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministre délégué pour l'Emploi. Votre mission seradiligentée en liaison avec Madame le député Simone Rignault à qui j'adresse le même courrier.


Je souhaite que vous procédiez aux constats et observations nécessaires et que, sur leur base, vous formuliez des propositions et recommandations seprêtant à une prise en compte effective dans la confection des manuels, livres et ouvrages à usage scolaire, en pleine conformité avec les programmes d'enseignement, notamment ceux des classes de collège en cours de rénovation.


Vos travaux, les conclusions qui s'en dégageront, les instructions ministérielles auxquelles ils pourront donner lieu, aideront dans leur démarche respective, les auteurs et éditeurs ainsi que ceux qui auront à choisir leurs productions, qu'il s'agisse des familles ou des membres de l'institution scolaire.


Votre étude et vos réflexions s'attacheront non seulement aux manuels scolaires strictement entendus mais également aux livres qui, sans être mis à la disposition des élèves, sont préconisés pour l'activité des enseignants, en particulier à l'école maternelle, ainsi qu'aux ouvrages proposés aux jeunes et aux parentsen complément des activités scolaires, tels que dictionnaires ou aide-mémoire.


Je souhaite en outre que le rapport que vous établirez prenne en compte les travaux réalisés sur le sujet dans d'autres pays d'Europe, notamment dans les pays de langue française ou au titre des programmes de langue françaisede pays étrangers.


Pour accomplir votre mission, vous trouverez d'utiles collaborations auprès des directions concernées du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - en particulier de la direction des Écoles, de la direction des Lycées et Collèges, et de la délégation aux Relations internationales et à la Coopération - ainsi qu'auprès des corps d'inspection, du Conseil national des programmes et de la Commission de terminologie du même département ministériel. Le Service des droits des femmes au ministère du Travail et des Affaires sociales sera également en mesure de vous apporter un appui important.


Il va sans dire enfin que vous aurez beaucoup à retirer des contacts avec les auteurs et éditeurs, les associations spécialisées et les chercheurs en psychologie et sciences de l'éducation.


Vous remerciant très vivement d'accepter la présente mission, je vous prie d'agréer, Monsieur le Sénateur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.


Alain Juppé